Menu
in

Pourquoi Tinder renonce à son aventure dans le metaverse ?

Tinder - Match Group

Match Group, la maison-mère de Tinder, a annoncé une série de changements concernant l’équipe de direction de Tinder. La PDG de Tinder, Renate Nyborg quittera l’entreprise, après avoir occupé ce poste depuis moins d’un an. Match Group met aussi en pause les projets de Tinder sur les monnaies virtuelles et les rencontres basées sur le metaverse.

Dans une lettre aux actionnaires, le PDG de Match Group, Bernard Kim, a exprimé sa frustration face aux performances actuelles de Tinder. Il a noté que l’application de rencontres populaire n’a pas été en mesure de réaliser son succès de monétisation typique au cours des derniers trimestres. Celle-ci ne parvient pas à répondre aux attentes initiales de l’entreprise en matière de croissance des revenus pour le second semestre 2022.

Kim a attribué les problèmes de Tinder à « l’exécution décevante de plusieurs optimisations et de nouvelles initiatives de produits ». Mais il ajouté que l’exécution et la vitesse des produits de Tinder pouvaient encore être améliorées.

Parallèlement au départ de Renate Nyborg, Tinder disposera d’une équipe de direction réorganisée. Kim supervisera l’équipe en attendant la nomination d’un PDG permanent.

Match Group suspend le projet Tinder Coins et ses ambitions de rencontres metaverse

Dans le cadre de la refonte de Tinder, ses ambitions de « rencontres metaverse » ont été considérablement réduites. La société avait prévu de tirer parti de son acquisition Hyperconnect pour créer une nouvelle forme de rencontres en ligne dans un environnement virtuel. Mais ces idées sont en pause car Match Group doit désormais résoudre des problèmes plus larges.

« Nous continuerons d’évaluer attentivement cet espace. Et nous envisagerons d’aller de l’avant au moment opportun lorsque nous aurons plus de clarté sur l’opportunité globale et que nous verrons que nous avons un service bien placé pour réussir ».

L’entreprise a également décidé de prendre du recul vis-à-vis de la monnaie virtuelle, que Match Group expérimentait sous le nom de Tinder Coins.

« Nous avons constaté des résultats mitigés lors des tests de Tinder Coins. Ainsi, nous avons décidé de prendre du recul. Nous voulons réexaminer cette initiative afin qu’elle puisse contribuer plus efficacement aux revenus de Tinder », a déclaré Kim.

« Nous avons également l’intention de réfléchir davantage aux biens virtuels. Et nous voulons nous assurer qu’ils peuvent être un véritable moteur de la prochaine étape de croissance de Tinder et nous aider à débloquer les utilisateurs puissants inexploités sur la plate-forme », a-t-il ajouté.

Répondre