in ,

Un casque de réalité virtuelle pour faciliter l’accouchement

accouchement réalité virtuelle

Et si la réalité virtuelle pouvait faciliter l’accouchement ? C’est le pari réalisé par le docteur Ralph Anderson, professeur au centre médical régional de Middletown à New York qui a pu réaliser une première expérience il y a quelques semaines. 

 Beaucoup de femmes décrivent l’accouchement comme le moment le plus douloureux de leur vie. Des contractions à la sortie de l’enfant, c’est pour certaines d’entre elles une longue succession de douleurs. L’anesthésie péridurale constitue une solution pour beaucoup de mères mais elle n’est pas possible à chaque fois.  Elle peut devenir impossible si la patiente est fiévreuse, présente une infection cutanée ou a des troubles de coagulation. Certaines femmes refusent aussi la péridurale pour des choix personnels. Jusque-là, elle n’avaient aucune alternative. Mais Erin Martucci vient d’expérimenter un accouchement sans péridurale avec un casque de réalité virtuelle. Une première tentative amenée à se renouveler alors que la réalité virtuelle s’installe de plus en plus dans les salles d’opérations.

L’accouchement d’une pionnière

« Nous sommes prêts, vous pouvez commencer à pousser ». Lorsque Erin Martucci a entendu ces mots, elle venait de passer plusieurs minutes au calme, les sens apaisés par le bruit et le mouvement de l’océan face à elle. Quelques instants plus tard, on lui retirait le casque Samsung Gear VR et son accouchement pouvait commencer. La jeune femme souhaitait un accouchement naturel sans péridural. Mais au dernier moment, elle a changé d’avis. Alors, le docteur Ralph Anderson lui a proposé une alternative sur laquelle il travaillait depuis un moment : la réalité virtuelle.  Après avoir hésité, elle accepte finalement.

accouchement réalité virtuelle samsung gear vr

Le casque était programmé de façon à lui faire vivre une méditation en immersion. De quoi la préparer pendant deux heures à vivre un accouchement sans douleur. « Quand vient le moment de l’accouchement, le facteur le plus important à prendre en compte est la concentration. Nous essayons de faire en sorte que la mère se focalise par exemple sur la respiration tandis que lors d’un accouchement « classique », les femmes doivent se concentrer sur la douleur », explique le Dr Anderson. Après le succès de cette expérience, le médecin va désormais s’atteler à convaincre ses collègues d’adopter la même technique.

L’entreprise qui a produit l’application, « Applied VR », a  déjà noué des partenariats avec différents hôpitaux américains pour utiliser son système de gestion de la douleur. Selon une étude, cette méthode permettrait de réduire l’anxiété de 60% et la douleur de 24%.  Des  chiffres qui ont de quoi faire réfléchir.

accouchement réalité virtuelle

Le boom de la réalité virtuelle dans le domaine de la santé

Une expérience de comment la réalité virtuelle peut aider à gérer la douleur est aussi développée par l’université de Washington. « Snowworld » est un jeu qui consiste à jeter des boules de neige sur des pingouins tout en écoutant Paul Simon. Le cerveau est submergé d’informations et le patient ressent moins la douleur. Le test s’est révélé particulièrement convaincant, puisqu’il serait plus efficace que la morphine chez les soldats présentant des brûlures qui résultaient notamment de la déflagration d’engins explosifs improvisés.

accouchement réalité virtuelle santé

De façon plus générale, la réalité virtuelle arrive massivement dans le domaine de la santé.  Lutte contre les addictions, contre l’anxiété, chirurgie… Dans les salles d’accouchement, la réalité virtuelle a déjà fait plusieurs incursions aussi. En novembre dernier, une équipe brésilienne a développé une technologie d’échographie en VR.  Plus anecdotique, en 2015, un père de famille avait pu suivre l’accouchement de sa femme à 4.000 kilomètres de distance grâce à la réalité virtuelle.

http://www.dailymotion.com/video/x2k2z9l_le-premier-accouchement-retransmis-en-realite-virtuelle_tv

The Guardian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.