confinement airlines
in

Confinement Airlines : la compagnie aérienne en réalité virtuelle lève 1 billion de dollars

C’est une idée qui va sauver le tourisme. Malgré le COVID-19, Confinement Airlines propose de continuer à voyager en avion… dans la réalité virtuelle. La jeune startup mongole vient de lever 1 billion de dollars.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le secteur de tourisme est touché de plein fouet. Les voyages aériens à l’internationale ne reprendront pas de sitôt, tant que le virus continuera à circuler.

Alors qu’Emmanuel Macron vient d’annoncer le troisième confinement, les Français doivent renoncer pour de bon à leurs espoirs de vacances à l’étranger. Vraiment ?

Confinement Airlines va vous faire voyager malgré le COVID

C’était sans compter sur la réalité virtuelle, et sur le génie Livra Nossiop : CEO de la startup Confinement Airlines. À seulement 12 ans et demi, ce jeune Mongol a décidé de révolutionner l’industrie du tourisme grâce à la VR.

Son concept ? Permettre à tout un chacun de continuer à prendre l’avion malgré le confinement. Pour accomplir cette prouesse, Confinement Airlines simule tout simplement les voyages dans la VR. Il suffit de revêtir son casque, et paré pour le décollage. L’illusion est bluffante.

On a véritablement l’impression d’être assis dans un avion. La vue à travers le hublot est belle à en pleurer. Quelle expérience incroyable ! ” témoigne Jackson Nossiop, responsable marketing de Confinement Airlines, frère cadet du PDG et actionnaire de l’entreprise.

Selon les premiers bêta-testeurs, les voyages dans la VR de Confinement Airlines sont même mieux que les voyages dans le monde réel. Une source anonyme nous le confirme : ” il y aura un avant et après. Un retour en arrière n’est plus possible, car ce simulateur est une véritable drogue dure. Mon épouse est devenue complètement addict, à tel point qu’elle m’a quitté pour rester à tout jamais dans le jeu “.

vol vr

Le plaisir de l’avion sans les contraintes

Même si le tourisme en VR peut sembler incongru de prime abord, il présente de nombreux avantages. Pour commencer, les billets sont 5 à 10% moins chers qu’un vrai voyage. Au lieu de payer 500€ aller-retour pour un Paris-San Francisco, vous ne paierez que 450€ dans la VR. Autant dire que le choix est vite fait.

De plus, la réalité virtuelle permet de gagner un temps fou lors de l’embarquement. ” Plus besoin de se lever aux aurores pour aller à l’aéroport, de retirer sa ceinture pour franchir le portique, et plus de risque de prendre froid dans les marches de l’avion “, explique le jeune CEO.

D’ailleurs, vous ne risquez pas non plus de vous écraser pendant le vol. Et même arrivé à destination, notre simulateur vous préserve de nombreux dangers. C’est quand même beaucoup plus sympa d’aller en Australie, quand on ne risque pas de trouver une mygale sous son oreiller ou un alligator dans la douche “.

Notre expérience est beaucoup plus sûre que la réalité “, martèle le chef d’entreprise. ” Et surtout, aucun risque d’attraper le Covid ! “, ajoute un proche du gouvernement qui semble s’être perdu sur le lieu de l’interview.

En revanche, pour maximiser la sensation d’immersion, le temps du trajet a été reproduit à l’échelle 1:1. Et si l’utilisateur retire son casque en cours de vol, il doit recommencer son voyage à zéro.

Pour une expérience toujours plus réaliste, les développeurs ont même incorporé des enfants qui pleurent parmi les passagers. Lorsque la nuit tombe, votre voisin de siège peut aussi se mettre à ronfler extrêmement bruyamment.

Une levée de fonds d’un billion de dollars menée par Microsoft et Flunch

Après avoir présenté une simple démo de son simulateur, Confinement Airlines vient déjà de lever 1 billion de dollars lors d’une levée de fonds de série Z. Les géants de la Silicon Valley tels que Microsoft, Facebook, Google et Flunch ont tous répondu présents à l’appel.

C’est tout simplement le futur ” admet Brian Chesky, fondateur d’AirBnb. ” Je pensais tenir un concept, mais celui de Confinement Airlines est largement mieux. J’ai revendu ma boîte pour investir dans ce projet “.

Le président Emmanuel Macron a lui-même salué cette initiative juste après son élocution. Selon ses dires ” la startup Confinement Airlines démontre que la pandémie peut déclencher un élan d’innovation. Entre ça, le télétravail, l’école à distance et le problème des retraites, peut-être que cette crise est finalement positive ” a-t-il déclaré devant un parterre de spectateurs embarrassés.

De son côté, Confinement Airlines voit loin et a déjà les yeux tournés vers le futur. Elle prépare son spin-off Virtual Terrasse : une expérience virtuelle permettant de s’asseoir à la terrasse d’un café ou d’un restaurant dans la VR. Pour l’heure, les chercheurs réfléchissent toutefois à une solution pour manger ou boire avec un casque sur la tête sans en renverser partout…

Commentaires

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Tundra Tracker

Tundra Tracker franchit les 600 000 dollars et dépasse son objectif Kickstarter en moins de 24 heures

snapchat

Snapchat : de nouvelles lunettes AR sont attendues cette année