Accueil / Dossier / Télévision VR – Comment la réalité virtuelle transforme la télévision

Télévision VR – Comment la réalité virtuelle transforme la télévision

television vr

Comme beaucoup d’industries, le secteur de la télévision semble en passe d’être transformé par la réalité virtuelle. Cette technologie a le potentiel de rendre le contenu télévisuel plus immersif, plus convivial, et éventuellement de donner naissance à de nouveaux types de contenu. Découvrez tout le potentiel de la télévision VR, ainsi que ses perspectives d’avenir et d’évolution.

En 2014, dans le cadre de la PAX East, Palmer Luckey, le créateur d’Oculus, affirmait que les casques VR étaient amenés à remplacer les téléviseurs. Selon lui, les casques offrent une expérience plus dynamique, seront moins chers pour les consommateurs sur le long terme, et moins néfastes pour l’environnement. Si cette affirmation a été accueillie à l’époque avec beaucoup de scepticisme, plusieurs producteurs ont choisi de la prendre au sérieux et ont commencé à investir massivement dans la réalité virtuelle.

Dans le cadre de la conférence industrielle MIPTV, qui s’est déroulée ce mois-ci à Cannes, l’un des principaux sujets abordés concernant le futur de la télévision était la réalité virtuelle. Les producteurs, les broadcasters et les entreprises technologiques sont tous intéressés par cette technologie nouvelle. Effectivement, comme beaucoup d’autres domaines, l’industrie de la télévision pourrait être transformée par la VR.

Lors de la keynote HTC, Rikard Steiber a expliqué que la réalité virtuelle est le prochain média de masse, car elle permet de se mettre dans la peau de n’importe qui, d’aller n’importe où, et de créer n’importe quoi. Si la VR n’est pas encore réellement démocratisée, Greenlight Insights prédit que le marché du contenu immersif pourrait atteindre 9 milliards de dollars par an d’ici 2021. La VR pourrait donc représenter un filon juteux pour l’industrie de la télévision, à l’heure où la télévision traditionnelle a tendance à battre de l’aile.

Comme le précise Greg Ivanov, de l’équipe Daydream de Google, il est toutefois nécessaire de créer du contenu spécialement conçu pour la VR. Trop d’entreprises ont tendance à tenter de convertir la propriété intellectuelle qu’ils possèdent déjà à la réalité virtuelle. Dans certains cas, cette approche peut fonctionner, mais elle ne peut pas être la destination finale de la télévision VR.

Télévision VR : permettre au spectateur de devenir acteur de sa série préférée

D’après Richard Nockles, directeur créatif du studio Sky’s VR, la VR pourrait permettre de rendre la télévision plus interactive et de développer de nouvelles formes narratives. Il est possible de permettre au spectateur de devenir l’un des protagonistes de la série. Comme dans un jeu vidéo, ce dernier pourrait se déplacer, observer le déroulement des événements en vue à la première personne, et même interagir avec les éléments du décor ou les autres personnages.

En somme, la télévision VR pourrait faire disparaître la frontière entre série télévisée et jeu vidéo. Ainsi, selon Bertie Millis, directeur de Virtual Umbrella, plutôt que d’investir dans des caméras à 360 degrés de qualité professionnelle, les sociétés de production devraient se tourner vers les moteurs 3D utilisés pour créer des jeux vidéo.

Ce traitement ne semble pas adapté à tous les genres de séries télévisées. Par exemple, la possibilité de participer à une sitcom ou un drama ne semble pas particulièrement intéressante. En revanche, pour des genres comme l’heroic-fantasy, l’aventure, ou la science-fiction, la réalité virtuelle peut donner une nouvelle envergure à la narration.

Toutefois, comme l’explique Simon Benson, de l’équipe PlayStation VR de Sony, un problème se pose pour les séries TV en VR. Lorsqu’un spectateur regarde une vidéo à 360 degrés, il est impossible de prédire la direction dans laquelle il regardera à tel ou tel moment. Par conséquent, le spectateur risque de rater les éléments importants du déroulement de l’intrigue. Il est nécessaire de trouver des subterfuges pour attirer son attention sans toutefois atténuer le sentiment de liberté prodigué par la VR.

De même, faire du spectateur le personnage principal de la série ne garantit pas qu’il suivra le déroulement narratif prévu par les scénaristes. Pour remédier à ce problème, il est préférable de lui confier le rôle de personnage secondaire, et de laisser le rôle principal à un personnage virtuel. Les producteurs ou les créatifs doivent redoubler d’imagination pour inventer de nouvelles techniques narratives adaptées à ce format novateur. Plusieurs recours ont déjà été imaginés pour remédier à ce problème. Par exemple, un personnage peut réagir et entamer sa réplique uniquement lorsque les spectateurs le regardent. Il est aussi possible d’intensifier le volume de la musique lorsque le spectateur s’oriente dans la bonne direction. Ce traitement a déjà été utilisé pour créer de courtes expériences, mais pourrait être plus difficile à appliquer à une saison entière de série TV.

Télévision VR : permettre aux fans de discuter d’une série tout en la regardant

La réalité virtuelle pourrait permettre aux fans d’une série de se retrouver au sein d’un espace virtuel pour visionner du contenu de façon conviviale. De nos jours, les séries TV occupent une place prépondérante dans les conversations de nombreuses personnes, dans la réalité ou sur les réseaux sociaux. Les gens aiment parler de leurs séries préférées. Toutefois, une certaine distance est inévitable dans ce type de discussions. Vous regardez peut-être les mêmes séries que vous amis, mais vous ne les regardez pas ensemble, au même endroit, au même moment. La VR permet de se réunir, de visionner des séries ensemble et d’en discuter en même temps.

Certains programmes de ce type existent déjà, comme Convrge, qui permet à des amis de se rassembler dans la VR pour regarder des vidéos YouTube. Si les géants du streaming de lancent à leur tour sur ce créneau, il sera possible de s’adonner au binge-watching en réalité virtuelle. Dans le cadre de la dernière conférence Oculus Connect, Netflix a annoncé son intention de s’implanter sur le marché de la réalité virtuelle. L’application Netflix VR est disponible sur les différents casques de réalité virtuelle comme le Gear VR ou le Google Daydream. Certes, les séries Netflix sont toujours affichées en 2D, et ne permettront donc pas d’augmenter l’interactivité ou la sensation d’immersion, mais peuvent rendre l’expérience plus conviviale et améliorer le confort du spectateur.

Télévision VR : des broadcasts d’un genre nouveau

La réalité virtuelle est une technologie nouvelle. De fait, la réalisation et la diffusion d’événements live en VR apportent autant de bénéfices que de défis à relever. Lors de l’enregistrement de broadcasts traditionnels, des caméras sont placées dans un stade ou un studio, et un monteur se charge de choisir les meilleurs plans en temps réel. Une caméra VR, de son côté, permet de filmer tout ce qui se passe autour d’elle et laisse au spectateur choisir où regarder.

La diffusion d’événements live en VR nécessite un équipement de haute qualité. Par exemple, IM360 commercialise des caméras à six objectifs permettant de capturer plus de 80% de la sphère à 360 degrés. Toutefois, même en louant ce type de matériel, il est nécessaire d’apprendre à l’utiliser. Ainsi, en 2016, suite à la diffusion d’un débat entre Démocrates à 360 degrés, les spectateurs se sont plaints d’un broadcast trop flou et trop éloigné des candidats. Actuellement, NextVR affirme être la seule entreprise capable de retransmettre ce type de contenu en HD sur internet en direct.

Si la technologie est d’ores et déjà suffisamment avancée pour permettre la réalisation de broadcasts VR à la télévision, il est nécessaire que le taux d’adoption de la réalité virtuelle augmente pour justifier les coûts aux yeux des producteurs. Lorsque ce sera le cas, la télévision VR pourrait éventuellement remplacer la télévision traditionnelle.

Dans un premier temps toutefois, il est probable que les consommateurs préfèrent des formats courts que des longs broadcasts. Des programmes de 10 à 30 minutes semblent être plus adaptés à demande en matière de réalité virtuelle. Compte tenu des contraintes de production, il est également préférable pour les réalisateurs d’opter pour ce format.

Télévision VR : l’industrie de la publicité compte bien se joindre à la fête

Pour l’industrie de la publicité, la télévision VR représente également une opportunité de taille. Par exemple, il serait possible pour les entreprises de développer des jeux en VR, auxquels les spectateurs pourraient jouer entre deux parties d’un programme. Dans le cas de broadcasts live, des publicités virtuelles adaptées au spectateur pourraient aussi apparaître brièvement dans son champ de vision sans toutefois rompre la sensation d’immersion.

Si la perspective de ce type de publicité peut sembler dérangeante, elle pourrait toutefois s’avérer moins gênante qu’une interruption complète du programme comme c’est le cas avec les pages de publicité telles que nous les connaissons actuellement à la télévision. En somme, la réalité virtuelle pourrait permettre aux consommateurs et aux publicitaires de trouver un terrain d’entente.

Télévision VR : plusieurs entreprises investissent déjà massivement

Parmi les entreprises déjà impliquées sur le marché de la télévision VR, on peut citer Comcast et Time Warner, qui ont investi des millions de dollars dans la startup de broadcasting live NextVR. Cette dernière a récemment signé un partenariat de cinq ans avec Fox Sports pour le broadcasting d’événements sportifs professionnels en VR.

De même, Disney a contribué au financement, de la startup Jaunt à hauteur de 66 millions de dollars. Cette startup est spécialisée dans la production de contenu vidéo à 360 degrés. De leur côté, de grands groupes comme ABC News, SyFy, National Geographic ou Conan O’Brien se sont procurés des caméras à 360 degrés auprès d’Immersive Media pour créer de nouveaux programmes destinés à la télévision VR.

Télévision VR : les perspectives pour le futur

Selon Kim Shillinglaw, de Endemol Shine, de nombreux spin-offs en VR de séries TV existantes devraient voir le jour entre 2017 et 2018, au même titre que des séries expérimentales spécialement conçues pour la réalité virtuelle. Sur le long terme, il est probable que le contenu en VR soit proposé moyennant un prix d’abonnement plus élevé aux services de télévision par câble.

Les techniques de capture en VR évoluent constamment au fil des années, et la qualité du contenu proposé devrait s’améliorer de plus en plus. L’allégement des casques VR rendra aussi l’expérience plus confortable pour le spectateur. En tous les cas, comme pour toutes les nouvelles technologies, il incombe aux consommateurs d’accepter ce nouveau format, et aux créatifs de le rendre attrayant. L’essor de la télévision VR dépendra de ces deux facteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *