Accueil / Applications et logiciels / La réalité virtuelle comme thérapie pour les victimes d’agression sexuelle

La réalité virtuelle comme thérapie pour les victimes d’agression sexuelle

Réalité virtuelle thérapie pour les victimes agression sexuelle

Au laboratoire de cyberpsychologie de Gatineau au Canada, un environnement virtuel permet aux victimes d’agression sexuelle de lutter contre le stress post-traumatique.

C’est un passionnant reportage de nos collègues de Vice dans les mystères d’un laboratoire au Canada. On y utilise la réalité virtuelle pour confronter les victimes d’agression sexuelle aux faits qui leur sont arrivés. Une approche qui fait débat mais illustre le potentiel thérapeutique de la réalité virtuelle.

VR thérapie pour les victimes d'agression sexuelle

La confrontation virtuelle comme thérapie pour les victimes d’agression sexuelle

Une agression sexuelle dans un bar, à un arrêt de bus, à une fête… Pour aider les victimes à passer au-delà du traumatisme, la réalité virtuelle pourrait bien constituer une solution. C’est ce que propose le laboratoire de cyberpsychologie de Gatineau au Canada. Là-bas, les psychologues confrontent les victimes à des situations similaires à celles qui leur sont arrivées. « Une femme qui est traumatisée par une agression sexuelle évitera souvent les fêtes ou les événements sociaux qu’elle associe à l’agression. La première composante du traitement est de s’exposer à ces lieux évités » détaille Claudie Loranger, la psychologue et chercheuse à l’origine du projet.

Le total de l’expérience thérapeutique en réalité virtuelle faite en une seule fois peut être réalisée en moins de dix minutes relate le journaliste. Mais, dans le cadre d’un processus de soin, les choses prennent plus de temps, les psychologues réalisant une progression par paliers afin d’accompagner étape par étape le processus de guérison. « En thérapie avec quelqu’un, je pourrais rester à l’intérieur du bar aussi longtemps que nécessaire, explique-t-elle. Si, déjà pour la personne, ça active des émotions d’être dans un bar avec un gars qui la regarde, on fait juste ça » poursuit la psychologue.

Réalité virtuelle thérapie agression sexuelle

Une solution qui prête cependant le flanc aux critiques

Mais, confronter quelqu’un à une de ses pires expériences est-ce vraiment la bonne solution ? La méthode prête à débat et les psychologues ne s’accordent pas forcément sur ses bienfaits. Certains estiment même qu’elle pourrait exacerber les dégâts. Pas de quoi décourager la psychologue convaincue des effets thérapeutiques à long terme. Surtout, la réalité virtuelle permet selon elle de contrôler tous les paramètres et donc d’être plus sûre que la réalité. L’équipe du laboratoire a d’ailleurs développé des approches plus larges notamment liées aux phobies.

Un concept que l’on retrouve un peu partout sur la planète.  Selon Daniel Freeman, près de 300 expériences ont été menées sur les liens entre la santé mentale et la réalité virtuelle en 2016. Bilan des courses, les résultats seraient très bons dans les domaines de l’anxiété sociale, des phobies et de la gestion du stress post-traumatique. Le tout étant comme le rappelle la Dr. Loranger de la proposer dans un cadre professionnel. L’automédication est donc à éviter dans le domaine de la réalité virtuelle.

Sources & crédits Source : Vice - Crédit : https://www.vice.com/fr_ca/article/yw59qj/revivre-son-agression-sexuelle-en-realite-virtuelle-pour-vaincre-le-traumatisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *