Accueil / Secteurs d'applications / Santé / Comment la réalité virtuelle transforme le secteur de la santé ?

Comment la réalité virtuelle transforme le secteur de la santé ?

santé vr réalité virtuelle

Peu de gens s’en rendent compte, mais l’industrie de la santé est l’une des plus affectées par la réalité virtuelle. Cette nouvelle technologie a d’ores et déjà transformé le secteur. Découvrez de quelle façon la VR bouleverse l’industrie de la santé. 

Atténuer la sensation de douleur par la réalité virtuelle

En utilisant la réalité virtuelle, il est possible d’atténuer la douleur liée aux brûlures ou à d’autres blessures. Il a par exemple été prouvé que le fait de contempler des paysages enneigés à travers un casque VR permet de détourner l’attention du patient et d’atténuer la sensation de douleur. Des applications spécialement prévues à cet effet sont en cours de développement, et de nombreux hôpitaux ont déjà recours à cette technique pour faciliter les procédures les plus douloureuses sans avoir recours à l’anesthésie.

Parmi les applications de santé VR développées pour atténuer la douleur, on compte SnowWorld, un jeu créé par l’Université de Washington. Le logiciel est encore en cours de développement, mais de nombreux essais cliniques ont permis de démontrer son efficacité.

Thérapie d’exposition par la réalité virtuelle

Certaines cliniques utilisent la réalité virtuelle pour la thérapie d’exposition. Cette méthode thérapeutique consiste à exposer les patients à la source de leur traumatisme à travers une simulation en VR. Elle est notamment utilisée aux États-Unis sur les soldats atteints du syndrome de stress post-traumatique suite aux guerres menées en Irak ou en Afghanistan.

Plus de 60 sites liés au secteur de la santé, incluant des hôpitaux, des bases militaires et des centres universitaires, utilisent la thérapie d’exposition en VR. Le patient est guidé par un thérapeute et expérimente une situation similaire à celle qui l’a traumatisé dans des conditions sécurisées et contrôlées.

Par exemple, le soldat pilote un Hammer dans la réalité virtuelle, et se retrouve confronté à l’explosion d’une bombe artisanale. L’exposition peut aider les soldats qui ont survécu à la guerre à surmonter leur traumatisme en stimulant leur imagination. 14 scénarios différents sont proposés à l’heure actuelle.

Affronter les phobies grâce à la VR

La thérapie d’exposition est également utilisée pour lutter contre les phobies. Supervisé par un psychologue, le patient se retrouve progressivement confronté à la source de ses peurs à travers la réalité virtuelle. Par exemple, une personne angoissée par le fait de devoir parler en public pourra se retrouver confrontée à une audience virtuelle afin de surmonter sa peur. Cette méthode est particulièrement efficace pour lutter contre l’arachnophobie.

On peut prendre l’exemple de l’application Arachnophobia, développée par IgnisVR. Assis à une table, le joueur peut libérer des araignées enfermées dans une cage au rythme qui lui convient. Le co-fondateur de IgnisVR, Martin Segers, précise que cette application est avant tout expérimentale et ne doit pas être prise trop au sérieux. Malgré tout, une étude menée aux États-Unis a permis de démontrer l’efficacité de la thérapie d’exposition sur la santé. 23 participants ont été invités à approcher prudemment les araignées virtuelles, et 83% d’entre eux ont constaté des signes d’amélioration.

Chirurgie robotique

La chirurgie robotique est devenue une technologie virtuelle très populaire. L’opération chirurgicale est effectuée par un appareil robotique, contrôlé par un humain par le biais de la VR. Cette méthode permet d’accélérer les opérations et de réduire les risques de complications. De plus, la réalité virtuelle peut permettre au chirurgien d’opérer à distance grâce à la téléchirurgie. En outre, la VR est utilisée à des fins éducatives, pour permettre aux jeunes étudiants en médecine d’assister à des opérations en vue subjective.

