Accueil / Gaming / [Test] Robo Recall – Le meilleur jeu de tir en VR disponible à l’heure actuelle

[Test] Robo Recall – Le meilleur jeu de tir en VR disponible à l’heure actuelle

robo recall test oculus rift

Robo Recall est un jeu de tir en réalité virtuelle, orienté arcade, développé par Epic Games, disponible exclusivement sur Oculus Rift. Offert gratuitement avec les Oculus Touch, le titre tire pleinement parti des contrôleurs à détection de mouvement du casque VR de Facebook. À travers notre test complet, découvrez pourquoi Robo Recall est sans conteste l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle disponibles à l’heure actuelle.

Joueurs : 1 joueur
Date de sortie :  1 mars 2017
Développeur : Epic Games
Genre : Action, tir, arcade
Plateformes : Oculus Rift

Scénario

Robo Recall prend place dans un futur proche, à une époque où les robots humanoïdes occupent une place essentielle dans toutes les industries en se chargeant des tâches ingrates. Hélas, du jour au lendemain, les robots se rebellent mystérieusement et décident de s’en prendre aux humains en les assassinant froidement. Pour RoboReady, le leader mondial de la robotique, ce soulèvement représente une menace pour la pérennité de l’entreprise. La firme va donc organiser un rappel à grande échelle. Vous incarnez l’agent 34, chargé de procéder à ce rappel en éradiquant tous les robots que vous croisez.

Vous l’aurez compris, le ton est décalé. Le scénario de RoboRecall se présente comme une satire de notre société mondialisée, dirigée par des groupes industriels dépourvus de morale. Derrière l’aspect humoristique, le titre pose aussi un regard critique sur l’automatisation et la robotisation progressive des entreprises. De nombreux experts de la Silicon Valley, comme Elon Musk, CEO de Tesla, craignent effectivement que l’intelligence artificielle et les robots ne finissent par se retourner contre leurs créateurs.

La narration s’effectue par le biais de descriptifs avant chaque mission, mais aussi par les commentaires de la voix off qui donne aux joueurs les instructions. Peu à peu, le joueur comprend l’origine du soulèvement. Malgré ce script plutôt solide, le scénario occupe une place mineure, et laisse la part belle à l’action dans ce jeu clairement orienté arcade.

Gameplay

Offert gratuitement avec les Oculus Touch, Robo Recall exploite tout le potentiel des contrôleurs à détection de mouvement du Rift. En jouant à ce jeu, l’utilisateur a réellement l’impression de pouvoir utiliser ses mains de façon naturelle. Concrètement, Robo Recall se présente comme un FPS relativement traditionnel. Le joueur dispose de deux paires d’armes : deux armes de poing, et deux fusils. Il est possible de choisir entre pistolet ou revolver, et fusil à pompe ou fusil à énergie.

Pour dégainer ses armes de poing, il suffit de placer les Oculus Touch au niveau de sa ceinture et de presser les gâchettes situées sous le contrôleur. Pour saisir les fusils, le joueur doit placer les Touch dans son dos, et presser le même bouton. Une fois les armes en main, le joueur peut tirer en pressant la gâchette du haut. Lorsque le chargeur est épuisé, Robo Recall ne s’encombre pas d’un système de rechargement, contrairement à des titres comme Raw Data ou Arizona Sunshine. Les armes sont bonnes à jeter (de préférence, dans le visage d’un robot) et réapparaissent à leur emplacement initial après un bref cooldown. Vous l’aurez compris, il est donc possible d’alterner entre les deux types d’armes. Toutefois, les possibilités ne s’arrêtent pas là, loin de là.

Il est également possible de frapper les robots à mains nues, de les saisir, de les jeter, de les démembrer, de jeter leurs membres sur leurs congénères, d’utiliser leurs propres armes, d’attraper leurs balles pour leur renvoyer, et bien plus encore. Robo Recall fait la part belle à votre imagination sadique. Plus vous ferez preuve d’inventivité pour massacrer les robots dissidents, plus votre score sera élevé.

Comme la plupart des FPS en réalité virtuelle, Robo Recall évite le motion sickness en s’appuyant sur un système de déplacement par téléportation. Il est possible de se déplacer librement au sein de l’espace de jeu délimité par les capteurs Oculus Sensor, mais pour se déplacer plus loin, le joueur doit utiliser le joystick pour se téléporter. Là encore, les développeurs ont créé un système plus ingénieux que ceux proposés par la concurrence. La téléportation s’effectue en deux temps. Le joueur pousse d’abord le joystick vers l’emplacement où il souhaite atterrir, puis tourne le joystick pour sélectionner la direction dans laquelle il sera orienté une fois téléporté. Ainsi, nul besoin de se retourner et de risquer de s’emmêler dans les câbles ou de tourner le dos aux capteurs.

De fait, il est possible de se téléporter en continu, sans aucun cooldown. Par conséquent, il est très facile de rester hors de portée des robots et de se placer derrière eux pour les assassiner lâchement. Cette liberté totale est jouissive, mais limite quelque peu la difficulté du titre. Toutefois, l’intensité de l’action, le nombre d’assaillants, et la diversité des robots ennemis, mettra votre réactivité à rude épreuve. Pouvoir se mettre à couvert en continu n’est pas seulement une possibilité, c’est une nécessite. Les robots déferlent de toute part, et rester statique vous condamne à une mort certaine. De plus, la téléportation ralentit temporairement le temps et permet donc de mieux éviter les tirs ennemis et de considérer la situation pour agir stratégiquement.

Les ennemis de base sont des robots humanoïdes dont l’arsenal s’améliore au fil des niveaux, les rendant de plus en plus redoutables. Par la suite, d’autres modèles viennent se joindre aux festivités, tels que des drones volants, des araignées lance-roquette, ou encore des méchas géants armés de lasers dévastateurs. Le joueur doit donc déterminer rapidement quelles sont ses cibles prioritaires pour éviter de se retrouver dépassé par la situation. Les différents chapitres se ponctuent également par des affrontements contre de gigantesques boss.

La difficulté est également accrue par les objectifs ponctuels qui viennent rythmer les missions. De temps à autre, le joueur devra éliminer un certain nombre de cibles dans un temps imparti, jeter des robots dans un vortex, ou encore défendre un point contre des vagues d’assaillants. Ces objectifs sont facultatifs, et s’avèrent parfois très difficiles à atteindre.

Après chaque mission, en fonction de son score, le joueur reçoit des points d’expérience et des points à dépenser pour améliorer ses armes. Il est possible de choisir différentes améliorations pour chaque arme. Vous pourrez ainsi étoffer votre pistolet d’un laser pour améliorer la précision, ou augmenter la taille du chargeur pour pouvoir faire feu plus longtemps.

Durée de vie

À l’heure actuelle, Robo Recall ne comporte que neuf niveaux. Toutefois, le système de scoring et l’amusement procuré offrent une excellente rejouabilité. Pour se hisser au sommet du classement mondial, et battre son propre record, le joueur devra recommencer les missions de nombreuses fois. Par ailleurs, plusieurs niveaux de difficulté sont proposés, et les utilisateurs les plus chevronnés auront donc un défi à relever pour terminer le jeu à 100% .

Par ailleurs, un système de mods permet augmente considérablement la durée de vie. Il est possible de télécharger de nombreux mods créés par les autres utilisateurs pour altérer l’expérience de jeu. On regrettera en revanche l’absence d’un mode multijoueurs, qui constitue le principal point faible du titre face à la concurrence.

Graphismes et bande-son

Les graphismes de Robo Recall sont excellents. Les textures sont détaillées, et les pixels quasiment imperceptibles, même avec un PC répondant aux critères minimums de compatibilité VR. On peut sentir le savoir-faire de Epic Games, aussi bien dans la qualité graphique que dans la fluidité des animations. Dans ce domaine, Robo Recall survole clairement les autres jeux en réalité virtuelle. La direction artistique est également très plaisante, avec un côté cartoon qui permet d’atténuer la violence du gameplay. Le level design est également magistral. Chaque niveau est très réussi et jouit d’une atmosphère propre.

La bande-originale, très rock, nous ramène directement dans les années 80 et l’âge d’or des salles d’arcade. Les doublages vocaux sont de très bonne qualité, au même titre que les bruitages qui renforcent grandement la sensation d’immersion.

Immersion

Vue subjective oblige, la sensation d’immersion est excellente. Le joueur se sent réellement dans la peau de l’agent 34, seul face à des hordes de robots déchaînés. La qualité des animations et le réalisme des impacts contribuent également à renforcer l’expérience. Seul le système de déplacement par téléportation vient atténuer la sensation d’immersion.

Confort

La qualité des graphismes et le système de téléportation assurent le confort de l’utilisateur. Robo Recall ne provoque pas de nausée ni de fatigue oculaire, et vous pourrez jouer pendant de nombreuses heures d’affilée sans aucun problème. Le confort est le même que sur un jeu vidéo traditionnel.

Robo Recall : conclusion

Doté d’une atmosphère originale, de graphismes impeccables, et surtout d’un gameplay jubilatoire, Robo Recall est sans conteste l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle disponibles à l’heure actuelle. De par le faible nombre de niveaux, l’expérience se présente davantage comme une fenêtre sur l’avenir de la VR que comme l’expérience ultime qui justifierait à elle seule l’achat d’un casque. Quoi qu’il en soit, ce titre démontre qu’il est tout à fait possible de créer de véritables jeux vidéo en réalité virtuelle, et ne présage que du bon pour l’avenir de l’industrie. On peut regretter que ce jeu soit disponible exclusivement sur Oculus Rift, mais les utilisateurs de HTC VIVE peuvent l’essayer grâce au logiciel RoboRevive. Découvrez notre tutoriel à cette adresse.

Points Positifs

  • Un gameplay jubilatoire tirant pleinement profit des Oculus Touch
  • Des graphismes de toute beauté
  • Une atmosphère originale
  • Une critique de notre société

Points Négatifs

  • Pas de mode multijoueurs
  • Un nombre limité de niveaux

Robo Recall est un jeu de tir en réalité virtuelle, orienté arcade, développé par Epic Games, disponible exclusivement sur Oculus Rift. Offert gratuitement avec les Oculus Touch, le titre tire pleinement parti des contrôleurs à détection de mouvement du casque VR de Facebook. À travers notre test complet, découvrez pourquoi Robo Recall est sans conteste l'un des meilleurs jeux en réalité virtuelle disponibles à l'heure actuelle. https://youtu.be/MIK4D0kVlIs Joueurs : 1 joueur Date de sortie :  1 mars 2017 Développeur : Epic Games Genre : Action, tir, arcade Plateformes : Oculus Rift Scénario Robo Recall prend place dans un futur proche, à une époque…

Scénario : Un scénario à la fois drôle et satirique sur la robotisation industrielle effrénée.


Jouabilité :Un gameplay intense et jouissif exploitant tout le potentiel des Oculus Touch.


Durée de vie : Peu de niveaux, mais une bonne rejouabilité grâce au système de scoring et aux nombreux mods.


Graphismes et bande-son: Des graphismes de haute qualité, une direction artistique plaisante, une bande-son rock des années 80.


Immersion: Une très bonne sensation d'immersion malgré un système de téléportation peu réaliste.


Confort: Très confortable.


Scénario - 8.5
Gameplay - 10
Durée de vie - 8.5
Graphismes et bande-son - 10
Immersion - 9
Confort - 10

9.3

Scénario : Un scénario à la fois drôle et satirique sur la robotisation industrielle effrénée.


Jouabilité :Un gameplay intense et jouissif exploitant tout le potentiel des Oculus Touch.


Durée de vie : Peu de niveaux, mais une bonne rejouabilité grâce au système de scoring et aux nombreux mods.


Graphismes et bande-son: Des graphismes de haute qualité, une direction artistique plaisante, une bande-son rock des années 80.


Immersion: Une très bonne sensation d'immersion malgré un système de téléportation peu réaliste.


Confort: Très confortable.


Votre avis: 4.78 ( 2 votes)