Accueil / Gaming / YouTube confond Pokémon Go et pédopornographie, 2 chaînes fermées

YouTube confond Pokémon Go et pédopornographie, 2 chaînes fermées

pokémon go pédopornographie

Pour les algorithmes de YouTube et Google, les initiales ” CP ” utilisées pour désigner les ” points de combat ” dans Pokémon Go peuvent aussi signifier ” child pornography ” (pédopornographie). Cette confusion a provoqué la suppression des chaînes de deux des plus gros YouTubers de Pokémon Go.

 Il y a quelques jours, deux des plus gros YouTubers consacrés au jeu mobile Pokémon Go ont eu la surprise de découvrir que leurs chaînes YouTube avaient été supprimées. Il s’agit des vidéastes Brand ” Mystic7 ” Martyn et Nick Oyzon de Trainer Tips, qui totalisent respectivement 1,8 million et 800 000 abonnés sur la plateforme d’hébergement vidéo de Google.

Selon le mail d’explication envoyé par Google dans un premier temps, les deux chaînes auraient été fermées pour cause de ” contenu à caractère sexuel “. Une catégorie de contenu strictement interdite sur la plateforme pour des raisons évidentes. Toutefois, et c’est un détail qui a son importance, aucune de ces deux chaînes ne contenait le moindre contenu à caractère sexuel…

Bien au contraire, Pokémon Go étant un jeu tout public, les deux intéressés ont toujours pris soin de produire du contenu adapté à toute la famille. De prime abord, Mystic7 et Trainer Tips ont donc nagé dans l’incompréhension la plus totale.

Fort heureusement, après que les vidéastes aient contacté YouTube, leurs chaînes respectives ont été rapidement restaurées. Un représentant leur a alors annoncé que leurs chaînes avaient été supprimées ” par erreur “.

YouTube a confondu les ” Combat Points ” de Pokémon Go avec la ” Child Pornography ” des pédophiles

En réalité, cette fâcheuse erreur a été provoquée par les titres des vidéos de ces YouTubers qui contenaient le terme ” CP “. Par exemple, la vidéo de Martyn était intitulée ” HIGHEST CP POKEMON YET IN POKEMON GO “. Or, si ces initiales signifient ” Combat Points ” (points de combat) dans Pokémon Go, elles sont aussi couramment employées comme une abréviation du terme ” Child Pornography ” (pornographie infantile).

Ainsi, les algorithmes de Machine Learning de Google sont programmés pour supprimer les vidéos dont le titre contient ce terme (même sous forme d’initiales). Suite à cet incident, Martyn Oyzon estime que les algorithmes de Google doivent apprendre à tenir compte contexte. Il déplore aussi qu’aucun humain ne soit chargé de confirmer la décision prise par l’IA avant qu’une chaîne soit effectivement effacée.

Rappelons en effet que les YouTubers de cette envergure vivent en effet uniquement de l’argent gagné grâce à leurs vidéos. De fait, une suppression temporaire comme celle-ci peut avoir des conséquences non négligeables sur leurs revenus. Cependant, compte tenu du nombre de vidéos mises en ligne chaque jour sur YouTube, on peut comprendre que Google n’ait guère le temps de passer en revue chaque chaîne supprimée par l’IA…