Accueil / Gaming / [TEST] Sairento VR – Incarnez un ninja cybernétique dans le Tokyo du futur

[TEST] Sairento VR – Incarnez un ninja cybernétique dans le Tokyo du futur

sairento vr test

Sairento est un FPS en réalité virtuelle. Mélange de classiques cyberpunk des années 2000 et de Raw Data, le jeu propose une action rythmée servie par des graphismes et une musique raffinés, le tout avec des contrôles simples et intuitifs. Affrontez vos ennemis avec grâce et style dans un univers dystopique rempli de machines. Découvrez ce que vaut ce jeu à travers notre test complet. 

Qui n’a jamais rêvé de voyager dans le temps, d’aller visiter le futur ? De nombreuses applications de réalité virtuelle proposent de changer d’époque. C’est le cas de Sairento VR. Ce jeu développé par Mixed Realms pour Oculus Rift et HTC Vive permet au joueur d’incarner un ninja cybernétique dans un Japon futuriste peuplé de cyborgs.

Présentation générale de Sairento VR

Joueurs : 1 joueur
Date de sortie : février 2018
Prix conseillé : 27,99€
Développeur : Mixed Realms
Genre : FPS / Action
Plateformes : HTC Vive, Oculus Rift
Testé sur : Oculus Rift

Scénario de Sairento VR : visitez le Cyber Tokyo de 2066

L’action de Sairento VR prend place en 2066, dans la ville de Cyber Tokyo. Un beau jour, des explosions surviennent subitement dans toute la ville. Le joueur incarne une ninja cybernétique et va devoir mener l’enquête.

Pas question toutefois de sortir la loupe et le costume de détective. Par « mener l’enquête », comprenez que vous allez devoir massacrer les hordes de samouraïs cyborgs qui sèment la terreur dans la ville, jusqu’à éventuellement retrouver le commanditaire de ces funestes événements.

Le scénario ne fait donc clairement pas dans la dentelle, mais permet de planter le décor. L’atmosphère futuriste / cyberpunk est très réussie, et l’on a réellement l’impression d’évoluer dans le Japon du futur où les néons multicolores illuminent les fleurs de cerisiers. C’est un vrai plaisir de bondir de toit en toit dans cet environnement qui rappelle des oeuvres comme Ghost in the Shell.

Gameplay de Sairento VR : découper des robots ninja n’a jamais été aussi fun

Le joueur incarne donc une ninja cybernétique. Qu’est-ce que c’est, me demanderez-vous ? Et bien c’est une ninja, mais cybernétique. Pas besoin d’en savoir plus pour commencer à virevolter de toits en toits. Le personnage se déplace en effet en sautant d’un point à l’autre. Dès que vous appuyez sur la gâchette arrière, le temps se ralentit pour vous permettre de viser l’endroit auquel vous voulez sauter, et hop ! Le personnage s’élance gracieusement et rapidement. Ce système de déplacement fait office d’alternative ingénieuse à la téléportation.

Il est possible d’effectuer deux sauts consécutifs sans toucher le sol. Ainsi, pendant un saut, le joueur peut prendre le temps d’appuyer à nouveau sur la gachette pour ralentir le temps, et pointer le curseur sur un ennemi pour fondre sur lui tel un aigle sur sa proie et l’assassiner à coup de sabre. Les déplacements sont au coeur du gameplay, et le joueur devra sans cesse bondir pour éviter de se faire encercler par les adversaires.

Sairento combat réalité virtuelle

Pour abattre ses opposants, le joueur dispose d’un vaste arsenal. Revolvers, pistolets mitrailleurs, fusils d’assaut, fusils à pompe, grenades, shurikens, katanas, ou encore arc. Vous aurez l’embarras du choix. Chaque arme se tient d’une seule main, et il est possible d’en tenir une dans chaque main. Vous pouvez par exemple équiper un pistolet dans une main et le katana dans l’autre . Cool, non?

Chaque arme dispose de ses propres caractéristiques : dégats par seconde, munitions, portée, dégats critiques, chances de coups critiques… il est donc nécessaire de choisir des armes complémentaires pour répondre à toutes les situations. Les statistiques des armes peuvent être personnalisées en utilisants des reliques à récupérer au fil de la progression.

Il est possible de choisir quatre armes depuis le menu principal : deux à équiper derrière son dos, et deux à placer au niveau de la taille. Les armes se dégainent en plaçant le contrôleur derrière l’épaule ou au niveau de la hanche.

Test Sairento Weapon wheel gameplay

C’est lorsque vous commencez à utiliser vos armes que le fun commence : le son des armes est très “punchy” et vous donne vraiment l’impression d’avoir tiré un coup de feu. Le katana est facile à utiliser et les mouvements sont dans l’ensemble très bien suivis par le Vive et le Rift, et très fluides. C’est un vrai bonheur de se propulser derrière un groupe de trois ennemis et de les trancher d’un seul revers de sabre.

Il est facile de viser vos ennemis avec les armes à feu , et la recharge des armes est très simple : il suffit de secouer votre manette vers le bas. Vos munitions sont limitées et votre vie aussi , mais vous pouvez ramasser des munitions dans des coffres ou sur les corps de vos ennemis, et votre santé se régénère avec le temps . Lorsque vous touchez vos ennemis , ceux-ci ont vraiment l’air de prendre le coup : le sang gerbe de leur corps, et ils s’écroulent sur le sol avec lourdeur. Violent, donc !

Durée de vie de Sairento VR : différents modes de jeu pour un contenu solide

Plusieurs modes de jeu sont proposés dans Sairento VR. La campagne propose une trame narrative, tandis que les missions proposent de l’action pure et un défi supérieur. Il est aussi possible de choisir entre plusieurs niveaux de difficulté.

Un mode multijoueur est également au menu. Malheureusement, lors de notre test, aucun joueur n’était connecté sur les différents serveurs et nous n’avons donc pas pu essayer ce mode. Quoi qu’il en soit, les différents modes garantissent une durée de vie conséquente, et la rejouabilité est correcte grâce au fun procuré par l’expérience.

Graphismes et bande-son de Sairento VR : une ballade sanglante dans le Tokyo du futur

sairento vr durée de vie

La première chose qui nous a frappée, lorsque nous avons commencé à jouer à Sairento, c’est la forte esthétique du jeu. L’identité est très présente, depuis le design des environnements jusqu’à la musique. Le joueur est directement balancé dans un univers au design très japonisant, où tout est machines , technologies , et LEDs (parce que les LEDs c’est le turfu) . La seule partie visible de l’avatar que nous jouons est ses mains, représentées par deux gants au design “ninja-cybernétique” (ça n’existe pas, mais si ça existait, on imagine que ça ressemblerait à ça).

Le jeu est très gore, et les corps découpés s’envolent dans tous les sens dans une mare de sang. Techniquement, le jeu n’est pas très impressionnant, mais la direction artistique compense le manque de détails des graphismes. La musique électronique contribue à renforcer l’atmosphère futuriste, sans pour autant se montrer trop envahissante.

Immersion de Sairento VR : trop d’action tue l’immersion

Comme tous les jeux VR en vue à la première personne, Sairento VR est plutôt immersif. Malheureusement, il est difficile de réellement se sentir dans la peau du personnage.

La principale raison est le système de déplacement. Le personnage saute sans cesse comme un cabri, mais le joueur reste debout planté au milieu de son salon. De fait, on peine à oublier qu’on se trouve devant un jeu vidéo.

Confort de Sairento VR : confortable dans l’ensemble

Dans l’ensemble, Sairento VR est confortable. Nous n’avons pas rencontré de problème de motion sickness pendant le test. Cependant, l’effet visuel qui survient pendant les sauts donnera peut-être la nausée aux personnes les plus sensibles. Notons qu’il est possible de changer les sauts en téléportations pour éviter la nausée. Il en va de même pour les effets de couleurs qui surviennent de temps à autre pour rappeler que l’on se trouve dans un monde cybernétique.

sairento vr face concurrence

Sairento VR face à la concurrence

Sairento VR est un bon jeu vidéo en réalité virtuelle. Malheureusement, alors que le marché du VR gaming n’en est qu’à ses balbutiements, le titre peine déjà à se démarquer par son originalité. Sairento ressemble beaucoup, et peut-être un peu trop au jeu Raw Data de Survios. Le gameplay est très similaire, et même l’atmosphère est ressemblante.

De fait, la comparaison avec ce FPS VR à succès est inévitable. Dans ce contexte, Sairento VR souffre la comparaison par l’absence d’un système de classes. Alors que Raw Data propose différents personnages, Sairento VR se contente de permettre de choisir ses armes. L’expérience s’en trouve moins diversifiée. Les graphismes sont également moins aboutis techniquement, et on déplore l’absence d’un mode multijoueur compétitif. Malgré tout, c’est un vrai plaisir de sauter sur les robots pour les découper au katana.

Les points forts de Sairento VR

Toute l’originalité de Sairento réside dans deux points très importants : la customisation et le focus. Le second est la principale capacité de votre ninja qui sera la base du gameplay durant tout le jeu. Le focus est ce qui vous permet de vous mouvoir dans le monde en sautant d’un endroit à l’autre , mais surtout de ralentir le temps pour sauter d’un endroit à l’autre , esquiver les balles de vos adversaires , ou même les faire ricocher à l’aide de votre katana!

C’est la principale différence de Sairento face à d’autres jeux du même genre : les capacités surhumaines de votre personnage sont montrées avec un avantage (ralentir le temps) mais c’est tout de même vous qui devez effectuer l’action ! Le focus est mesuré par une barre se trouvant au bas de l’écran et qui s’affiche lorsque vous l’utilisez. Celui-ci se recharge automatiquement avec le temps, et peut être utilisé autant que vous le voulez tant que la barre n’est pas vide.

Sairento Focus Saut

Au fur et à mesure de votre avancement dans le jeu, vous pourrez améliorer le focus pour pouvoir courir sur les murs, sauter une deuxième fois en plein saut… c’est là que nous arrivons au deuxième point important : la customisation. Alors que vous complétez des missions , vous gagnez des ducats , des équipements , et des points d’expérience.

Les ducats vous permettent d’acheter des équipements qui vous permettent de customiser vos armes en les rendant plus puissantes, plus précises , ou augmentant la taille du chargeur, et surtout de changer leur couleur (ça n’a l’air de rien, mais c’est un petit détail qui fait très très plaisir dans un jeu ou votre arme est plus ou moins votre seule manifestation physique) Les points d’expérience peuvent être dépensés dans une foule de talents différents : augmentation des points de vie, taux de récupération du focus , voir les ennemis à travers les murs… ainsi, vous pouvez customiser votre manière de jouer.

Si vous préférez utiliser vos armes à distance, vous pouvez rendre celle-ci hyper puissantes et voir vos ennemis à longue distance et vous baisser lorsque ceux-ci vous tirent dessus. Si vous préférez être dans l’action et sauter partout, vous pouvez déverrouiller des talents qui vous permettront de mieux utiliser votre focus pour vous rapprocher de vos ennemis.

customisation armes sairento

Plus vous progressez et plus vous aurez de compétences et d’armes puissantes, rendant le jeu d’autant plus fun et vous donnant des chances de relever le challenge qui grandit très vite – alors que le jeu démarre assez doucement, le nombre d’ennemis et leur fougue augmente très rapidement alors que vous avancez dans le jeu .

A l’heure actuelle, il y a trois modes de jeu dans Sairento : assassinat, élimination & vagues. L’assassinat vous met face à un boss qui sera plus grand et plus fort que les ennemis habituels , l’élimination vous place dans une arène remplie d’ennemis à éliminer et les vagues les font apparaître par vagues. Les trois modes se ressemblent beaucoup toutefois , et l’objectif reste toujours le même : tuer tout ce qui bouge .

Les points faibles de Sairento VR

Le plus gros problème est probablement celui de l’IA extrêmement basique : les ennemis se contentent de foncer vers vous sans aucune subtilité à partir du moment où ils vous ont repéré. Ils n’utilisent pas de stratégie particulière et n’essaient pas de vous contourner, ce qui est dommage, mais essentiellement dû au level design : les arènes dans laquelle vous combattez sont… des arènes , où vous ne trouvez pratiquement rien à part des ennemis, en fait.

Sairento boss combat

L’immersion dans l’histoire est donc assez difficile , car vous jouez un personnage sans identité dans un monde sans nom à affronter des ennemis que vous ne connaissez pas.

Conclusion du test de Sairento VR

Sairento est un jeu très prenant avec une durée de vie déjà supérieure à la plupart des jeux de tir en VR. Les mécanismes mis en place par les développeurs assurent le fun. L’ajout du mode campagne ajoute un vrai plus par rapport à la version Early Access disponible depuis 2016. Si vous voulez vous faire une meilleure idée , voici une vidéo d’un joueur qui s’investit à fond dans le gameplay du jeu !

Points positifs

  • Une présentation impressionnante
  • L’immersion dans la peau du ninja
  • L’aspect RPG

Points négatifs

  • Des graphismes minimes
  • Une IA au rabais

Sairento est un FPS en réalité virtuelle. Mélange de classiques cyberpunk des années 2000 et de Raw Data, le jeu propose une action rythmée servie par des graphismes et une musique raffinés, le tout avec des contrôles simples et intuitifs. Affrontez vos ennemis avec grâce et style dans un univers dystopique rempli de machines. Découvrez ce que vaut ce jeu à travers notre test complet.  Qui n'a jamais rêvé de voyager dans le temps, d'aller visiter le futur ? De nombreuses applications de réalité virtuelle proposent de changer d'époque. C'est le cas de Sairento VR. Ce jeu développé par Mixed…

Scénario: Un scénario basique mais une atmosphère sympathique.


Jouabilité : Le point fort de Sairento : les contrôles sont intuitifs et très efficaces. L'IA est cependant vraiment limitée.


Durée de vie : Plusieurs modes de jeu, des possibilités de personnalisation et un mode multijoueur assurent une bonne durée de vie.

Graphismes : Le design est agréable, l'exécution laisse un peu à désirer, surtout au niveau de l'éclairage.


Bande-son : : La musique est bien conçue et les bruits des armes sont convaincants sans être assourdissants.


Immersion : Une expérience immersive mais pas totalement.


Confort visuel : Les sauts peuvent être transformés en téléportation pour les joueurs nauséeux.


Scénario - 6
Jouabilité - 8.5
Graphismes et bande-son - 6.5
Durée de vie - 7
Immersion - 7
Confort visuel - 7.5

7.1

Scénario: Un scénario basique mais une atmosphère sympathique.


Jouabilité : Le point fort de Sairento : les contrôles sont intuitifs et très efficaces. L'IA est cependant vraiment limitée.


Durée de vie : Plusieurs modes de jeu, des possibilités de personnalisation et un mode multijoueur assurent une bonne durée de vie.

Graphismes : Le design est agréable, l'exécution laisse un peu à désirer, surtout au niveau de l'éclairage.


Bande-son : : La musique est bien conçue et les bruits des armes sont convaincants sans être assourdissants.


Immersion : Une expérience immersive mais pas totalement.


Confort visuel : Les sauts peuvent être transformés en téléportation pour les joueurs nauséeux.


Votre avis: 3.95 ( 2 votes)