Accueil / Produits / Camera 360 / Jaunt : voyage au pays du virtuel

Jaunt : voyage au pays du virtuel

Caméra Jaunt
La société Jaunt de production de contenus en réalité virtuelle s'est engager à utiliser Ozo pour la production de ses films.

La start-up américaine Jaunt produit des films de réalité virtuelle et vous propose des expériences inoubliables !

Il n’y a plus l’ombre d’un doute : en 2015, tous les salons et festivals consacrés à l’innovation technologique mettent la réalité virtuelle à l’honneur. Le South by Southwest Interactive (SXSW Interactive) d’Austin, au Texas, n’a pas fait figure d’exception. Ce festival de médias interactifs, qui s’est déroulé du 13 au 22 mars, a ainsi fait la part belle aux casques de réalité virtuelle et visionneuses en tout genre, de l’Oculus Rift au Google Cardboard en passant par le Gear VR.

Mais maintenant que les lecteurs de réalité virtuelle apparaissent sur le marché, le nouveau défi est de leur donner des choses à lire. Et ce défi, une start-up américaine, Jaunt, est prête à le relever.

Jaunt

L’origine du projet 

Pour cette jeune entreprise, tout a commencé en 2013, au milieu des canyons du parc national de Zion. Tom Annau, qui allait devenir avec Jens Christensen et Arthur Van Hoff l’un des cofondateurs de Jaunt, souhaitait garder un souvenir précis de son voyage mais n’était pas satisfait des photographies qu’il pouvait prendre.

C’est de là que lui est venue cette idée novatrice : utiliser les technologies de réalité virtuelle pour voyager dans des lieux bien réels. L’utilisateur pourrait ainsi vivre ou revivre des expériences intenses, n’importe où et à n’importe quel moment.

Une caméra bien particulière

Depuis, Jaunt, dont le nom signifie promenade, a parcouru un long chemin. L’entreprise a commencé par créer une caméra capable de filmer des scènes à 360 degrés. À partir des enregistrements de cette caméra, et à partir de prises de sons multiples, les équipes techniques peuvent ensuite reconstituer un environnement visuel et auditif plus vrai que nature. Et comme les contenus de Jaunt sont conçus pour des casques de réalité virtuelle captant les mouvements de la tête, l’utilisateur peut regarder dans toutes les directions et être totalement immergé.

Des expériences incroyables

Les expériences virtuelles que Jaunt propose aujourd’hui sont très diverses : plongée en eaux profondes, immersion dans un studio photo pour un shooting de mode ou encore visite d’une suite somptueuse dans un hôtel de luxe. L’une des applications les plus réussies est sans aucun doute The North Face: Climb, qui mélange escalade et saut en parachute dans un cadre sublime. L’utilisateur se retrouve dans le parc national de Yosemite et observe le paysage époustouflant qui s’offre à lui, des couleurs éclatantes plein les yeux, une rivière coulant en contrebas.

Yosemite

Dans un autre registre, Jaunt propose également de revivre le dernier concert de Paul McCartney, au Candlestick Park de San Fransisco. L’entreprise offre également des sensations fortes d’un autre style et l’utilisateur se retrouve tantôt dans la ligne de mire d’agents du FBI, tantôt victime de ravisseurs. Ce n’est là qu’un bref aperçu qui laisse imaginer les infinies possibilités de la réalité virtuelle, qui n’en est qu’à ses balbutiements.

Une qualité d’image parfaite

Les produits de Jaunt sont particulièrement remarquables en raison de leur qualité d’image absolument impeccable, qui donne à l’utilisateur la sensation d’appartenir au décor plutôt que d’en être le simple spectateur. C’est du jamais vu et il n’y a dès lors rien de surprenant à ce que Redpoint Ventures, Highland Capital Partners et Google Ventures aient investi 31 millions d’euros dans la start-up.

Et demain ?

Et puis, si Jaunt crée aujourd’hui des films de réalité virtuelle, elle voudrait bientôt proposer du contenu interactif. Dans un premier temps, cela pourrait se présenter comme des films dont vous êtes le héros, où l’on choisirait le personnage que l’on souhaite suivre. Et puis, dès que les casques de réalité virtuelle seront dotés de capteurs de mouvements, ce sont des mondes tout entiers que l’on pourrait explorer… Ça laisse pour le moins rêveur !