Accueil / Applications et logiciels / La réalité virtuelle joue les coach sportif sur les campus américains

La réalité virtuelle joue les coach sportif sur les campus américains

Campus Iowa r{ealit{e virtuelle coach sportifs

Recrutement, entraînement ou encore préparation physique. Les campus US dopent leurs équipes sportives à la réalité virtuelle pour améliorer les résultats.

Basket, football américain… bien souvent aux USA, le sport universitaire dans les campus constitue l’antichambre des ligues professionnelles. De nombreux étudiants reçoivent ainsi des bourses sportives pour venir étudier. Un brassage d’argent qui se ressent à travers les installations. Dans certaines universités, elles pourraient faire pâlir des clubs de Ligue 1 européens. C’est donc presque logique que la réalité virtuelle y fasse irruption comme c’est le cas dans le campus de l’université de l’Iowa.

Campus am{ericain Iowa VR

Recrutement et entraînement immersif grâce à la VR dans les campus américains

La première étape la plus importante dans le sport US universitaire se déroule au moment du recrutement. Réussir à convaincre une potentielle pépite de venir dans une université peut s’avérer complexe. Le campus de l’Université de l’Iowa a donc décidé de miser sur la VR. Comment cela peut-il aider ? C’est simple. Une salle de 9m² avec 24 projecteurs d’image. Placez au centre la cible de votre recrutement. Il se retrouve alors plongé dans l’atmosphère d’un match à domicile contre l’équipe rivale. Pom-pom girls, musique, cris dans les tribunes… Tout y est ! « Vous vous retrouvez au centre de l’action » souligne James Oliver, le responsable du centre d’applications de réalité virtuelle (VRAC) de l’université de l’Iowa.

Le second avantage de la réalité virtuelle repose sur l’entraînement. Avec un casque de VR, les athlètes peuvent s’entraîner dans des conditions similaires à celles d’un match. Pour un remplaçant, cela permet aussi d’assimiler les différentes stratégies de l’équipe et ainsi d’être prêt à 100% au moment d’entrer sur le terrain même si c’est la première fois de la saison.

Campus am{ericain Iowa r{ealit{e virtuelle coach

Une solution pour aider les joueurs blessés à continuer à progresser

Enfin, le troisième intérêt de la réalité virtuelle selon les responsables de l’université de l’Iowa concerne les joueurs blessés. Dans un sport aussi physique et viril que le football américain où les chocs sont parfois très violents, les blessures peuvent être fréquentes. Or, si un joueur est blessé, il est relégué sur le banc de touche ou à l’infirmerie. Deux situations ou son jeu peut s’émousser. Grâce à la réalité virtuelle, il peut de fait continuer à s’entraîner, à répéter les mêmes mouvements et à être prêt à jouer le moment venu, lorsque sa rééducation est terminée. Le site EdTech donne l’exemple de Philip Walker, un quaterback qui a pu s’entraîner en VR et a été MVP lors de son retour.

Selon l’entraîneur de l’équipe, la VR permettrait aussi d’entraîner un muscle trop souvent ignoré. « Je pense que les yeux sont l’aspect le moins entraîné dans le football » souligne ainsi Matt Rhule dans une interview à Fox Sport. Reste à savoir quand les clubs français pourront eux aussi voir l’intérêt de la réalité virtuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *