Accueil / Ecosystème / Réalité virtuelle : les levées de fonds ont chuté de 81% en 2018

Réalité virtuelle : les levées de fonds ont chuté de 81% en 2018

investissements vr ar réalité virtuelle

Les investissements dans les startups de réalité virtuelle et augmentée en Californie ont chuté de 81% en 2018. L’industrie continue à s’enfoncer, et l’espoir d’un éventuel regain de tension disparaît peu à peu…

En 2015, la réalité virtuelle semblait promise à un avenir radieux sans le moindre nuage. Les investisseurs se ruaient vers cette nouvelle technologie, et chaque idée liée de près ou de loin à la VR semblait suffire à lever des fonds. Malheureusement, au fil des mois, cet enthousiasme s’est peu à peu estompé.

Le succès attendu n’est pas au rendez-vous, et la VR ne parvient pas à réellement séduire la plupart des consommateurs. En conséquence directe, de nombreux projets ont été avortés comme la caméra Ozo de Nokia et un grand nombre d’entreprises que l’on pensait lancées vers le triomphe ont mis la clé sous la porte. On peut notamment citer la plateforme Jaunt VR ou encore les salles d’arcade IMAX VR qui ferment leurs portes un par un.

Réalité virtuelle : les investisseurs ont perdu foi en la VR

investisseur réalité virtuelle

Sans surprise, un grand nombre de startups qui ont levé des fonds sans difficulté par le passé peinent aujourd’hui à rester debout. Beaucoup ont disparu, et celles qui ont survécu cherchent d’urgence un modèle économique totalement différent. En 2018, le montant des investissements effectués dans les startups VR et AR en Californie a chuté de 81%.

Et malheureusement, rien ne laisse présager une inversion des tendances pour 2019. Tant que la réalité virtuelle n’aura pas réussi à attirer le grand public, l’industrie ne pourra pas générer de bénéfices réels et les investisseurs ne verront pas l’intérêt de s’y intéresser. Or, sans les ressources nécessaires, les startups ne pourront pas donner vie à leurs idées. L’industrie risque donc de se retrouver piégée dans un cercle vicieux dont il sera très difficile de s’extirper.

Malgré tout, soulignons qu’il est normal que la ” hype ” initiale s’évapore au fil du temps. C’est un signe que l’industrie gagne en maturité, et que l’expérimentation laisse place aux projets concrets et réellement intéressants. Désormais, il n’y a de place que pour les vraies bonnes idées et c’est plutôt une bonne chose. En outre, on peut espérer que les ventes de casques VR augmentent à mesure que les prix continuent à baisser et que la technologie s’améliore. Le marché gagnera donc en ampleur, ce qui aura pour effet d’attirer à nouveau les investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *