Accueil / Applications et logiciels / DJ Soto, le pasteur américain qui recrute des fidèles… en réalité virtuelle

DJ Soto, le pasteur américain qui recrute des fidèles… en réalité virtuelle

DJ Soto pasteur réalité virtuelle

Aux USA, certains pasteurs sont de véritables stars, rassemblant les fidèles avant tout sur le style ou la personnalité. Mais, certains y ajoutent désormais une bonne dose de technologie à l’exemple de D.J Soto, ce pasteur qui mise sur la réalité virtuelle.

Pour Marx, « la religion est l’opium du peuple ».  En 2015, le magazine « Humanoïdes » considérait qu’il s’agissait désormais des nouvelles technologies.  Mais, les deux pourraient bien ne pas être incompatibles à en croire l’idée de D.J Soto, un pasteur américain. Pour amener les fidèles jusqu’à lui, il mise sur la réalité virtuelle. Une approche moderne qui marche.

Eglise virtuelle Pasteur américain DJ Soto

Pasteur DJ Soto : uancement sur AltSpaceVR

Les voies du Seigneur sont impénétrables. A moins d’être équipé d’un casque de réalité virtuelle ? Le pasteur D.J Soto a découvert il y a quelques années la réalité virtuelle. Il était alors lui-même en pleine recherche spirituelle et cherchait comment prêcher de la meilleure manière aux croyants. C’est à ce moment-là qu’il a découvert AltSpaceVR.

Nous sommes alors en 2016. D.J Soto enfile un Oculus Rift et se lance sur ce qui est un réseau social gratuit vieux d’à peine un an. Il cherche comment amener de nouvelles personnes à entrer dans l’église. Plutôt que de traverser les Etats-Unis en faisant ses séances là où il trouvait de l’espace, il s’est donc concentré sur la place virtuelle. Il avait déjà testé des alternatives numériques comme le streaming audio ou vidéo. Mais, de son point de vue, la réalité virtuelle lui donnait l’avantage d’être plus tangible. Un nouveau monde pour créer une communauté. Ce dont avait besoin ce prêcheur pour créer sa propre Eglise.

DJ Soto pasteur VR réalité virtuelle

« Les sacrements en ligne n’existent pas »

Deux jours après sa découverte, il réalise son premier prêche en réalité virtuelle. L’opération se renouvelle depuis de façon régulière. Parfois plusieurs dizaines de personnes sont présentes dans son église virtuelle, d’autres, elle est totalement vide. Mais quand des gens viennent, la foule est plus diverse. Selon lui, des athées, viennent lui parler. Des personnes qui ne sont pas confortables dans une église classique entrent dans son église virtuelle.

Il a finalement lancé VR Church, la première église dédiée à la réalité virtuelle. Mais est-ce vraiment le moment ? La religion a toujours tenté de mettre les pieds dans la technologie. Depuis Second Life jusqu’au compte Twitter du Pape. Mais, de sérieux blocages persistent. Et ce depuis longtemps. Cela fait déjà 15 ans que le Vatican a déclaré que « la réalité virtuelle ne peut pas se substituer à la présence du Christ dans l’Eucharistie. Les sacrements en ligne n’existent pas ». Peut-être D.J Soto arrivera-t-il à faire changer les choses. Pour l’heure, il se diversifie. Son église est désormais présente sur d’autres plateformes comme Sansar ou High Fidelity. Un pas après l’autre.