Retrouver la motricité grâce à la VR

En janvier dernier, une jeune femme de 17 ans a perdu la capacité de marcher suite à une attaque. Shannon Mackey était incapable d’utiliser la partie gauche de son corps. Heureusement, grâce à la combinaison d’une physiothérapie traditionnelle et d’expériences de méditation en réalité virtuelle, la jeune femme a progressivement retrouvé la motricité.

Sortir de la dépression grâce à la VR

Le potentiel de la réalité virtuelle pour soigner les problèmes mentaux est encore très peu exploité. Au Royaume-Uni, une expérience a été menée auprès de 15 personnes atteintes de dépression. Par le biais d’un casque VR, les patients incarnent un avatar adulte qui reproduit leurs mouvements. Par la suite, ils se retrouvent face à face avec un enfant en train de pleurer. Il leur est alors demandé de consoler l’enfant en utilisant des phrases réconfortantes. Les rôles sont ensuite inversés, et le patient incarne l’enfant. L’adulte va alors employer les mêmes mots d’amour pour les réconforter.

La compassion visible et audible a permis d’apaiser les participants à l’expérience et de diminuer leur niveau de dépression. Les effets sont visibles au bout d’un mois seulement. Comme l’explique Chris Brewin, professeur de psychologie à l’University College London, qui a dirigé l’étude, les personnes anxieuses et dépressives ont bien souvent une tendance excessive à l’auto-critique. C’est pourquoi une telle expérience peut permettre de les soulager. Cette étude de petite ampleur démontre que la VR peut permettre de calmer cette voix intérieure qui blesse de nombreux dépressifs.

Visualiser le fœtus de son enfant grâce à l’échographie VR

Grâce à la réalité virtuelle, les futurs parents pourront bientôt visualiser une modélisation 3D du fœtus de leur enfant. Une entreprise brésilienne est parvenue à combiner l’imagerie par ultrasons et le scan IRM pour créer une modélisation 3D de l’embryon. Le cordon ombilical, le placenta et le fœtus sont modélisés, et l’image est bien plus claire et détaillée qu’avec une échographie traditionnelle. La ressemblance entre les modèles 3D et l’apparence réelle des nouveau-nés est étonnante.

En combinant cette technologie de modélisation avec la réalité virtuelle, il est possible d’augmenter notre compréhension des caractéristiques anatomiques du fœtus. Ces modèles peuvent être utilisés à des fins éducatives, ou comme une méthode pour permettre aux parents de visualiser leur futur bébé.

Reposer son esprit et retrouver la santé sur une plage virtuelle paradisiaque

Nous rêvons tous, de temps à autre, de nous évader du quotidien sur la plage de sable fin d’une île déserte tropicale. Faut de moyens financiers, cette possibilité d’exil salutaire pour la santé n’est pas offerte à chacun d’entre nous. Toutefois, de nombreuses applications en réalité virtuelle dédiées à la méditation, comme The Guided Meditation ou Perfect Beach, permettent de s’immerger au sein d’un environnement virtuel paradisiaque.

L’utilisateur sélectionne un environnement, une musique relaxante, puis il peut se laisser aller à contempler le paysage à 360 degrés. Au bord de la mer, au sommet d’une montagne, auprès d’un feu de camp dans une forêt, détendez-vous et laissez l’application mesurer l’évolution de votre rythme cardiaque.

Une étude publiée par l’US National Library of Medicine National Institutes of Health (NCBI) a démontré la possibilité d’améliorer les facultés de concentration des utilisateurs grâce à de telles applications. Une femme de 32 ans, atteinte de troubles de la personnalités, a réussi à focaliser son attention en voguant sur une rivière virtuelle. Grâce à cette expérience, ses envies de suicide, de mutilation, de consommation de drogues et ses émotions négatives ont été fortement réduites.

  • Natacha Vanryb

    Article très intéressant sur les différents champs d’application de la VR dans la santé ! Pour ma part, j’ai créé une start-up qui s’appelle KineQuantum et qui permet de réaliser une application non évoquée dans ce très bon article : des bilans (tracking précis des mesures grâce au HTCVive) et de la rééducation fonctionnelle en VR : cervicales, troubles de l’équilibre, membres supérieurs, etc…

Send this to friend