Crytek, Test, The Climb,
Accueil / Gaming / Jeux Htc Vive / [Test] The Climb : Un jeu qui atteint le sommet des jeux VR

[Test] The Climb : Un jeu qui atteint le sommet des jeux VR

test-the climb-review-crytek

Vous avez toujours eu envie d’essayer l’escalade, mais vous avez peur du vide, de la hauteur, ou des deux. Et bien, The Climb va pouvoir vous aider à grimper une montagne, juste avec un casque de réalité virtuelle, et une manette d’Xbox One. Et le résultat est bluffant.

Scénario

Vous n’êtes pas dans un jeu d’aventure (même si vous allez en vivre avec ce jeu), et encore moins dans un jeu de rôle. Donc ne vous attendez pas à un scénario hollywoodien, The Climb est un jeu qui n’aura pas besoin de scénario pour vous tenir en haleine. Concernant le personnage que contrôlerez, vous ne verrez que ses deux bras (comme un certain Rayman), équipés de gants et d’une montre.

Le jeu débute par un tutoriel plutôt bien réalisé, et l’on comprend vite le fonctionnement du jeu. Il existe deux tutoriels (débutant et avancé), le tutoriel simple vous expliquera les bases du jeu. Quant au tutoriel avancé, il vous permettra de débloquer l’accès aux autres parcours du jeu. Les tutoriaux bien que très explicatifs restent toutefois assez difficiles pour une entrée en matière.

Jouabilité

Pour pouvoir grimper le mieux possible, celui qui se lance dans l’escalade a besoin de deux choses : un bon équipement et de la magnésie. Pour ceux qui ne le savent pas, la magnésie est une poudre blanche, qui permet d’adhérer aux parois rocheuses plus aisément, vous pouvez aussi voir les gymnastes en mettre avant une épreuve. La gestion de cette poudre est primordiale dans The Climb, car si vous n’avez pas assez de magnésie dans les mains, alors les accroches s’en ressentiront, vous aurez moins de force, et votre ascension en sera plus difficile. Un grimpeur expérimenté saura gérer au mieux la magnésie de façon à grimper vite et efficacement.

Concernant le gameplay, sous chacun de vos poignets est indiqué un cercle de couleur qui correspond à l’endurance de vos bras. Ce cercle change de couleur suivant la forme de vos bras, la couleur de base est bleue avant de passer au vert puis lorsque vos bras ne tiennent plus, la couleur passe au rouge. Lorsque la couleur du cercle est rouge, vous devrez impérativement faire une pause, en vous appuyant à deux mains sur une prise ou en changeant de main d’appui, sous peine de vivre une chute assez désagréable. Cependant, la scène de « mort » est assez rapide pour ne pas trop faire souffrir votre oreille interne et donc votre équilibre.

The Climb n’est pas qu’un simple jeu d’escalade, il vous faudra réfléchir aux meilleures prises à réaliser, et aux différents types d’accroches, car certaines affecteront vos mains différemment, notamment celles jonchées de pierres qui vous blesseront si vous placez vos mains directement. Heureusement, vous pouvez tapoter la gâchette pour dégager les pierres et frayer votre chemin. Sachez qu’il est presque impossible de finir un parcours sans tomber, d’où l’ajout de points de sauvegardes matérialisés par des mousquetons, disséminés tout le long de la paroi à grimper.

Le jeu vous offre aussi la possibilité de sauter pour atteindre une prise assez éloignée mais le problème des sauts, est que vous pouvez les utiliser pour grimper beaucoup plus vite mais en faisant ça, vous perdrez le plaisir de grimper et c’est là tout l’intérêt du jeu. Lors de votre montée, il est possible que vous ne trouviez plus la marche à suivre, pour cela, des petites flèches sont marquées à la craie blanche sur les parois, pour vous montrer le chemin, et si malgré cette aide vous n’y arrivez toujours pas, alors il existe une fonction GPS qui vous aidera. Néanmoins, cet outil n’est pas présent sur tous les tracés.

Mais The Climb n’est pas parfait, notamment au niveau de l’accroche des prises, le jeu pêche un peu. On peut remarquer des défauts de précision au niveau de l’accroche et aussi sur la précision des sauts qui est parfois approximative. Ce qui peut être un poil énervant, surtout si vous êtes près d’un point de sauvegarde.

