Accueil / Gaming / [Test] Star Trek : Bridge Crew – La nouvelle référence du simulateur spatial VR

[Test] Star Trek : Bridge Crew – La nouvelle référence du simulateur spatial VR

star trek bridge crew test

Star Trek : Bridge Crew est un jeu vidéo en réalité virtuelle prenant place dans l’univers de la célèbre franchise Star Trek, développé par Red Storm Entertainement, édité par Ubisoft, disponible sur Oculus Rift, HTC Vive et PlayStation 4. Axé sur la coopération multijoueurs, le titre propose à quatre utilisateurs de prendre part à bord d’un vaisseau spatial de la Fédération en occupant chacun un rôle clé au sein de l’équipage, avec pour mission d’explorer une partie inconnue de l’univers. Découvrez pourquoi ce jeu est la nouvelle référence du simulateur spatial en VR.

Joueurs : 1 à 4 joueurs
Date de sortie :  30 mai 2017
Développeur : Red Storm Entertainment
Genre : Simulation
Prix conseillé : 49,99 euros
Plateformes : Oculus Rift, HTC Vive, PlayStation VR

Scénario de Star Trek Bridge Crew : un scénario captivant dans l’univers de Star Trek 

Dans Star Trek : Bridge Crew, les joueurs sont chargés par la Fédération de prendre les commandes du vaisseau spatial U.S.S Aegis, dont la mission est d’explorer The Trench, un secteur inconnu du l’univers, dans l’espoir de découvrir une planète habitable pour le peuple vulcain. Cette zone mystérieuse comporte de nombreuses merveilles d’une beauté époustouflante, mais abrite également d’inquiétantes anomalies et de redoutables dangers. De plus, l’empire klingon est lui aussi déterminé à conquérir The Trench.

En choisissant l’univers de Star Trek, Red Storm Entertainment prenait le risque de décevoir une communauté de fans très exigeante. Rassurez-vous, le défi a été relevé avec brio. Les amateurs de la saga retrouveront l’ambiance et les codes de la franchise, et de nombreux clins d’œil sont disséminés tout au long de l’aventure. Le scénario en lui-même est très travaillé, avec une intrigue finement menée et de nombreux retournements de situation.

Les fans apprécieront également la possibilité de créer leur propre avatar, en choisissant entre la race humaine ou vulcaine. L’éditeur d’avatar est très complet tout en restant intuitif, et permet également de choisir l’apparence, le sexe, l’âge ou encore la couleur de peau de son personnage avant de se lancer dans l’aventure en multijoueurs.

Gameplay de Star Trek Bridge Crew : un gameplay coopératif complexe et tactique qui manque un peu d’action

Conçu pour 4 joueurs, Star Trek : Bridge Crew propose aux utilisateurs d’occuper chacun un poste clé de l’équipage du vaisseau : capitaine, pilote, tacticien et ingénieur en chef. Les quatre membres de l’équipage sont assis côte à côte à bord de l’appareil, et doivent coopérer pour mener à bien leurs missions. Le capitaine est celui qui occupe le rôle principal. Il reçoit les objectifs, et les communique à ses équipiers. Il transmet les consignes, coordonne l’équipage, et choisit également quel angle de vue afficher sur l’écran principal du vaisseau spatial.

Le pilote est celui qui détermine la direction et la vitesse du vaisseau, et enclenche le warp ou les déplacements rapides par impulsion. Le tacticien contrôle l’arsenal de l’engin spatial ainsi que ses boucliers. Après avoir ciblé un appareil ennemi, il se charge d’envoyer les missiles. En dehors des phases de combat, il est chargé de scanner certaines cibles pour les identifier. Enfin, l’ingénieur en chef est chargé de maintenir l’appareil en bon état, et de répartir l’énergie entre les moteurs et les boucliers. En cas de dégâts infligés au vaisseau, il doit envoyer les équipes de réparateurs au bon endroit.

Le capitaine reçoit des objectifs divers en provenance de la Fédération. Il peut s’agir de détruire une cible, de scanner une anomalie, ou encore de secourir l’équipage d’un vaisseau allié. Dans chacune de ces situations, chaque membre doit remplir son rôle pour mener la mission à bien. Par exemple, pour aller secourir un vaisseau allié, le pilote devra sélectionner la bonne galaxie puis enclencher le warp. Pour pouvoir activer le warp, l’ingénieur devra assigner les ressources nécessaires aux moteurs,. Une fois sur place, le tacticien devra scanner le vaisseau pour l’identifier. Chaque joueur doit jouer son rôle le plus rapidement possible afin que les tâches soient accomplies avec fluidité. Il est aussi nécessaire que l’équipage se synchronise. Par exemple, une fois que l’ingénieur a activé les warp coils, le pilote doit s’empresser d’enclencher le warp.

Bien évidemment, c’est à quatre joueurs que l’on s’amuse le plus. Toutefois, il est possible de jouer à 3 ou 2 joueurs, ou même seul. Dans cette configuration, les joueurs peuvent changer de rôle d’une simple pression de bouton. Il est également possible de laisser l’IA se charger des différentes tâches. Le capitaine s’occupe alors de donner des consignes à l’ordinateur.

Star Trek : Bridge Crew propose un gameplay original et complexe, avec de nombreuses mécaniques à assimiler. Les amateurs d’action risquent cependant d’être un peu déçus. Ici, il n’est pas question de défourailler sur les vaisseaux ennemis comme dans EVE Valkyrie par exemple. Les joueurs restent à leur place, assis sur leur siège, et se contentent d’appuyer sur les boutons du tableau de bord. Même durant les phases de combat, le ciblage se fait sur un radar, et les missiles se dirigent automatiquement vers leur cible. Le titre s’adresse donc davantage aux amateurs de stratégie, et surtout aux fans de science-fiction et de simulation spatiale. Quoi qu’il en soit, la sensation d’immersion procurée rend le titre exceptionnel et fait de ce jeu une perle rare au sein du paysage vidéoludique de la réalité virtuelle.

Durée de vie de Star Trek Bridge Crew  : une durée de vie quasiment illimitée

Outre une campagne intéressante et relativement conséquente, Star Trek : Bridge Crew propose également des missions aléatoires à accomplir entre amis ou avec des joueurs inconnus via internet, par le biais d’un système de matchmaking instantané. De fait, la durée de vie est quasiment infinie. À tout moment, il est possible de se lancer dans une partie rapide. De plus, la possibilité de débloquer des vaisseaux supplémentaires prolonge encore l’expérience.

Graphismes et bande-son de Star Trek Bridge Crew : des graphismes dignes d’un jeu AAA

Star Trek : Bridge Crew est un jeu au budget AAA. Par conséquent, la qualité visuelle est excellente. Les graphismes sont détaillés, et les amateurs de science-fiction prendront un immense plaisir à contempler l’espace à travers la vitre du vaisseau. De même, les bruitages et la bande-son sont magistraux, notamment lors des moments intenses, lorsque la musique s’envole pour prendre une envergure épique. Cette qualité visuelle et sonore contribue fortement à renforcer la sensation d’immersion.

Immersion de Star Trek Bridge Crew : l’une des expériences VR les plus immersives du marché

Star Trek : Bridge Crew compte incontestablement parmi les expériences en réalité virtuelle les plus immersives disponibles à l’heure actuelle. Une fois dans le jeu, le joueur à réellement l’impression d’être installé dans un vaisseau spatial aux côtés de ses coéquipiers, particulièrement lorsque les joueurs jouent réellement leur rôle. En effet, le titre fait la part belle au « role play », et les amateurs seront aux anges. Les contrôleurs donnent réellement l’impression d’interagir avec ses mains, tout particulièrement sur Oculus Rift avec les contrôleurs Oculus Touch. Cette sensation est si réaliste qu’elle est parfois troublante. Certes, ce jeu ne permet pas se déplacer à l’échelle d’une pièce dans la réalité virtuelle, et ne propose pas autant d’action que la plupart des autres jeux VR, mais l’impression d’être transporté dans l’univers de Star Trek est tout bonnement jubilatoire.

Confort de Star Trek Bridge Crew : une expérience assise confortable et reposante

Étant donné que le joueur reste totalement statique sur son siège, Star Trek : Bridge Crew ne pose aucun problème de motion sickness. L’expérience s’avère très confortable, d’autant que les graphismes de haute qualité sont agréables pour les yeux. Il est possible de jouer au jeu pendant plusieurs heures d’affilée sans ressentir d’inconfort.

Star Trek Bridge Crew : conclusion du test

Doté d’un gameplay original et de mécaniques profondes et complexes, Star Trek : Bridge Crew est un jeu unique en son genre. Plus qu’un simple shooter spatial, ce titre est un véritable simulateur de vaisseau spatial. De par la sensation d’immersion intense qu’il procure, il s’agit également de l’une des meilleures expériences en réalité virtuelle toutes catégories confondues. Toutefois, les fans d’action pure risquent de ne pas y trouver leur compte, et les joueurs les moins aguerris pourront être rebutés par la complexité du gameplay. Il ne s’agit clairement pas du jeu en réalité virtuelle le plus accessible du marché, mais bien d’un bijou vidéoludique qui ravira les amateurs de science-fiction et les fans de Star Trek.

Points Positifs

  • Un gameplay coopératif original et complexe
  • Un scénario captivant
  • Le respect de l’esprit Star Trek
  • Des graphismes de haute qualité

Points Négatifs

  • Un manque d’action qui peut déplaire à certains
  • Les joueurs débutants risquent d’être désemparés

Star Trek : Bridge Crew est un jeu vidéo en réalité virtuelle prenant place dans l'univers de la célèbre franchise Star Trek, développé par Red Storm Entertainement, édité par Ubisoft, disponible sur Oculus Rift, HTC Vive et PlayStation 4. Axé sur la coopération multijoueurs, le titre propose à quatre utilisateurs de prendre part à bord d'un vaisseau spatial de la Fédération en occupant chacun un rôle clé au sein de l'équipage, avec pour mission d'explorer une partie inconnue de l'univers. Découvrez pourquoi ce jeu est la nouvelle référence du simulateur spatial en VR. https://www.youtube.com/watch?v=3Sg3lEIGQyo Joueurs : 1 à 4 joueurs Date de sortie :  30 mai 2017…

Scénario : Un scénario bien ficelé, respectant l'esprit de la saga Star Trek.


Jouabilité :Un gameplay coopératif original et technique, malgré un certain manque d'action .


Durée de vie : Une durée de vie quasiment illimitée grâce à la possibilité de se lancer dans des missions de courte durée avec des joueurs du monde entier.


Graphismes et bande-son: Des graphismes de haute qualité, une bande-son grandiose.


Immersion: Une expérience très immersive qui ravira les fans de science-fiction


Confort: Une expérience confortable et reposante en position assise.


Scénario - 8.5
Gameplay - 8
Durée de vie - 9
Graphismes et bande-son - 9
Immersion - 10
Confort - 10

9.1

Scénario : Un scénario bien ficelé, respectant l'esprit de la saga Star Trek.


Jouabilité :Un gameplay coopératif original et technique, malgré un certain manque d'action .


Durée de vie : Une durée de vie quasiment illimitée grâce à la possibilité de se lancer dans des missions de courte durée avec des joueurs du monde entier.


Graphismes et bande-son: Des graphismes de haute qualité, une bande-son grandiose.


Immersion: Une expérience très immersive qui ravira les fans de science-fiction


Confort: Une expérience confortable et reposante en position assise.


Votre avis: 4.08 ( 4 votes)

1 commentaire

  1. Vous annoncez un scénario captivant ? Il y a 10 missions qui contiennent chacune : une intro de 10 secondes, 0 à 3 monologues de 4 secondes, et une dizaine de points de passage qui portent un libellé …

    Des graphismes d’un jeu triple AAA ? Les graphismes sont pauvres, arides, sans jeux de lumières ni de texture. Très répétitifs, avec ça. Si on était au début des années 2000, je dirais oui. Mais on termine 2010.

    Une durée de vie quasiment illimitée ? C’est le point de faiblesse sur lequel s’accordent tous les joueurs que l’on rencontre : on tourne en rond, l’impression de faire toujours la même chose.

    Donc je vous le demande : Ubisoft a-t-il versé quelque chose pour cet article ?

    Au delà de ces points, je suis d’accords avec vos autres remarques. Le jeu est très sympa et tout ce qui manque, c’est du contenu, et un peu de ré-équilibrage des postes techniques (retirer les points d’exclamation qui donnent trop d’informations de vol au timonier, et ajouter plus d’interaction inter-dépendantes avec l’ingénieur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *