acteur, actrice, Badoink, Christie Stevens, pornographie, production, scénario,
Accueil / Secteurs d'applications / Charme / Les coulisses d’une production pornographique en RV

Les coulisses d’une production pornographique en RV

L'équipe de production règle la lumière dans le salon du tournage

Badoink continue son offensive marketing sur le marché de la réalité virtuelle. Après avoir expédié gratuitement des casques Google Cardboard à toute personne, motivée à remplir un formulaire sur le site internet de la société, le producteur a permis à des journalistes de rentrer dans les coulisses d’une production pornographique en réalité virtuelle. L’un d’entre eux fait part de son expérience.

Explication du fonctionnement de la caméra et du déroulement général du tournage
Explication du déroulement général du tournage

« Le divertissement pour adulte est aujourd’hui marié à la technologie »

D’un point de vue technique, il faut préciser que l’équipe de production a opté pour un système de vidéo à 180 degrés (et non 360°) avec 2 caméras Sony a7RII. Les intéressés expliquent leur choix par la volonté de contrôler la lumière et l’envie de placer le spectateur au centre de la scène. Les journalistes, immergés dans cette expérience précisent que l’angle à 180° offre « bien assez d’immersion » tout en concluant que la fille en face est plus important que le mur derrière eux.

Caméra Sony aZRII placée dernière la tête de l'acteur
Caméra Sony aZRII placée dernière la tête de l’acteur

Scénario et décors pas si différents d’une production classique

Concernant les décors et le scénario, rien d’extraordinaire dans cette production pornographique nouvelle génération. Deux scènes seront effectuées, l’une devant la porte d’entrée, histoire d’introduire les acteurs et l’autre dans l’inamovible salle de séjour. Les deux pièces, spacieuses et modernes se composent de murs blancs et de mobilier design et épuré.

Même constat pour le scénario. Ce dernier correspond en effet aux scénarios classiques que chacun d’entre nous a déjà au moins une fois rencontré.

L’actrice Christie Stevens interprète le rôle de la parfaite ménagère, seule dans sa grande maison hollywoodienne qui, après avoir entendu la sonnette retentir, tombe nez à nez avec un agent d’entretien (Isiah Maxwell). Après de brefs échanges sur le pallier, les deux montent dans le salon, la ou la sublime blonde précise qu’elle n’a pas d’argent et que son mari la tuerait si elle la trouvait dans cette situation. Elle propose alors un arrangement qu’il semble inutile d’expliciter.

rsz_1445528331797734
Christie Stevens du point de vue du porteur du casque de RV

La bonne immersion du spectateur ne va pas sans contraintes

L’actrice explique que l’équipe de production ne dispose que d’un ou deux angles, ce qui l’oblige à tout mettre en œuvre pour ne pas lasser le spectateur habitué à différent point de vue.

L’acteur est investi lui aussi d’une mission difficile. Il est en effet bloqué durant tout le tournage dans une seule position en raison de la caméra positionnée au-dessus de sa tête. Isiah Maxwell qui tournait sa première scène pornographique avec la technologie de réalité virtuelle a précisé que cela constituait « un véritable défit ». « C’est difficile pour moi de rester immobile, j’ai besoin de faire beaucoup plus quand je tiens une femme ». Chacun comprendra aisément son « insupportable » frustration.

L'équipe de production tourne la scène principale dans le salon
L’équipe de production tourne la scène principale dans le salon

Le producteur précise que la caméra fixe constitue sans doute la plus grosse différence entre une production de réalité virtuelle et une production classique. Lors de cette dernière, « les acteurs ne regardent pas la caméra ».

Si l’on comprend facilement que le contact visuel entre l’actrice et la caméra est indispensable à l’immersion du spectateur, il paraît tout aussi évident que l’interaction entre les acteurs en pâtisse. Pour « une production en RV, j’ai tout le temps mes yeux fixés sur la caméra ce qui implique que l’acteur ne peut pas vraiment avoir d’interaction avec moi, excepté quelques mouvements de la main. C’est comme effectué un monologue durant un rapport sexuel » précise Christie Stevens.

Quelle est dure la vie d’actrice.

Crédit photos : Nick Melillo/Badoink

Source : motherboard