Accueil / Ecosystème / VRChat – Le harcèlement sexuel pose de plus en plus de problèmes dans la réalité virtuelle

VRChat – Le harcèlement sexuel pose de plus en plus de problèmes dans la réalité virtuelle

vrchat harcèlement sexuel problème réalité virtuelle

Dans VRChat, le harcèlement sexuel est un véritable problème. Certains utilisateurs se servent de ce réseau social en VR pour importuner les femmes en adoptant un comportement irrespectueux et insultant. Un phénomène qui reflète un problème plus profond pour la réalité virtuelle.

C’est par le biais d’une lettre ouverte publiée sur Medium que le développeur de VRChat s’est exprimé sur les problèmes actuels que rencontre son application. Outre les soucis techniques liés aux serveurs, le harcèlement sexuel pose de plus en plus problème. Au sein de ce réseau social en réalité virtuelle, « un certain pourcentage d’utilisateur a fait le choix de se comporter de façon irrespectueuse ou blessante », notamment à l’égard de la gent féminine.

VRChat : les joueuses sont systématiquement prises pour cible par les trolls

Les harceleurs s’amusent à prendre la forme d’un personnage fictif dénommé Ugandan Knuckles, bien connu des amateurs de memes et des membres du tristement célèbre forum américain 4Chan. Ces utilisateurs toxiques s’amusent ensuite à attendre les nouveaux joueurs au point d’apparition. Une fois leur proie repérée, ils s’amusent à coller leur avatar au leur, à leur répéter les mêmes phrases absurdes indéfiniment, et à les poursuivre sans relâche jusqu’à ce qu’ils craquent et quittent le jeu.

Katie Chironis, game designer chez Oculus, a publié une vidéo dans laquelle elle se fait harceler une minute après sa première connexion à VRChat. La jeune femme était si agacée qu’elle s’est déconnectée au bout de seulement deux minutes. Dans certains cas, le harcèlement peut même aller plus loin, avec des propos outranciers, des insultes à caractère sexuel et autres simulations d’attouchement. Bien entendu, les insultes à caractère raciste sont également monnaie courante sur cette plateforme.

VRChat cherche un moyen de lutter contre le harcèlement sexuel dans la réalité virtuelle

vrchat harcèlement sexuel

De nombreux utilisateurs se plaignent de la façon dont ces trolls virtuels gâchent totalement l’expérience de jeu. Le harcèlement sexuel dans la réalité virtuelle pose problème depuis les débuts de la VR. En 2016, une femme avait déjà été agressée dans QuiVR. Ce problème n’est pas nouveau non plus pour VRChat, mais à mesure que la communauté d’utilisateurs grandit, le souci prend de l’ampleur et devient plus embêtant.

VRChat Inc est conscient de ce problème, et affirme que son plus grand challenge lié à la croissance rapide de sa plateforme est de parvenir à maintenir une communauté agréable dans laquelle tout le monde peut s’amuser de manière sereine. La priorité de l’entreprise est de parvenir à proposer une expérience de qualité, particulièrement pour les nouveaux utilisateurs, et elle compte continuer à travailler pour améliorer ce point.

Ainsi, VRChat Inc. développe actuellement un meilleur système de modération. Ce système amélioré permettra aux utilisateurs de mieux se modérer entre eux, et à l’équipe de modérateurs d’être plus efficace. Pour l’heure, toutefois, la firme ne précise pas quels seront concrètement les nouveaux outils de modération, ni à quelle date ils seront implémentés. En attendant cette mise à jour, VRChat Inc conseille aux utilisateurs d’utiliser l’option permettant de mettre les utilisateurs désagréables en sourdine ou de les bloquer. Une fonctionnalité « Mute all Toggle » permet d’ailleurs de mettre tout le monde en sourdine sauf les amis.