in ,

Apple a déposé un brevet d’affichage à large champ de vision en AR

Brevet d'affichage réalité augmentée Apple

La marque à la pomme travaille, en secret, sur la technologie de réalité augmentée. Un nouveau brevet d’affichage montre combien les efforts de l’entreprise sont intenses.

C’est un véritable secret de polichinelle. Apple travaille sur un ou plusieurs produits en réalité augmentée. La firme de Cupertino n’a jamais communiqué sur le sujet mais les embauches d’experts et les dépôts de brevets réguliers montrent bel et bien que la marque à la pomme développe cette technologie dans ses laboratoires. C’est encore le cas avec cette nouvelle demande de brevet qui porte, cette fois-ci sur un système d’affichage pour l’AR.

Brevet d'affichage AR Apple

Une demande de brevet d’affichage à large champ de vision

Le champ de vision réduit est l’un des problèmes de la réalité augmentée actuellement. Lorsque les hologrammes sont grands ou proches de l’utilisateur, ceux-ci sont coupés du fait de l’affichage limité des lunettes. Apple travaille sur le sujet et a récemment fait une demande de brevet d’affichage à large champ de vision pour la réalité augmentée. La lecture du brevet montre que la technologie décrite est tout droit sortie d’une évolution de la technologie Akonia Holographics, une start-up rachetée par la marque à la pomme en 2018.

Le système décrit dans le brevet d’affichage à large champ de vision pour la réalité augmentée est plutôt complexe. Un projecteur à réseau laser émet de la lumière aux points d’entrée d’un guide d’ondes de « distribution » optique. Ce guide d’ondes laisse ensuite passer la lumière aux points de sortie qui mènent aux miroirs de balayage MEMS. Ces points d’entrée et de sortie peuvent être mis en œuvre à l’aide d’un film holographique ou sous forme de réseaux à relief de surface via des techniques lithographiques. Les miroirs MEMS dirigent ensuite la lumière dans des guides d’ondes en couches, où les projecteurs holographiques la projettent sur une «courbe de mise au point» qui se reflète dans un combinateur holographique.

Brevet d'affichage AR

Un champ de vision très amélioré

De manière cruciale, certains des projecteurs holographiques sont des projecteurs « périphériques » et les autres sont des projecteurs « fovéaux ». Alors que les projecteurs périphériques dirigent les images basse résolution sur un champ de vision horizontal de 120 degrés, les projecteurs fovéaux utilisent une résolution plus élevée sur une zone de 20 degrés horizontalement. L’image fovéale est envoyée à la position de la rétine, ce qui pourrait être détecté avec un matériel de suivi oculaire. Cependant, les notes de brevet d’affichage à large champ de vision indiquent que la technologie d’Eye Tracking peut ne pas être inclus pour réduire la complexité, auquel cas, seuls des projecteurs périphériques seraient utilisés.

Ce brevet d’affichage avec un champ de vision de 120 degrés serait bien plus large que n’importe quel casque de réalité augmentée actuel. Aucune autre société, à l’exception de Kura, n’a revendiqué ce type de champ de vision dans les lunettes de réalité augmentée. Ce serait plus large même que la plupart des casques de réalité virtuelle. En fait, la semaine dernière, un utilisateur de Twitter a trouvé un code détaillant le champ de vision de trois casques Apple AR potentiels. Ces trois casques avaient un champ de vision horizontal de 47 °, 46 ° et 49 ° respectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.