screen door effect
in

Screen door effect : qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

Le screen door effect (SDE) est un effet visuel généralement rencontré lors de l’utilisation des casques de réalité virtuelle modernes. Il est le résultat des espaces vides et noirs entre les pixels quand on les regarde de près. Heureusement, il existe certains trucs et astuces pour le réduire.

Malgré leur modernité, les casques VR récents, à l’instar de HTC Vive, HTC Vive Pro et Oculus Rift, présentent tout de même certains défauts. L’effet visuel, connu sous le nom de screen door effect, en fait partie. Beaucoup d’utilisateurs le trouvent très gênant. Il existe quand même certaines astuces pour s’en débarrasser, même en partie.

Screen door effect : c’est quoi au juste ?

screen door effect

Comme il a été dit précédemment, le screen door effect (SDE) se produit généralement quand on utilise un casque de réalité virtuelle moderne. Cet effet visuel résulte des espaces vides et noirs qui se trouvent entre les pixels lorsqu’ils sont vus de près.

Quand on rencontre ce problème d’affichage, c’est comme si on regardait le monde à travers un écran couvert de mailles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on parle d’« effet de la porte moustiquaire ».

Si certaines personnes restent indifférentes face à ce souci visuel, d’autres le trouvent très gênant. Dans tous les cas, il est important d’en savoir davantage sur ce problème pour mieux comprendre les manières de s’en débarrasser.

Screen door effect : à quoi ressemble-t-il ?

Lorsqu’on regarde les moustiquaires, c’est comme si on regardait le monde à travers une grille. C’est exactement ce à quoi peut ressembler le screen door effect quand on utilise un casque de réalité virtuelle.

Il faut toutefois savoir que l’effet de la porte moustiquaire peut être différent d’un casque VR à un autre. Il dépend de ce fait grandement de ce dernier, mais aussi du contenu qu’on y regarde.

Le cerveau et les yeux des différents utilisateurs peuvent d’ailleurs percevoir cet effet visuel différemment. Et même si deux individus peuvent voir le même effet, il est possible que l’un soit plus gêné que l’autre.

effet moustiquaire vr

 

L’effet de la porte moustiquaire moins perceptible dans certains cas

D’après ce qui a été vu précédemment, il se peut donc que les différents utilisateurs ne perçoivent pas le screen door effect de la même manière. Tout dépend de leur cerveau et de leurs yeux, mais aussi du casque porté et du contenu regardé.

Toutefois, il est également possible que certaines personnes perçoivent moins cet effet visuel dans certains cas précis. En fait, certains individus affirment que ce problème d’affichage est moins perceptible lors de l’utilisation d’un casque VR en état d’ivresse.

Cela est sans nul doute dû au fait que la vision est légèrement plus floue quand on est en état d’ébriété.

Quelles sont les causes de cet effet visuel ?

Pour faire simple, le screen door effect constitue un artefact visuel occasionné par l’affichage à l’intérieur d’un casque de réalité virtuelle. Si l’on entre dans les détails, il faut savoir que les écrans plats modernes utilisent en général des pixels.

Il s’agit de très petits éléments individuels disposés sur le panneau. L’espace se trouvant entre eux est ainsi aussi minuscule. De plus, il n’est pas éclairé, et se révèle donc noir.

C’est ainsi à cause de cela qu’on peut voir une grille visuelle noire lorsqu’on porte un casque VR. C’est ce qui donne cette impression de voir à travers une moustiquaire.

Un effet assez habituel pour les casques VR

Le screen door effect n’est pas nouveau pour les casques de réalité virtuelle. Il est vrai qu’on peut le rencontrer sur d’autres types d’écrans modernes, mais il se révèle nettement plus perceptible sur ces derniers.

Cela est assez évident, car les yeux des utilisateurs sont si proches du panneau lorsqu’ils portent un casque VR. Ils le regardent d’ailleurs à travers des lentilles qui le rendent plus apparent.

En d’autres mots, ils peuvent donc percevoir facilement les pixels individuels et les espaces qui se trouvent entre eux étant donné qu’ils regardent l’écran de très près. À noter que ces éléments peuvent se voir sur un autre écran si sa résolution est suffisamment basse.

Screen door effect : comment le corriger ?

screen door effect

Il est bon de souligner que cet effet visuel est moins perceptible sur les écrans à haute résolution. Effectivement, ils ont un nombre de pixels plus élevé par centimètre carré, ce qui signifie qu’il y a moins d’espaces entre eux étant donné qu’ils sont plus étroitement regroupés.

En d’autres termes, plus l’espace entre les pixels est moindre, moins l’effet de la porte moustiquaire est ainsi perceptible. Il est même pratiquement possible de l’éliminer pour de bon.

En somme, pour se débarrasser de ce problème d’affichage, les casques VR ont besoin de panneaux bénéficiant d’une résolution plus élevée. Au fur et à mesure que la technologie s’améliorera, les casques VR pourront alors résoudre ce souci.

Des casques qui essaient de résoudre ce problème visuel

Le screen door effect est pire sur les premiers casques de réalité virtuelle grand public à cause de leur résolution en général plus faible. Le HTC Vive et l’Oculus Rift ont, par exemple, des panneaux proposant une résolution de 2160 × 1200.

Le HTC Vive Pro, de son côté, s’équipe d’un panneau d’une résolution de 2880 × 1600 pour un prix largement plus cher. Pour ce dernier en particulier, il a apporté une amélioration notable afin de rendre l’effet de la porte moustiquaire beaucoup moins visible.

Le casque Odyssey+ de Samsung, quant à lui, est doté d’un écran AMOLED anti-SDE. Cet appareil de la gamme Windows Mixed Reality résout donc le souci visuel en reproduisant l’image dans les zones autour de chaque pixel. Il applique aussi une grille diffusant la lumière provenant de chaque pixel, ce qui rend les espaces entre les pixels presque imperceptibles.

Screen door effect : est-il quand même possible de le réduire ?

Au final, le screen door effect constitue ainsi une partie de l’utilisation des casques VR de la génération actuelle. Il n’existe aucune astuce permettant de l’éliminer complètement, à part bien sûr l’amélioration de la technologie utilisée par ces casques.

Néanmoins, il y a certains conseils pouvant être utiles pour le réduire. Il est tout d’abord recommandé de ne pas se concentrer dessus lorsqu’on porte un casque VR. Etant donné qu’il s’agit d’un effet visuel, plus l’utilisateur y prête attention, plus il sera en effet perceptible.

L’idéal est alors de se concentrer davantage sur le jeu auquel on joue, entre autres, tout en chassant les artefacts visuels de son esprit. Il est bon de noter que les personnes qui essaient la réalité virtuelle pour la première fois peuvent même ne pas remarquer ce souci d’affichage.

screen door effect

Préférer certains jeux à d’autres

Afin de ne pas trop percevoir l’effet de la porte moustiquaire, l’utilisateur peut également essayer de jouer à des jeux présentant des détails graphiques plus élevés. Effectivement, cet effet visuel est plus visible quand on regarde un mur d’une seule couleur, par exemple.

La couleur plate est facilement brisée par le maillage noir, ce qui n’est pas le cas avec une image détaillée bénéficiant de beaucoup de couleurs. Dans ce second cas, l’effet en question est ainsi moins perceptible.

En somme, le screen door effect se révèle moins perceptible dans certaines expériences que dans d’autres.

Mettre à niveau son casque

Si l’effet de la porte moustiquaire est vraiment trop gênant pour l’utilisateur, il peut toujours mettre à niveau son casque VR vers un modèle plus performant. Ce dernier aura donc un panneau bénéficiant d’une plus haute résolution. Cela veut dire opter pour des appareils haut de gamme qui ne sont, hélas, pas accessibles à toutes les bourses.

L’investissement en vaut néanmoins la peine, car il ne faut en aucun cas oublier que ce problème d’affichage ne sera résolu que par un matériel amélioré. Grâce à leurs panneaux de haute résolution, les futurs casques peuvent y parvenir sans le moindre souci.

Calibrer correctement son matériel

Le fait de calibrer son casque VR correctement ne permet pas vraiment de corriger le screen door effect. Toutefois, cette opération est utile pour avoir les meilleurs visuels possibles.

Il faut donc déplacer le matériel de haut en bas sur son visage. L’espacement des lentilles doit d’ailleurs être ajusté en fonction de ses yeux.

Même si le souci d’affichage n’est pas résolu, l’image n’aura au moins pas l’air floue. Dans tous les cas, pour bénéficier de plus d’informations, le mieux est de consulter la documentation de son casque.

Commentaires

Répondre
  1. j’en n’est aucun dans mon Samsung oddisey+
    Par contre la technologies Fresnel rend tous flou lorsque ont ne calibre pas bien le sweetpoint ou lorsque on ne regarde pas au centre.
    Et le sweet est très petit.
    Hate de voire une percer dans les technologies optiques, car les Fresnel sont a ce stade le plus gros handicape que tous les autres problems hardwares que je considère mineur.

  2. Avec les Quest2 et hp reverb G2, les résolutions sont tellement élevées qu’il n’y a plus de screen door effect…
    C’est le moment de passer à la réalité virtuelle… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
boneworks

Boneworks : des informations du développeur sur les “prochains jeux” en 2021

salle de sport VR

Salle de sport VR : qu’est-ce que c’est et est-ce que ça marche ?