Accueil / Evénements / Ce qu’il ne fallait absolument pas manquer au Laval Virtual 2018

Ce qu’il ne fallait absolument pas manquer au Laval Virtual 2018

C’est le rendez-vous des professionnels de la VR. Du 5 au 8 avril, la petite ville de Laval est devenue le sanctuaire de la réalité virtuelle avec de nombreuses innovations à découvrir. Voici la sélection de la rédaction.

laval virtual 2018

Laval Virtual c’est cinq jours de salons destinés aux professionnels. Cette année, pour fêter ses 20 ans, plus de 300 exposants issus du monde entier se sont donné rendez-vous pour nous donner un aperçu du futur de la VR. De l’art au futur du Gaming en réalité virtuelle, découvrez notre sélection des 5 innovations qu’il ne fallait absolument pas manquer.

Carri System : de la réalité virtuelle partout dans le monde

laval

Avec l’évolution du Cloud et de la puissance de calcul décentralisée, l’ordinateur de demain ne sera plus une tour d’ordinateur, une console de jeu ou un ordinateur portable, il sera dématérialisé. C’est déjà ce que propose la société Shadow avec son service de Cloud Gaming. Toutefois, rien n’existait pour les applications et jeux en réalité virtuelle. Carri System veut révolutionner le monde de la VR et lancera au courant de l’année un service de Cloud Gaming VR. La compagnie s’attaquera à la fois au marché B2B et grand public.

Concrètement, la société fournit une petite boite, sur laquelle on branche sur casque VR ainsi qu’un écran ou un ordinateur, qu’importe la puissance de la machine. Pour prouver l’efficacité du système, Carri System a mis en place un jeu de ping-pong en VR avec un casque HTC Vive branché à un ordinateur sans carte graphique. Grâce à son service Cloud, le jeu n’avait pas de latence et le tracking fonctionnait parfaitement. Aucune information pour le moment en ce qui concerne le prix.

GumGum shooting : allonger son bras à volonté

Dans la veine des jeux japonais ou du manga One Piece, il était possible ici d’allonger son bras à volonté. Grâce à un Oculus Touch modifié, le joueur ressent physiquement une pression sur son bras qui lui donne l’impression que son bras s’allonge et se rétracte sur commande. Pour le moment le système ne fonctionne que sur un mini-jeu et ne sera probablement jamais commercialisé. Toutefois, cela prouve que sans moyen et avec un peu d’ingéniosité et des idées on peut créer de belles choses, du moins amusante, pour la réalité virtuelle.

Vair Field : transformer son smartphone en arme à feu

C’est un jeu mobile en réalité augmentée où deux joueurs s’affrontent. Chaque participant insère son téléphone dans un pistolet et utilise son téléphone pour viser son adversaire. Le dispositif fonctionne grâce à un Vive Tracker reprogrammé pour fonctionner avec un smartphone.

L’aire de jeu autour de vous se transforme à l’écran pour devenir un vrai champ de bataille dans un style graphique épuré ressemblant à Superhot VR. Vous pouvez vous cacher derrière des barrières et des murs. Attention, ce n’est pas de tout repos. Pour recharger, les concepteurs du jeu ont pensé à tout, il faut retirer, pour de vrai, le chargeur dans le pistolet et le remplacer par un autre. D’après le créateur du jeu, il sera bientôt possible de jouer à plus de deux joueurs pour voir des équipes entières s’affronter dans de grands parcs publics par exemple. Au début, l’expérience semble étrange, mais on se prend vite au jeu.

L’interface est très bien réalisée et contrairement à de nombreux jeux AR, il ne s’agit pas simplement d’ajouter des effets de tir à l’écran. Tout est transformé sur votre téléphone, du décor au joueur adverse. Pas de date de sortie prévue. Le studio cherche avant tout à réunir des fonds pour continuer le développement du projet.

Un projet de réalité augmentée qui part dans l’espace

C’est assez exceptionnel pour être mentionné. La petite start-up française Nucleus a réussi à gagner un concours d’innovation en partenariat avec l’Agence spatiale européenne. Leur technologie sera ainsi déployée dans l’ISS, la station spatiale internationale pour aider les astronautes à bord. Ils ont inventé un programme qui permet à un opérateur sur Terre, équipé d’un casque VR, d’apparaitre en réalité augmentée sur les écrans des spationautes. Ce dernier pourra les guider dans leurs taches de réparations ou d’entretien des machines à bord, à distance, à des milliers de kilomètres sans presque aucune latence.

 espace vr nucleus

À noter que la petite entreprise travaille déjà en collaboration avec de grandes marques, comme BIC par exemple. Elle leur a permis de réaliser de grandes économies en réduisant les coûts de déplacement d’experts mécaniciens.

espace vr nucleus

Par exemple, quand certaines machines tombées en panne, la société devait mettre la production en pause et attendre l’arrivé d’un expert pour la réparé. Grâce à Nucleus, l’opérateur peut indiquer à distance la marche à suivre pour réparer la machine.

WAIMER : la photo en réalité augmentée nomade

cube realité augmentée art waimer

Ce petit cube à attirer l’attention de nombreux visiteurs lors du salon. Outre le fait qu’en soit, c’est un véritable objet d’art, il permet via une application de smartphone ou de tablette, d’afficher sur son écran en réalité augmentée des photos. Pour le moment rien d’innovant, sauf que les photos affichées peuvent provenir du monde entier. Il faut voir ce cube comme un objet collaboratif, qui permet à des utilisateurs définis d’afficher ou de changer les images mises en places.

cube realité augmentée art waimer

La start-up parisienne WAIMER à l’initiative du projet défini a pour ambition de s’associer avec des musées. Grâce à  ce petit objet, il serait possible de proposer aux visiteurs des expositions d’artistes du monde entier. Un pont entre la réalité et le virtuel à la portée de tous.