Accueil / Applications et logiciels / Cancer : des résultats très encourageants obtenus grâce à la réalité virtuelle

Cancer : des résultats très encourageants obtenus grâce à la réalité virtuelle

Réalité virtuelle et cancer pour réduire le stress

Des chercheurs de l’institut Curie ont mené une étude reposant sur la réalité virtuelle pour les patients souffrant d’un cancer. Bien que ne permettant pas de guérir le cancer, la réalité virtuelle a toutefois eu des effets non négligeables sur les patients au moment des soins.

L’annonce d’un cancer est toujours un choc. Le début des soins est aussi particulièrement redouté par les patients, notamment la peur de la souffrance ce qui engendre du stress et de l’anxiété. C’est justement sur ce point que les médecins du centre de recherche et de lutte contre le cancer, l’institut Curie, ont réalisé une étude sur des patients volontaires. Les résultats sont particulièrement encourageants.

La réalité virtuelle pour réduire l’anxiété des patients souffrant d’un cancer

Selon Marie-Catherine Penot, une cadre de santé du centre de recherche et de lutte contre le cancer : « A l’Institut Curie, nous avons voulu étudier dans quelle mesure la réalité virtuelle pouvait aider les patients à mieux vivre la pose de PAC (cathéter à chambre implantable aussi appelé port-à-cath et qui permet d’administrer les chimiothérapies) ». Ce dispositif médical est appliqué lors du début des soins et est souvent générateur de stress lié à la peur de souffrir.

Utilisation réalité virtuelle cancer médecine

Les médecins chercheurs ont créé deux groupes. Un premier groupe témoin recevait les soins de façon classique alors que le second se voyait proposer un programme en réalité virtuelle avant la pose du port-à-cath. Le programme en réalité virtuelle proposé a été conçu pour relaxer le patient en utilisant des techniques similaires à celle de l’hypnose médicale notamment en se basant sur une technique de maîtrise de la respiration.

Selon les résultats de l’étude, le niveau de stress avant et après les premiers soins était deux fois moins importante chez les personnes ayant suivi le programme de 15 minutes en réalité virtuelle. Une étude similaire est actuellement menée aussi auprès des personnes à qui l’on retire ce dispositif médical. Des résultats très encourageants qui pourraient se généraliser prochainement et qui prouvent, une fois de plus, tout le potentiel de la réalité virtuelle pour la médecine.