Accueil / Produits / Casque VR / Razer OSVR / Leap Motion – Le handtracking arrive sur Samsung Gear VR

Leap Motion – Le handtracking arrive sur Samsung Gear VR

leap motion samsung gear vr mobile vr orion

La startup Leap Motion est parvenue à adapter sa technologie de handtracking pour le Samsung Gear VR et les autres casques de type mobile VR. Il sera bientôt possible d’utiliser ses mains pour interagir dans la réalité virtuelle sans fil. 

La technologie Leap Motion fut présentée pour la première fois en 2010. À l’époque, la startup dévoila un impressionnant un système de détection de mouvement, permettant d’interagir avec des programmes informatiques. À l’époque, il s’agissait toutefois de programmes en deux dimensions. 

Aujourd’hui, le cofondateur de l’entreprise, Michael Buckwald, explique que le PC n’était que le début du voyage. La firme savait que cette période transitoire ne durerait pas plus de cinq ans. De nombreux kits de développement furent envoyés, et les constructeurs de PC HP et Asus annoncèrent leur intention d’intégrer cette technologie de motion tracking à leurs appareils.

Leap Motion, précurseur du handtracking en réalité virtuelle

leap-motion-mains-vr

Quelques années plus tard, la réalité virtuelle grand public entama son essor. Après des décennies d’attente, les casques VR accessibles à tous étaient enfin prêts. Leap Motion saisit directement l’opportunité, et décida de concentrer ses efforts sur le handtracking en réalité virtuelle plutôt que sur les ordinateurs. D’après David Holz, également cofondateur de la startup, la réalité virtuelle a en fait toujours été au cœur des préoccupations de la firme. 

En mai 2014, l’entreprise annonça une technologie plus complexe de handtracking, et lança un adaptateur VR pour ses contrôleurs quelques mois plus tard. Leap Motion dévoila également Orion, une plateforme permettant aux applications VR tierces de profiter d’un handtracking complexe et responsive.

La plateforme Orion bientôt disponible pour Samsung Gear VR

leap-motion-module-mobile

Aujourd’hui, la firme va plus loin en s’aventurant sur le marché de la mobile VR. La plateforme Orion sera très prochainement compatible avec le Samsung Gear VR et les autres casques mobiles sans fil. Selon les premiers retours, le résultat est tout bonnement impressionnant.

Le système repose sur un petit module qui s’insère à l’avant du contrôleur. Il repose sur des accessoires externes pour smartphone, notamment une paire de caméras mobiles. Ainsi, les constructeurs pourront l’ajouter à leur matériel pour un coût additionnel relativement bas.

Dans la première démo présentée par Leap Motion, l’utilisateur pilote un avion et peut montrer des objets ou interagir avec d’autres joueurs à l’aide de ses mains. La technologie est réactive, aucune latence n’est à déplorer. L’immersion proposée est largement supérieure à tous les jeux disponibles à l’heure actuelle sur Samsung Gear VR.

Le handtracking, un cap incontournable pour la réalité virtuelle

handtracking

Il n’existe aucun contrôleur plus intuitif que la main humaine pour interagir avec la réalité virtuelle. Le cerveau humain associe directement les mains de son avatar à son propre corps, et se sent ainsi à son aise. Le handtracking change considérablement l’expérience proposée par la VR, comme en témoignent également les Oculus Touch de l’Oculus Rift.

La startup collabore actuellement plusieurs constructeurs de casques VR, mais n’a pas mentionné leur nom. On sait déjà qu’elle a lié un partenariat avec Razer pour la plateforme OSVR. Après cinq années de démonstrations très convaincantes, Leap Motion s’apprête enfin à devenir connue du grand public et à s’imposer sur le marché de la réalité virtuelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *