Accueil / Produits / Casque VR / La réalité virtuelle en bonne santé

La réalité virtuelle en bonne santé

La réalité virtuelle s’est petit à petit installée dans le domaine de la santé, pour le plus grand plaisir des professionnels de la santé et de leurs patients.

L’apport de la VR est immense dans ce secteur, que se soit en termes de confort pour les patients devant séjourner en milieu hospitalier ou tout simplement pour faciliter le travail du personnel médical. Même si le secteur de la réalité virtuelle médicale est encore jeune, on ne compte plus les exemples des bénéfices pour les patients et les praticiens dont ils dépendent. En voici donc quelques-uns.

Manier le scalpel

Vous-êtes vous déjà demandés ce qu’il se passait dans une salle d’opération ? Ce que faisaient réellement les chirurgiens et infirmiers ? Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, le 14 avril 2016, Shafi Ahmed, chirurgien cancérologue, a accompli une opération en utilisant une caméra 360. Nous pouvions tous nous mettre à la place du médecin, pratiquer l’opération en réalité virtuelle, et retirer les tissues cancéreux, qu’on soit étudiant en médecine, journaliste, ou juste un proche inquiet.

La réalité virtuelle pourrait fortement aider les étudiants en médecine, qui ne peuvent entrer dans les salles d’opération qu’après avoir passé de nombreuses années sur les bancs de l’école. En effet, jusqu’ici, seuls certains privilégiés pouvaient assister assez tôt à des opérations chirurgicales. Bientôt, tout étudiant en médecine pourra, dès le début de sa formation, être concrètement projeté dans les salles d’opération.

Relaxer les patients en mauvaise santé

Beaucoup de patients passent des jours alités entre quatre murs, avec pour seule compagnie une télévision, des voisins grincheux et quelques proches inquiets. Inutile de dire que les personnes concernées tendent à trouver le temps long, ce qui ne les aide pas à relativiser sur leur condition. Brennan Spiegel et son équipe ont introduit dans un hôpital de Los Angeles des équipements de réalité virtuelle afin de réduire le stress, l’ennui et donc la douleur des malades.
Au travers d’un casque de réalité virtuelle, ils pouvaient s’échapper de leur environnement stérile et aseptisé pour parcourir l’Islande et ses beaux paysages. Spiegel affirme que l’adoption de la VR pourrait non seulement rendre plus agréable le séjour des patients, mais aussi diminuer les coûts des soins. Effectivement, la réduction de l’anxiété pourrait réduire, à terme, la durée des soins et les ressources qui leurs sont nécessaires. Un projet similaire intitulé Farmoo a été développé par des étudiants américains. Son créateur, Henry Lo dit ceci : « L’application a pour but de distraire les jeunes patients atteints d’un cancer durant leur chimiothérapie, afin qu’ils se concentrent davantage sur les activités proposées en réalité virtuelle que sur le traitement en lui-même ».

Les enfants, comme à la maison

Un séjour en milieu hospitalier peut se révéler être une expérience difficile, voire traumatisante pour les jeunes enfants. En effet, ils peuvent rapidement manquer de repères comme leurs familles, leurs amis, leurs doudous favoris ou plus généralement, leurs foyers. Une entreprise hollandaise a donc créé VisitU, une application requérant un smartphone, un casque de réalité virtuelle et permettant de se retrouver chez soi, à son école ou à son propre anniversaire à 360°. Ainsi, même s’ils sont hospitalisés durant une longue période, les enfants ne perdent pas leurs repères.
Ce système pourrait faciliter les visites des proches et rendre celles-ci plus qualitatives. Il est vrai qu’aujourd’hui, les limites sont nombreuses et les heures de visites sont rares. Il est donc difficile d’accompagner efficacement les enfants lorsque ceux-ci sont hospitalisés. L’application permettrait donc de désengorger les salles d’attentes et d’offrir aux patients, des visites de qualité, presque sur demande.

VisitU

Vieillir sur commande

Embodies Labs a récemment créé l’application We Are Alfred. Grâce à la réalité virtuelle, les jeunes étudiants en médecine pourraient plus facilement comprendre ce que vieillir signifie. Tout le monde peut-être cet Alfred imaginaire pendant 7 minutes, et se rendre compte des contraintes physiques inhérentes au vieillissement du corps. Effets visuels et auditifs se combinent, pour vous donner l’impression d’avoir 74 ans. Le but de cette application est de diminuer le fossé séparant les jeunes médecins de leurs patients les plus âgés.
Effectivement, difficile lorsqu’on peut encore se déplacer sans problème, qu’on a une très bonne ouïe, une très bonne vue et encore toute sa tête, de réaliser les enjeux des traitements qu’on prescrit aux patients que l’âge a rendu moins vigoureux. C’est donc un système qui s’appuie sur l’empathie. Il est bien entendu plus aisé de dispenser des soins efficaces à une personne dont on a pu saisir la perspective.

Accélérer la récupération

Pour les patients ayant subi une crise cardiaque ou un traumatisme crânien, le temps est une donnée vitale. Plus les soins sont prodigués rapidement, plus les chances de récupérer totalement sont grandes. MindMotionPro est une application que l’on doit à Swiss Mindmaze. Elle permet aux patients de s’entraîner à lever leurs bras ou bouger leurs doigts, grâce à la réalité virtuelle, et ainsi plus facilement retrouver leurs fonctions motrices. Même si tout cela reste fictif, l’application favorise l’attention, la motivation et la combativité des patients.
L’effort mental qui en résulte permet à leurs cerveaux et leurs systèmes nerveux de récupérer plus vite que si ces derniers attendaient, passifs, dans leurs lits d’hôpitaux. Ils ont alors réellement l’impression de se battre contre leur condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *