Accueil / Produits / Camera 360 / Nokia Ozo – Déçu par la VR, Nokia abandonne sa caméra 360

Nokia Ozo – Déçu par la VR, Nokia abandonne sa caméra 360

nokia ozo abandon

Nokia vient d’annoncer l’arrêt du développement de sa caméra à 360 degrés professionnelle Nokia Ozo. Déçu par le développement plus lent que prévu du marché de la VR, le Finlandais compte se recentrer et concentrer ses efforts sur le secteur de la santé numérique. Au total, suite à cette décision, 310 personnes seront licenciées en Finlande, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. 

En 2015, Nokia créait la surprise en annonçant la caméra Ozo. Cette caméra à 360 degrés était conçue pour permettre aux professionnels de tourner des vidéos à 360 degrés de haute qualité. Commercialisé pour 60 000 dollars, avant de baisser à 45 000 dollars, l’appareil semblait destiné aux cinéastes ambitieux et visionnaires désirant créer des films en réalité virtuelle. À l’époque, comme beaucoup d’entreprises et d’individus, Nokia était convaincu que la réalité virtuelle était l’avenir du cinéma.

Nokia Ozo : la VR n’a pas réussi à révolutionner le cinéma

Deux ans plus tard, force est de constater que la réalité virtuelle n’est pas la révolution annoncée. Dans le domaine du cinéma, tout particulièrement, la VR a fait l’effet d’un pétard mouillé. Les films en VR se comptent sur les doigts d’une main, et peu de producteurs ou de réalisateurs de renom ont annoncé leur intention de se lancer sur ce terrain. Récemment, James Cameron a déclaré être intéressé par la réalité virtuelle, mais trop occupé avec les suites d’Avatar pour entreprendre un projet reposant sur cette technologie.

Cette déclaration reflète bien l’état des lieux. Malgré le potentiel révolutionnaire des films en réalité virtuelle, les gros producteurs ne souhaitent pas prendre le risque de créer des blockbusters en VR, et les producteurs indépendants n’ont tout simplement pas les moyens de se lancer. Par conséquent, le serpent se mord la queue et l’industrie du cinéma VR ne peut décoller. En mai 2017, Oculus a d’ailleurs préféré fermer son studio de production Oculus Story Studio.

Nokia Ozo : Nokia préfère se concentrer sur la santé numérique

Face à cet amer constat, Nokia a tout bonnement décidé d’abandonner la caméra Nokia Ozo. Suite à cette décision, 310 personnes vont être licenciées de Nokia Technology, soit près d’un tiers des 1090 employés de cette division. Le Finlandais souhaite à présent se concentrer sur le secteur de la santé numérique, et notamment sur les produits de l’entreprise française Withings qu’elle a racheté en 2016.

Selon Gregory Lee, le président de Nokia Technologies, la firme est en bonne position pour s’imposer parmi les leaders de l’industrie de la santé numérique, et doit impérativement saisir cette opportunité en concentrant ses efforts et ses investissements. On ignore combien de caméras Nokia Ozo ont été vendues, mais il est peu probable que Nokia en ait vendu des palettes, surtout avec un prix si élevé. Malgré l’abandon du projet, Nokia affirme qu’elle continuera à prendre en charge les utilisateurs existants de sa caméra à 360 degrés professionnelle.

Mise à jour 13/10/2017 : Nokia précise que cette nouvelle n’aura pas d’impact sur l’évolution de l’écosystème OZO Reality. De nombreuses mises à jour sont déjà prévues pour Ozo et Ozo Live, notamment une définition de 4K par œil. Le support technique est également maintenu.

  • morgan

    En même temps il faut voir comment est utilisée la VR, on voudrait dégoûter les gens qu’on s’y prendrait pas mieux.
    Les jeux sont souvent en déplacement avec teleportation du coup c’est pas immerssif
    les cameras VR films quasiment toute en 360 sans 3D du coup c’est pas immerssif

    du fait on se retrouve avec une VR pas immersive, donc pas de VR à mon sens. Petard mouillé oui car les gens n’ont pas eu l’intelligence de faire des choses adaptée à la techno.

    Si toutes les camera VR filmaient en 360 + 3D, les vidéos seraient autrement plus immersive, et en voir serait une experience en soit, les gens seraient du coup + demandeur de gros films.
    Pareil pour les jeux, si le peu de jeux sortis étaient immerssif, ils procureraient des experience aux joueurs et le marché decollerait. Les prix n’est pas la seule cause de la mort de la VR, ce sont bien les développeur qui ont eu la fainéantise de faire des choses de qualité qui l’ont tué.

  • Tristan

    Je pense qu’ils ont un très mauvais service de marketing. Je suis anciennement réalisateur de cinéma (que des courts et moyens métrages). On n’achète jamais un produit. On ne fait que louer. Aucun réalisateur n’achèterait un produit aussi cher.
    De plus je pense qu’ils n’ont pas la patience. Comme pour n’importe quel produit (voiture, frigo etc), il faut laisser un certain temps. Il y aura bcp plus de monde une fois que le produit devient abordable financièrement. C’est toujours une histoire de prix. On voit très bien l’exemple avec le Gear qui se vent comme des petits pains alors que l’occulus rift et htc vive ont plus de mal. Grâce à la diminution de prix annoncé par ces géants, je pense que la situation changera.
    Nokia n’a rien compris hélas…