in

L’avenir de la VR : le monde virtuel serait-il un moyen d’échapper à la réalité?

Les milliardaires voient la VR comme un moyen d’éviter un changement social radical à l’avenir. Les géants de la technologie encouragent la création de mondes virtuels comme un moyen peu coûteux d’éviter les problèmes dans le monde réel.

Dans un monde où règne l’inégalité des richesses, les catastrophes environnementales et l’instabilité politique ne cessent de croître. Pourquoi ne pas vendre à tout le monde un appareil qui les chasse vers un monde virtuel libéré de douleur et de souffrance ? Loin de délivrer le monde, la technologie a introduit de nouvelles méthodes de contrôle dans nos vies.

REALITE-VIRTUELLE.COM vous propose
un webinar le mardi 9/03

La VR pourrait contribuer à l’avenir de l’économie

L’avenir de la VR est bien plus que les jeux vidéo. Les milliardaires de la technologie n’hésitent pas à partager cela. “Certaines personnes lisent cela de la mauvaise façon et réagissent mal. La promesse de la VR est de créer le monde que vous vouliez.“, a déclaré John Carmack, co-créateur de Doom et ancien directeur technique d’Oculus lors d’une interview en 2020.

Pour Carmack, la réalité virtuelle est un moyen de rendre le monde meilleur. Cette évaluation de la réalité virtuelle ignore plusieurs leçons fondamentales apprises sur la technologie au cours des dernières décennies.

“Il n’est pas possible, sur Terre, de donner à chacun tout ce qu’il voudrait. Les gens réagissent négativement à tout discours sur l’économie, mais il s’agit d’allocation de ressources. Vous devez prendre des décisions sur la destination des ressources. Économiquement, vous pouvez apporter beaucoup plus de valeur à beaucoup de gens au sens virtuel”, a-t-il dit.

Cet engouement à la création d’un monde en VR se constate dans la société actuelle et dans les médias à grande échelle. C’est d’ailleurs le principal contexte vogué par la production hollywoodienne Ready Player One.

Le monde virtuel serait-il sous le contrôle des entreprises qui le créent?

L’empressement à créer des mondes de la VR ignore à la fois les dures réalités du monde réel et nuire à l’avenir des gens. D’une certaine façon, les consommateurs vont être manipulés si les entreprises technologiques contrôlent les applications qu’ils utilisent quotidiennement. Le monde dans lequel ils vivent sera aussi bouleversé.

Fortnite, par exemple, est salué comme le premier méta-univers. Loin d’être une terre de liberté débridée et de palaces pour tous, il est un jeu vidéo populaire qui accueille parfois des événements impressionnants en direct. Mais discrètement, il vend lentement des costumes loufoques à ses joueurs.

Les mondes virtuels seront modelés à l’image de leurs créateurs, et non de leurs consommateurs. Déjà, les propriétaires se partagent les biens immobiliers dans le méta-univers des hautes terres, soutenues par une chaîne de blocs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

[TEST] Frostpoint VR : l’esprit d’équipe sera votre arme principale

OceanCraft : le jeu de survie VR bientôt disponible sur Applab