in

VR et NFT, le duo idéal de la société numérique actuelle ?

NFT

VR et NFT sont tous les deux des concepts typiques de la société actuelle où le numérique domine dans tous les domaines. La VR semble offrir un plein essor au NFT, mais dans quelle mesure ? Peut-on confirmer cela, ou pas ?

La VR permet d’admirer un NFT sous tous les angles, avec un casque VR bien sûr. Contempler une œuvre d’art, et d’autres objets numériques est devenu de plus en plus facile avec l’avènement du NFT. Ainsi, un rendez-vous dans le métavers offrira l’occasion d’admirer La Joconde sans devoir visiter le musée du Louvre. Est-ce toutefois l’unique corrélation qui existe entre les deux ou y en a-t-il d’autres ? Cette corrélation va-t-elle durer ou pas ?

Le NFT, fruit de la technologie blockchain ?

La RA, la VR et la cryptomonnaie caractérisent, toutes, un développement technologique digne du troisième millénaire. Et ce n’est pas tout, les geeks ont aussi mis au point le NFT. Basé sur la technologie blockchain, le NFT est un jeton numérique unique et non interchangeable.

On peut le percevoir comme une sorte de cryptomonnaie. Seulement, le NFT n’est pas interchangeable, contrairement aux cryptos. Le NFT revêt également une valeur artistique, c’est-à-dire associé à une œuvre d’art. C’est ce qui en fait un jeton unique. En effet, le NFT a fait la une des médias en mars 2021, lorsque Beeple a touché 69 millions de dollars chez Christie’s. Cette somme étant le prix de son collage intitulé « Everydays : The First 5000 Days ».

Cet actif numérique peut aussi être associé à des fichiers numériques tels que des photos ou des vidéos. Ainsi, outre les artistes, bon nombre d’entreprises recherchent activement un moyen de se faire du NFT.

VR et NFT, le lien entre les deux

Comme on l’a mentionné supra, le NFT est un actif numérique. De la sorte, un support numérique est requis pour l’utiliser. D’un autre côté, les amateurs d’œuvre d’art ont rapidement compris la valeur d’un NFT. Google dispose actuellement d’une multitude de copies de La Joconde. On ne peut toutefois pas accéder à l’originale sans se déplacer vers l’endroit où elle est exposée.

Avec l’essor du NFT, on n’a plus besoin de faire un tour au musée pour voir ces merveilles. On peut même s’en procurer, moyennant paiement de leur équivalent monétaire. Mais plus encore, les galeries VR permettent de consommer les arts numériques en toute sécurité. Il suffit de mettre un casque VR approprié.

Aujourd’hui, il existe beaucoup de plateformes virtuelles où l’on peut vivre une expérience immersive avec les œuvres d’art. On peut citer VRNFT, le pionnier en la matière, Spatial, OpenSea et d’autres galeries VR.

Et le métavers dans tout cela ?

On ne peut pas évoquer le lien entre la VR et le NFT sans jeter un œil sur ce qu’est le métavers. Ce concept est devenu en vogue, notamment lorsque le géant des réseaux sociaux Facebook a changé de nom et est devenu Meta. Mais en fait, le métavers ne renvoie pas uniquement à un monde virtuel où seuls les membres de la communauté Meta pourront interagir.

Le métavers se définit comme un espace numérique qui reproduit tout ce que l’on voit dans le monde réel. D’après la définition d’Enjin, le métavers accorde une valeur particulière à la propriété, l’identité et la valeur financière.

Dans le métavers, on peut se procurer de nombreuses choses du monde réel, des habits aux arts. On peut, par exemple, acheter des habits typiques de Fortnite dans cet univers virtuel. Mais dans la mesure où l’on veut montrer à tout le monde ce qu’on vient d’acheter, le NFT intervient.

En ce qui concerne la relation VR-NFT, le métavers lui-même est une réalité virtuelle. En plus, le fait de consulter un NFT avec un casque VR plonge les fans dans le métavers.

Qu’est-ce qu’on entend par galerie VR ?

Les galeries VR ont très vite trouvé une place prépondérante dans la société numérique en permettant aux passionnés de consommer les NFT. Il s’agit d’explorer un monde virtuel avec les objets artistiques développés à partir de la technologie blockchain.

Dans un monde réel, le vernissage consiste à visiter une galerie d’arts, mettant en valeur les artistes qui les ont conçus. Dans une galerie VR, on assiste à la dichotomie de l’art et de la musique. Les visiteurs peuvent ainsi plonger dans un univers entièrement virtuel, présentant des arts interactifs et immersifs, tout en écoutant de la musique.

D’autres galeries VR ne se contentent pas cependant à exposer les NFT. Le lancement de nouveaux projets tournant autour du NFT en fait partie. Les exemples ci-dessous servent à titre illustratif.

Ternoa et son projet de combinaison VR-NFT dans le métavers

Ternoa a créé sa propre galerie VR pour permettre, non seulement l’exposition, mais également les transactions sur les NFT. Aujourd’hui, la plateforme ambitionne de mettre le métavers à la disposition de sa communauté. Ce nouveau projet vise à permettre l’achat et la vente de NFT via l’application, en utilisant le code QR.

La galerie VR de Ternoa dispose d’une vingtaine de NFT créés par des artistes internationaux venant des quatre coins du globe. La communauté Ternoa peut consulter ces œuvres d’art à tout moment, sans pouvoir les acheter.

À travers ce nouveau projet, Ternoa se propose également d’héberger une édition limitée de NFT. Celle-ci sera destinée à la vente, mais uniquement à ceux qui ont l’application Ternoa Wallet. À l’issue du projet, toute transaction au sein de la plateforme s’effectuera avec le code QR.

Spatial et son virement vers plus de divertissement

Spatial est une autre plateforme où l’on peut consulter des NFT au moyen de la réalité virtuelle. Au début de ses activités, Spatial a plutôt été une plateforme dédiée à permettre plus de vie sociale à sa clientèle. Elle s’est penchée plus sur les relations professionnelles telles que les réunions de travail et la collaboration virtuelle.

La création de la galerie VR est le résultat du constat que les clients sont plutôt pour le divertissement. De ce fait, Spatial collabore avec plusieurs artistes souhaitant exhiber leurs NFT. En plus, avec la VR, le catalogue de NFT chez Spatial offre une expérience immersive aux visiteurs. En même temps, les visiteurs peuvent interagir et se déplacer dans le métavers via leurs avatars.

Par ailleurs, la plateforme permet aux fans de NFT d’échanger, c’est-à-dire acheter ou vendre les NFT avec un portefeuille connecté au portefeuille MetaMask. À noter que Ethereum demeure la seule crypto avec laquelle on peut effectuer les transactions chez Spatial.

Le projet Mars4 et le NFT interactif

Très récemment, on a commencé à exploiter la VR et le NFT sous une autre forme. Il s’agit du premier NFT interactif au monde, lié à un film VR sur Mars. Baptisé Newton, ce NFT constitue un élément clé du métavers de la planète rouge.

Pour pouvoir consulter ce NFT interactif, il faut se munir d’un casque VR, comme dans les jeux vidéo en VR. Puisque le voyage spatial sur Mars est encore loin d’être à la portée du public, les concepteurs du projet Mars4 ont l’ambition d’y transporter les visiteurs, mais dans un environnement virtuel.

Cette visite virtuelle permettra aux adeptes de se laisser emporter par la VR dans un monde jadis inexploré. Une telle expérience ne fait que renforcer le lien entre la VR et le NFT.

Qu’en est-il de l’avenir de la combinaison VR-NFT ?

À travers les deux exemples de plateformes VR ci-dessus, on peut déduire que le NFT occupe une place de plus en plus importante dans la société actuelle. En premier lieu, il permet de rassembler une communauté tout en évitant le déplacement. En second lieu, la VR ne fait qu’augmenter sa popularité. Le projet Mars4 vient renforcer ce lien avec le NFT interactif.

Toutefois, les experts en la matière émettent des avis disparates. En effet, au cours de diverses interviews sur l’avenir du duo VR-NFT, on a pu constater cette disparité. Certains, Dale Deacon en l’occurrence, n’ont pas hésité à affirmer que la VR peut être rentabilisée en plusieurs manières, autres que le NFT.

D’autres, comme Omar Ismail, par contre, pensent plutôt positif, en ce sens que la VR permet aux fans et aux créateurs de NFT d’avoir une relation multicouche. Certains analystes, tels que les créateurs du NFT Newton, croient même en un avenir plus prometteur pour ce duo numérique, avec l’avènement du NFT version 2.0.

Au regard de ces différentes opinions, on ne peut pas dégager un avenir net quant à l’essor du couple VR-NFT. Néanmoins, ce qui est certain, c’est que la technologie avance à pas de géant.

Un commentaire

Répondre
  1. Beaucoup de vide, d’annonces de promesses mais je ne vois toujours pas ce que les NFTs apportent à la VR ni le lien étroit si souvent mis en avant.
    Je suis un technophile amateur de VR, en particulier pour les jeux vidéos et je dois bien admettre que je suis gavé de lire autant d’âneries sur cette technologie miracle, qui me paraît très dispensable et ressemble plus à un argument marketing. Cette technologie n’apporte rien d’autre qu’un moyen d’assurer la propriété d’un contenu (bien que d’une façon très douteuse, l’organisme qui prétend le faire n’en a aucune légitimité) dans le seul intérêt de la revendre par la suite.
    L’annonceur a t-il réellement compris ce qu’étaient les NFTs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.