The Climb avec les nouvelles Oculus Touch

Nous avons pu tester The Climb avec les nouveaux contrôleurs d’Oculus, l’Oculus Touch. Ces manettes similaires aux manettes fournies avec l’HTC Vive changent-elles quelque chose au gameplay ? La réponse est un grand oui, sans aucune hésitation.

oculus-touch-test-The Climb

Le gameplay change complètement avec l’Oculus Touch, l’immersion y est décuplée, mais pas seulement, puisque la fatigue est un élément important de cette jouabilité. Essayer d’accrocher les prises les unes après les autres, pour tenter de grimper au sommet de la montagne vous prendra du temps et de l’énergie.

Le gameplay de The Climb avec l’Oculus Touch offre un vrai challenge, mais une fois arriver au sommet, la joie en sera encore plus présente. C’est bien la première fois que nous jouons à la rédaction à un jeu qui ait demandé tant d’énergie. Évidemment, ce n’est pas un marathon, mais pour les joueurs qui ne sont pas habitués à bouger autant avec leurs manettes. Cette jouabilité risque d’être une vraie découverte.

oculus-touch-test-The Climb

De plus, la fonction vibration de l’Oculus Touch est bien utilisée puisqu’elle sert à vous indiquer les prises difficiles, notamment lorsque votre prise est pleine de cailloux, ou alors lorsque vous perdez de l’endurance. Tout est fait pour que l’immersion soit totale.

Si vous avez la possibilité de jouer avec l’Oculus Touch, on vous le recommande vivement, car cela retranscrit à la perfection les sensations d’ascension.

Graphismes

Graphiquement, Crytek a parfaitement su utiliser le moteur graphique CryEngine, celui-ci joue parfaitement son rôle, avec des textures de bonne qualité reproduisant parfaitement les environnements (surtout celui de la Baie qui est splendide). Mais on pouvait s’attendre à mieux, surtout dans certains détails qui sont encore assez pixélisés.

test-the climb-crytek-review

Quant à l’immersion, elle est très bien réalisée, à tel point qu’on a souvent envie d’arrêter de grimper pour contempler le paysage. Lors de vos montées, il ne sera pas rare de croiser des nids d’animaux ou d’insectes, mais ne vous inquiétez pas, ils n’attaqueront pas. L’immersion est prenante mais pas autant qu’un jeu comme Eve Valkyrie où la sensation de perte d’équilibre est bien plus présente. Néanmoins, il est possible d’avoir des nausées passé un certain temps de jeu (2 heures pour ma part), mais chaque métabolisme est différent, et il est tout à fait possible de ne rien ressentir durant l’expérience de jeu.

Bande-son

La bande-son ne comporte pas un florilège de sons et de musiques. Cependant le peu de sons présents dans le jeu, vous immergera encore plus dans l’aventure, les sons ont été parfaitement bien choisis, les cris d’animaux sont bluffant de réalisme, le bruit des insectes sortant de leur tanière, le cri de l’aigle qui suivra votre périple montre la recherche de qualité sonore de Crytek à défaut de la quantité.

the climb-test-review-crytek

Le jeu reste néanmoins assez silencieux, à l’image de l’escalade qui n’est pas le sport le plus bruyant qui existe, mais tout a été fait par Crytek pour vous immerger, et vous offrir la meilleure des sensations d’escalade et on peut dire que la bande-son y participe grandement.

Durée de vie

On voit que Crytek a beaucoup travaillé son sujet pour offrir un tel jeu, quand on lance le jeu pour la première fois, on pense avoir un jeu de type arcade alors qu’on se retrouve presque dans une simulation, « presque » car les sommets s’atteignent assez rapidement, mais encore une fois cela dépendra de la difficulté que vous utiliserez.

test-the climb-crytek-review

The Climb offre 3 cartes (Baie, Canyon, Alpes). Chacune de ces cartes peut être terminée avec plusieurs modes allant du plus facile à l’expert. Les niveaux de difficulté sont plutôt bien réalisés, et joueront surtout sur le niveau de baisse de l’endurance. De plus, chaque carte peut être terminée différemment, car les tracés d’escalade ne sont pas cantonnés à un seul itinéraire, vous aurez ainsi la possibilité de choisir votre propre circuit, au sein de la carte en question, augmentant ainsi la durée de vie du jeu si vous souhaitez tout découvrir.

The Climb peut vous permettre de jouer de manière contemplative, via son mode Zen qui vous permettra de grimper sans réfléchir à la gestion de la magnésie, ou encore à l’endurance de vos bras. Le jeu vous permet aussi de défier vos amis avec des top-scores à battre, et avec près d’une centaine de succès à débloquer dans les différents circuits (succès qui vous permettront de personnaliser vos gants et votre montre). Le jeu vous offre facilement entre 3 et 5 heures en « ligne droite », et compter bien une dizaine d’heures pour tout débloquer.

Conclusion du test de The Climb

En soi, The Climb est une très belle expérience qui se doit d’être testée au moins une fois (nous l’avions essayer et nous l’avons adopté), pour voir jusqu’où la réalité virtuelle peut nous mener. Là où ce jeu offre quelque chose de beau, c’est que même si vous n’êtes pas fan d’escalade, The Climb pourra vous faire aimer la discipline. De plus, réussir une ascension vous donnera un tel sentiment d’accomplissement qu’il suffira à combler la somme que vous aurez donné pour ce jeu.

Points Positifs

  • Des graphismes de grande qualité
  • Plusieurs modes de jeu dont le mode Zen qui s’adapte à votre rythme
  • Environnement sonore immersif
  • Forte rejouabilité
  • Gameplay formidable
  • Sentiment d’accomplissement incroyable

Points Négatifs

  • Quelques manques de précision sur les accroches et les sauts
  • Jeu qui peut souffrir du “motion sickness”
  • Une carte ou deux en plus aurait pu rallonger un peu plus la durée de vie

Vous avez toujours eu envie d’essayer l’escalade, mais vous avez peur du vide, de la hauteur, ou des deux. Et bien, The Climb va pouvoir vous aider à grimper une montagne, juste avec un casque de réalité virtuelle, et une manette d’Xbox One. Et le résultat est bluffant. Scénario Vous n’êtes pas dans un jeu d’aventure (même si vous allez en vivre avec ce jeu), et encore moins dans un jeu de rôle. Donc ne vous attendez pas à un scénario hollywoodien, The Climb est un jeu qui n’aura pas besoin de scénario pour vous tenir en haleine. Concernant le…
Que dire, que ce soit au niveau du gameplay, au niveau sonore ou graphique. The Climb nous donne une sacrée claque, histoire de nous montrer que la réalité virtuelle a autre chose à montrer que des simulations de caissier ou des vidéos en 360°. A essayer de toute urgence !

Scénario : Un scénario, pourquoi faire ? Quand on a un gameplay en béton


Jouabilité : Prise en main rapide et efficace mais avec quelques imperfections, histoire de ne pas atteindre la perfection.


Graphismes : Graphiquement, bien réalisé, The Climb est une merveille de contemplation, les heures passent très vite devant ce spectacle.


Bande-son : : Les détails font la différence, Crytek montre avec The Climb qu'on a pas besoin d'une soundtrack remplie pour réaliser un bon jeu.


Durée de vie : Si vous êtes pointilleux et du genre à finir les jeux de fond en comble alors The Climb vous offrira un certain challenge. Les autres se diront qu'une carte en plus n'aurait pas été de trop.

Jouablité - 9
Graphismes - 8
Bande-Son - 10
Durée de Vie - 6
Confort visuel - 4

7.4

Que dire, que ce soit au niveau du gameplay, au niveau sonore ou graphique. The Climb nous donne une sacrée claque, histoire de nous montrer que la réalité virtuelle a autre chose à montrer que des simulations de caissier ou des vidéos en 360°. A essayer de toute urgence !

Scénario : Un scénario, pourquoi faire ? Quand on a un gameplay en béton


Jouabilité : Prise en main rapide et efficace mais avec quelques imperfections, histoire de ne pas atteindre la perfection.


Graphismes : Graphiquement, bien réalisé, The Climb est une merveille de contemplation, les heures passent très vite devant ce spectacle.


Bande-son : : Les détails font la différence, Crytek montre avec The Climb qu'on a pas besoin d'une soundtrack remplie pour réaliser un bon jeu.


Durée de vie : Si vous êtes pointilleux et du genre à finir les jeux de fond en comble alors The Climb vous offrira un certain challenge. Les autres se diront qu'une carte en plus n'aurait pas été de trop.

Votre avis: Be the first one !