Accueil / Secteurs d'applications / Santé / Mois sans tabac : la réalité virtuelle peut vous aider à arrêter de fumer

Mois sans tabac : la réalité virtuelle peut vous aider à arrêter de fumer

arrêter de fumer réalité virtuelle

Le Mois Sans Tabac vient d’être de nouveau lancé. Ce défi collectif lancé par le ministère de la santé propose aux fumeurs une aide pour arrêter de fumer. Des évènements sont aussi organisés. Pour vous aider à vous passer de la cigarette, nous vous présentons aussi le sevrage tabagique assisté par la réalité virtuelle. Telle est l’idée actuellement testée à l’hôpital de la Conception à Marseille. Une méthode inédite qui vise à aider à arrêter de fumer grâce à des situations de tentation. 

120.189 personnes se sont inscrites, pour le moment, sur “Mois Sans Tabac” en novembre, une opération lancée par le ministère de la Santé. Remboursement des patchs, mails de soutien… Plusieurs aspects sont mis en avant pour aider les fumeurs à arrêter. Mais le challenge est de taille.  Si s’arrêter pendant un mois, multiple par 5 les chances d’arrêter définitivement, 70% des fumeurs recommencent à fumer après un an. De nouvelles approches sont donc à l’étude comme à l’hôpital de la Conception à Marseille. Les médecins y soumettent les patients à la tentation en réalité virtuelle pour les aider à arrêter de fumer.

La tentation pour arrêter de fumer

Les candidats équipés de lunettes 3D se retrouvent dans des situations où la tentation de la cigarette est présente. A la terrasse d’un bar, lors d’une pause avec les collègues au travail ou encore dans une soirée festive. ” La thérapie cognito-comportementale prépare le patient à gérer les situations qui activent le circuit de récompense responsable des bouffées de manque mettant la volonté à l’épreuve”, explique le Dr Eric Malbos, spécialiste du traitement en réalité virtuelle, dans une interview au journal Les Echos.

La thérapie se déroule à raison de trois quarts d’heure par semaine pendant deux mois. Un suivi régulier est mis en place au bout de trois, six et douze mois. Sur les 31 fumeurs testés, la moitié n’a pas rechuté contre 44% pour la cigarette électronique et moins de 20% pour les patchs.

arrêter de fumer réalité virtuelle

Continuer la thérapie à domicile

La baisse du prix des casques de réalité virtuelle devrait permettre d’enclencher la prochaine étape du processus, continuer le traitement depuis chez soi. L’idée étant, à terme de proposer les applications au grand public. Quand on aura suffisamment de retours, on créera des environnements virtuels pour le grand public. Les personnes pourront utiliser le matériel et le logiciel à domicile, pour s’entraîner chez eux” explique le docteur Eric Malbos qui coordonne cet essai à l’hôpital de la Conception à Marseille.

La société varoise “LookAtmyGame” spécialisée dans le développement de contenus vidéos est en charge de développer de nouveaux environnements qui pourraient ensuite être proposés à tous ceux qui veulent arrêter de fumer.

arrêter de fumer réalité virtuelle

La réalité virtuelle au service de la santé

C’est loin d’être la première fois que la réalité virtuelle est utilisée dans le domaine de la santé ou des addictions. Ainsi l’université de Tokyo a inventé les “Diet Goggles” pour lutter contre l’obésité et celle d’Oxford se sert de la réalité virtuelle pour lutter contre l’anxiété.

Cette étude a encore besoin de volontaires. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez écrire à traitement.tabac@gmail.com.

Sources & crédits Source : Mois sans tabac - Crédit : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/

1 commentaire

  1. c’est bien joli cet usage à tout va de la VR pour des traitements et tout. Sauf que si tu sais que tu es dans un univers virtuel, qu’est ce qui empêche d’allumer une clope et de la fumer ?
    A part le prix de la consultation chez le “spécialiste” peut être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *