Accueil / Secteurs d'applications / Cinéma / Spheres sur Oculus Rift : le premier film VR à 1 million de dollars

Spheres sur Oculus Rift : le premier film VR à 1 million de dollars

spheres oculus rift

Après avoir fait le tour des plus prestigieux festivals de cinéma, Spheres est enfin disponible sur Oculus Rift. Cette expérience en réalité virtuelle est la première à avoir été vendue pour 1 million de dollars à un distributeur. Un cap important pour l’industrie de la VR dans son ensemble.

L’expérience en réalité virtuelle ” Spheres ” transporte l’utilisateur dans le cosmos pour un voyage envoûtant. Ce film immersif se décompose en trois chapitres. Dans le premier chapitre, ” Songs of Spacetime “, le spectateur traverse un trou noir au son des murmures de l’actrice Jessica Chastain. L’actrice Millie Bobby Brown de la série Stranger Things narre le chapitre ” Chorus of the Cosmos “. L’icône punk Patti Smith commente le dernier chapitre ” Pale Blue Dot”.

Le film a été écrit et réalisé par Eliza McNitt, et produit par Darren Aronofsky : le réalisateur de ” Requiem for a Dream ” et ” Mother! “. Autant dire que ce projet réunit du beau monde. Initialement présenté lors du Sundance Film Festival, Spheres a aussi reçu le Grand Jury Prize for Best Virtual Reality Immersive Story lors du Venice Film Festival 2018.

Spheres sur Oculus Rift : une expérience primée aux plus prestigieux festivals de cinéma

Et ce n’est pas tout. Le film a été vendu pour la somme de 1 million de dollars à la société de distribution CityLights. Il s’agit donc de la première expérience VR vendue pour une somme à sept chiffres.

Suite à cet achat, Spheres est enfin disponible sur le casque VR Oculus Rift à compter du 14 novembre 2018. L’expérience est disponible dès à présent sur l’Oculus Store pour 9,99 euros.

A l’heure où le manque de contenu de haute qualité est l’un des principaux freins à la démocratisation de la VR, ce film particulièrement ambitieux et réussi pourrait bien contribuer à attirer le grand public vers cette technologie. En tous les cas, Spheres offre un bel aperçu des possibilités offertes par la réalité virtuelle pour le cinéma.

L’avenir du  cinéma se trouve-t-il sur Oculus ?

Le cinéma sur Oculus devient petit à petit une pratique appréciée des réalisateurs. Spheres marque la première pierre d’un édifice culturel en construction. Au Japon, ce sont les longs-métrages d’animation en réalité virtuelle. Sony propose par exemple une Theatre Room sur PS VR. Cette salle virtuelle permet à plusieurs utilisateurs de visionner un film depuis le casque. Si ce genre de pratique se démocratise et si les gérants de salles physiques suivent, ces productions pourront bénéficier d’une visibilité sans pareil. Elle pourrait même remplacer le cinéma 3D qui soit dit en passant ne jouit pas d’un traitement assez qualitatif.

Cela demande de créer un langage propre au cinéma VR afin qu’il s’impose sur Oculus Rift ou Go. En ce sens, Robert Rodriguez a réalisé un court-métrage de 20 minutes mettant le spectateur d’un super assassin. The Limit prend la forme d’un blockbuster d’action. Michelle Rodriguez est la camarade de ce dur à cuire qui dézingue à tout va. Norman Reedus joue le méchant qu’il faudra vaincre. Ce projet inspiré de Hardcore Henry, un long-métrage au budget de 2 millions de dollars. Pour l’instant, le réalisateur maîtrise ce que voit le spectateur en VR. Il s’agit de l’immerger dans une aventure dans laquelle il voit à travers les yeux du héros. Nous ne doutons pas que d’autres réalisateurs proposeront d’autres dispositifs pour profiter pleinement de cette technologie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *