Accueil / Applications et logiciels / Mieux que la réalité augmentée, la réalité superposée de Sky Boy

Mieux que la réalité augmentée, la réalité superposée de Sky Boy

sky boy réalité augmentée réalité virtuelle réalité superposée réalité mixte vidéo 360 cinéma torunage film tourisme lieux visite histoire historique marketing évènementiel entreprise b2b b2c revalorisation patrimoine startup startup-up

Et si la réalité augmentée était déjà dépassée ? C’est ce que peut laisser croire la technologie de réalité superposée brevetée par la startup française Sky Boy.

Fondée en 2013 par Vincent Burgevin, la startup Sky Boy a développé et breveté une technologie inédite : la réalité superposée. Superposée ? On pourrait de prime abord croire qu’il ne s’agit là que d’un synonyme de réalité augmentée. Scénariste et réalisateur de formation, le fondateur de la jeune pousse s’inscrit en faux ! En effet, Sky Boy se targue de proposer une expérience différente. Imaginez revivre le débarquement des Américains sur les plages de Normandie ou regarder Madame Thuillier discuter avec les soldats australiens qu’elle accueillait dans sa ferme il y a de cela 100 ans. Grâce à Sky Boy, tout cela devient possible. Et bien plus encore !

sky boy réalité augmentée réalité virtuelle réalité superposée réalité mixte vidéo 360 cinéma torunage film tourisme lieux visite histoire historique marketing évènementiel entreprise b2b b2c revalorisation patrimoine startup startup-up

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ? Fort de son expérience cinématographique, Vincent Burgevin a d’abord imaginé la réalité superposée comme un nouveau mode de narration cinématographique. La technologie proposée par l’entreprise est basée sur la vidéo. Aidé par son compère et directeur opérationnel, François Xavier Goemaere, Vincent Burgevin tourne ces courts-métrages à 360 degrés. Le film est ensuite calibré avec les coordonnées GPS, de boussole et de gyroscope etc. Il sera à terme superposé à l’environnement réel du spectateur en train d’utiliser son smartphone via une application dédiée. Ainsi chaque point de la vidéo correspond parfaitement à ce que l’utilisateur a devant lui au moment de l’expérience.  Lieux historiques, sites culturels, retail, évènementiel… Les domaines d’utilisation potentielle de la réalité superposée sont multiplies. En trois années d’existence, Sky Boy a su séduire des clients de renoms pour lesquels elle a développé des expériences immersives inédites.

A l’initiative du gouvernement australien, la startup française a par exemple développé une expérience basée sur l’histoire de Madame Thuillier. Il y a 100 ans, cette fermière de Vignacourt accueillait chez elle des soldats australiens qu’elle photographiait grâce à un appareil alors peu répandu. Sky Boy a réussi à recréer cette tranche de vie historique au lieu même ou la fermière prenait ces clichés en noir en blanc. Depuis transformé en musée, le lieu semblait être un endroit idéal pour entretenir la mémoire de ces hommes qui marquèrent la vie des habitants de cette commune des Hauts-de-France. Ce sont ainsi pas moins de quatre spots de réalité superposée que l’on peut retrouver à Vignacourt.

Avec Lagardère Sport, Sky Boy s’est vu octroyé une tout autre mission, orientée événementiel. Les deux entreprises ont profité de l’émulation de l’Euro 2016 pour proposer plusieurs expériences de “overlapped reality” au sein de la fan zone installée sur le Champs de Mars. Les supporters, lorsqu’ils pointaient leurs appareils au bon endroit, pouvaient ainsi assister à un concert privé du groupe Talisco ou encore profiter de sketchs de stand-uppers issus du Jamel Comedy Club. Au delà de son aspect “fun”, la réalité superposée se révèle être un atout de taille pour les entreprises et les instituions. Du point de vue touristique, la technologie permet la revalorisation du patrimoine et offre aux spectateurs l’opportunité de (re)découvrir des lieux chargés d’histoire de façon inédite mais surtout très immersive.

L’expérience Sky Boy se déclenche à un endroit précis, participant ainsi à l’accroissement de la chaîne de valeur du site, et donc à son attractivité. L’activité de la startup permet également de faciliter les déplacements des visiteurs au sein du lieu grâce à l’activation d’un parcours de visite prédéfini. Avec l’avènement des réseaux sociaux, la qualité d’une visite ne tient pas seulement à l’expérience vécue mais passe désormais par la possibilité de la partager avec ses proches. Les expériences de réalité superposée ont ainsi été pensé pour être vécues mais aussi facilement partagées. C’est un véritable atout de ROI pour les entreprises qui font appel à cette technologie.

sky boy réalité augmentée réalité virtuelle réalité superposée réalité mixte vidéo 360 cinéma torunage film tourisme lieux visite histoire historique marketing évènementiel entreprise b2b b2c revalorisation patrimoine startup startup-up

Cette année 2016 a été couronnée de succès pour Sky Boy. Désignée startup de l’année à l’IFTM Top Resa, la jeune pousse peut également se vanter d’avoir nouer un partenariat avec le groupe Galerie Lafayette pour une expérience autour de l’histoire du magasin. Depuis le 8 novembre, les clients du magasin se rendant au deuxième étage se retrouve plongés dans une histoire onirique, dans laquelle un ours blanc se déplace autour de la Coupole centenaire enneigée. Enfin, cette année fut également l’occasion pour la startup de réaliser sa première levée de fonds. Elle a su séduire plus de 20 business angels de WeLikeStartup. Avec les fonds récoltés, Sky Boy va continuer à optimiser sa plateforme SaaS ainsi que son SDK.