Turtle Rock,
Accueil / Produits / Casque VR / Samsung Gear VR / Face your fears – Affrontez vos phobies sur Samsung Gear VR

Face your fears – Affrontez vos phobies sur Samsung Gear VR

face your fears

Présentée par Oculus durant la conférence Oculus Connect 3, Face your fears est une application pour Samsung Gear VR proposant à l’utilisateur d’affronter ses phobies en réalité virtuelle. Une expérience thérapeutique, mais surtout terrifiante…

Aux yeux de nombreux psychologues, la réalité virtuelle est dotée d’un fort potentiel thérapeutique. La capacité des casques VR à tromper les sens et l’esprit pourrait permettre d’aider les patients à surmonter leurs maladies. Certains explorent déjà des pistes, notamment pour traiter la bipolarité ou la pédophilie.

Affrontez vos phobies

gg-trs-fears-20161031-181645

Toutefois, la RV pourrait aussi permettre de soigner les patients atteints de phobies, en les confrontant à leurs peurs les plus profondes. C’est exactement ce que propose Turtle Rock avec Face your fears. Présentée durant l’Oculus Connect 3, cette application vient de sortir sur Samsung Gear VR, juste à temps pour Halloween

L’application propose à l’utilisateur de se confronter aux différentes peurs et phobies les plus courantes. En premier lieu, depuis le menu principal, le porteur du casque doit choisir entre deux portes, correspondant chacune à un environnement différent. Deux autres portes sont encore verrouillées, et seront ouvertes dans le cadre d’une mise à jour prochaine.

Robot géant et bébé fantôme

face-your-fears-robots

La première porte mène à un environnement urbain futuriste. L’utilisateur apparaît devant la baie vitrée d’un bureau au sommet d’un immense gratte-ciel. Des avions de chasse combattent un immense robot, qui va ensuite briser la vitre et se saisir de l’usager. Ce dernier se retrouve rapidement en équilibre sur un échafaud, pour finir par s’écraser au sol. Si vous avez la phobie des robots géants, vous risquez d’être terrifié, mais c’est surtout la peur du vide qui est explorée ici. En toute honnêteté, la sensation de chute finale est à couper le souffle.

gg-trs-fears-20161031-183448

La seconde porte quant à elle mène à une chambre d’enfant. Confortablement assis dans son lit, l’utilisateur a le choix entre trois livres enfantins, correspondant chacun à une expérience différente. La première s’adresse aux personnes atteintes de coulrophobie (peur des clowns), la seconde a pour sujet les fantômes, et la troisième traite des déplacements d’objets inexpliqués

face-your-fears-fantome

En réalité, ces trois histoires sont intimement liées, et gravitent autour du fantôme d’un petit garçon qui hante la chambre. Malgré son design cartoon, ce gamin zombi a de quoi faire peur, avec ses mouvements aberrants et ses expressions vicieuses.

face-your-fears-fantome-2

Face your fears, un aperçu du potentiel horrifique de la VR

Cette application reste destinée au grand public, et ne pousse pas la terreur à son paroxysme. Cependant, l’efficacité des jump scares laisse imaginer le potentiel de la réalité virtuelle pour le cinéma d’horreur. Le fait de devoir tourner la tête pour se retrouver nez à nez avec un monstre est réellement terrifiant. L’utilisateur n’est plus devant un écran, mais au beau milieu de l’action.

Aussi, au-delà de l’atmosphère angoissante de l’application, le plus effrayant reste ce qui se passe autour de vous dans le monde réel. La vue obstruée par un casque, le moindre bruit alentour devient suspect. Pour peu qu’un ami s’amuse à vous toucher l’épaule au beau milieu de l’aventure, vous risquez de pousser un hurlement de terreur.

Soyons honnêtes, il y a peu de chances que vous soigniez une quelconque phobie à travers cette expérience. Face your fears est davantage l’occasion de s’offrir une bonne chair de poule, pour ensuite s’amuser à regarder ses amis essayer à leur tour.