Accueil / Dossier / WebVR – Tout savoir sur la plateforme de réalité virtuelle pour navigateur internet

WebVR – Tout savoir sur la plateforme de réalité virtuelle pour navigateur internet

webvr tout savoir

WebVR est une plateforme permettant d’accéder à des expériences en réalité virtuelle depuis n’importe quel navigateur internet, sans même avoir besoin d’un casque de réalité virtuelle. Découvrez le fonctionnement, l’intérêt, les défauts et tout ce que vous devez savoir sur WebVR.

À l’heure actuelle, l’industrie de la réalité virtuelle grand public semble partagée par quatre leaders : Oculus/Facebook, HTC/Valve, Sony et Google. Ces quatre entreprises cherchent à dominer le marché de la réalité virtuelle en développant leur propre casque VR, ou leur plateforme logicielle. Malheureusement, cette attitude freine le développement de l’industrie dans son ensemble. C’est pour remédier à ce problème que WebVR a été créé.

Qu’est-ce que WebVR ?

webvr top expériences

Tout comme OSVR, WebVR est un standard ouvert de réalité virtuelle. Ce standard laisse aux développeurs la liberté de créer toutes sortes d’expériences immersives. Ces applications peuvent ensuite être lancées sur n’importe quel navigateur (ou presque) sans avoir besoin de procéder à une quelconque installation. Il suffit de se rendre sur un site web pour lancer l’expérience.

Bien entendu, les expériences WebVR sont beaucoup plus intéressantes lorsqu’on les essaye avec un casque de réalité virtuelle. Comme dans toutes les expériences VR, les mouvements de tête que l’utilisateur effectue au sein de l’environnement virtuel sont suivis et les images s’adaptent en fonction. En somme, les mouvements du joueur dans le monde réel correspondent à ses mouvements dans la VR. Toutefois, la plupart des applications WebVR peuvent être lancées sans casque VR. Il suffit donc d’un navigateur web pour profiter de WebVR.

Les navigateurs web compatibles avec WebVR sont : Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome et Chromium, sa version open source, Samsung Internet, Oculus Carmel, les navigateurs du Gear VR, et enfin Servo, le nouveau navigateur de Mozilla. Notons qu’un plus grand nombre d’expériences est disponible sur Google Chrome.

Si l’utilisateur choisit de ne pas utiliser de casque VR, l’image apparaîtra sur l’écran de son ordinateur ou de son smartphone. En bougeant son téléphone, l’utilisateur pourra explorer le monde virtuel sous toutes ses coutures. Les caractéristiques techniques requises pour expérimenter WebVR sur smartphone ne sont pas très élevées, et la plupart des smartphones Android et iOS récents sont donc compatibles.

À quoi sert WebVR ?

WebVR rassemble déjà à l’heure actuelle de très nombreuses expériences. La plupart sont des vidéos et des photos à 360 degrés. En effet, de nombreux artistes utilisent WebVR pour placer l’utilisateur au centre d’une photo ou d’une vidéo panoramique. Les vidéos à 360 degrés prolifèrent sur YouTube, mais WebVR est un autre portail d’accès aux créations de ce format novateur.

On trouve également de nombreux jeux vidéo WebVR. Google propose une sélection d’expériences WebVR permettant par exemple de jouer au tennis de table ou d’explorer Google Maps en réalité virtuelle. Il est aussi possible de dessiner ou de faire de la musique en VR. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre top des meilleures expériences WebVR.

Bien évidemment, en termes de graphiques, la plupart des expériences WebVR sont nettement moins abouties que les expériences disponibles sur Oculus Rift, HTC Vive ou même Samsung Gear VR. Toutefois, les applications WebVR s’améliorent sans cesse, et les développeurs échangent en permanence de nouvelles idées pour améliorer la plateforme.

Web VR : quels sont les principaux défauts ?

Les fonctionnalités proposées par les casques et plateformes de réalité virtuelle les plus avancés ne sont pas disponibles sur WebVR. À l’heure actuelle, seules quelques expériences récentes sont compatibles avec les contrôleurs à détection de mouvement. La grande majorité des jeux et applications WebVR n’exploitent que le head tracking et les commandes vocales.

Par ailleurs, en tant que standard ouvert, WebVR laisse une liberté totale aux développeurs. N’importe qui peut créer n’importe quoi sur la plateforme, et il n’y a aucune règle concernant la qualité ou le contenu des expériences. Par conséquent, certaines applications sont de piètre qualité, voire pire. Toutefois, cette liberté totale permet aussi aux développeurs talentueux de proposer des expériences originales et novatrices.

WebVR : comment l’utiliser ?

Si vous possédez un casque Oculus Rift, HTC Vive, PlayStation VR, ou Windows Mixed Reality, il vous suffit de vous rendre sur le site WebVR de votre choix à l’aide de votre navigateur favori et de lancer une expérience. La plupart de ces sites comportent un bouton ou une icône de casque VR permettant de lancer l’application.

Si vous utilisez un smartphone, le navigateur et le casque à utiliser dépendent principalement du modèle de téléphone. Si vous possédez un iPhone, vous pourrez accéder à de nombreuses applications WebVR depuis Safari, mais surtout Google Chrome. N’importe quel casque Google Cardboard fera l’affaire. Pour les smartphones Samsung, mieux vaut utiliser le Samsung Gear VR, avec le navigateur Oculus Browser. Pour le reste des smartphones Android, nous recommandons le navigateur Chrome avec un casque de réalité virtuelle de type Google Cardboard ou Google Daydream.

De par les nombreux avantages que propose WebVR, la plateforme représente le futur de la réalité virtuelle. Grâce à ce standard ouvert, il est possible d’accéder à la VR depuis n’importe quel navigateur web, sur n’importe quel appareil, sans avoir besoin de procéder à l’installation d’une application. Par conséquent, WebVR a le potentiel de démocratiser la réalité virtuelle et d’unifier l’industrie. Pour l’heure, malheureusement, cette plateforme n’en est encore qu’à ses balbutiements. Toutefois, elle se développe à grande vitesse, et le feedback apporté aux développeurs par la communauté des utilisateurs est une ressource précieuse qui stimule son évolution. D’ici quelques années, les expériences WebVR pourraient bien surpasser celles proposées sur les casques haut de gamme comme l’Oculus Rift et le HTC Vive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *