Accueil / Ecosystème / Etudes & Chiffres / Enfants et VR – Les dangers de la réalité virtuelle pour les plus jeunes

Enfants et VR – Les dangers de la réalité virtuelle pour les plus jeunes

enfants vr

Enfants et VR : un dangeureux mariage ? La réalité virtuelle a de multiples usages éducatifs : pouvoir voyager au travers des époques, faire comprendre certaines choses qui pourraient s’avérer ennuyeuses de prime abord pour un enfant, répondre à son besoin d’évasion. La réalité virtuelle peut être incroyable, mais quand est-il des soucis de dissociation du réel ? L’enfant ne serait-il pas trop jeune pour utiliser de tels appareils ? Nous allons tenter de voir quels peuvent être les soucis de la VR pour les enfants dans cet article.

Les casques de réalité virtuelle Oculus Rift, Samsung Gear et HTC Vive sont interdits aux enfants de moins de 13 ans. Pour le Playstation VR, la limite d’âge est de 12 ans. Alors, ces mesures sont t-elles prises à raison ?

La réponse serait oui, car en tant que nouvel outil, nous n’avons pas suffisamment de recul pour se rendre compte des conséquences du dispositif. C’est une protection mise en place par les constructeurs pour éviter tous soucis suite à la vente du produit. Une action aujourd’hui banale et compréhensible. Tâchons maintenant de déceler ce que la VR peut représenter pour les enfants.

enfants vr

Enfants et VR : Common Sense Media publie un rapport complet sur les dangers potentiels

Un nouveau rapport vient d’être publié en avril 2018 par le chercheur Jeremy Bailenson du Virtual Human Interaction Lab de Stanford, en partenariat avec Common Sense Media. Ce rapport met en lumière les dangers potentiels et tout ce que doivent savoir les parents au sujet de la réalité virtuelle pour leurs enfants. Common Sense Media, dont le site web permet aux parents de savoir si un film ou un livre est adapté à leurs enfants, annonce aussi son intention de commencer à évaluer les jeux vidéos en VR.

Autant le dire d’emblée, la conclusion du rapport est que nous ne savons finalement que peu de choses concernant les effets de la VR sur les enfants et leurs cerveaux en développement sur le long terme. La VR est encore trop récente pour pouvoir tirer des conclusions avec certitude. Prudence et modération sont donc de mise.

vr enfants usages

Les chercheurs estiment qu’il est probable que la réalité virtuelle ait de puissants effets sur les enfants, car ces derniers peuvent réagir à la VR de la même façon qu’à des expériences du monde réel. Ainsi, avant de choisir un jeu en VR pour leurs enfants, les parents devraient se demander si leurs enfants voudraient vivre l’expérience dans le monde réel.

Par exemple, se faire attaquer par une horde de zombis n’est pas forcément une expérience très positive pour l’enfant en développement. Toujours dans ce sens, les personnages en réalité virtuelle pourraient avoir plus d’influence (bonne ou mauvaise) sur les enfants que les personnages à la télévision ou sur les ordinateurs.

dangers vr inquiétudes parents

L’étude évoque également le risque que les jeux vidéo en VR puissent rendre les enfants violents. Même si ce sujet reste controversé, de nombreuses recherches effectuées au cours des 30 dernières années laissent penser que les jeux vidéo violents peuvent stimuler un comportement agressif. Si tel est le cas, les effets pourraient être encore accentués dans le cas des jeux en VR.

En ce qui concerne les limites d’âge recommandées par les différents constructeurs de casques VR, le rapport rappelle que ces estimations ne découlent pas d’analyses cliniques. Ainsi, plus de 7 parents sur 10 estiment que la réalité virtuelle est appropriée pour les enfants de moins de 13 ans. L’important est que les enfants soient en mesure de distinguer le réel du fictif. Cette distinction se fait généralement à partir de 5 à 7 ans.

vr potentiel positif

Parmi les points positifs, le rapport stipule que les étudiants sont généralement enthousiastes à l’idée d’apprendre en utilisant la réalité virtuelle. Cependant, ils n’apprennent pas forcément plus grâce à la réalité virtuelle qu’avec des média plus traditionnels.

En outre, la réalité virtuelle peut être efficace pour stimuler l’empathie entre les enfants. Les parents interrogés dans le cadre de l’étude se montrent toutefois sceptique quant à cette croyance.

Pour résumer le rapport de Common Sense Media, dont la version complète est disponible gratuitement (en anglais) sur le site officiel de l’organisation, les dangers de la VR pour les enfants restent méconnus pour le moment. Cette technologie peut avoir une forte influence sur les jeunes, surtout s’ils ne distinguent pas encore le réel du fictif. Il est donc préférable d’éviter les expériences violents ou négatives.

Différent d’un livre ou d’un smartphone ?

Pour les jeunes, l’utilisation d’un smartphone ou d’un livre peut poser des problème après une utilisation importante. Une seule raison à ça : Le besoin de concentrer son regard sur un point précis proche de l’œil. D’après une étude américaine, le pourcentage de personnes atteint de myopie entre 12 et 54 ans est passé de 25 % en 1971 à 41,6 % en 1999. L’utilisation toujours plus importante des ordinateurs, des livres et des smartphones en serait la principale raison.

Alors rien d’étonnant à ce que l’utilisation de casques possédant un écran fixé à quelques centimètres de l’œil est de quoi faire peur à beaucoup de personnes. Pourtant il n’en est rien, selon Martin Banks de l’Université de Californie spécialisé dans le sciences de l’œil, c’est totalement différent :

“Comparons un enfant utilisant un casque de réalité virtuelle et un enfant utilisant un smartphone. Quand l’enfant utilise son smartphone il va naturellement rapprocher l’appareil de ses yeux. Et ces derniers vont se concentrer sur un point très proche. Vous devez penser qu’avec le casque il se passera la même chose parce que l’image se trouve également très proche de l’œil. mais les casques ont des lentilles dans le dispositif font que l’œil aura tendance à regarder beaucoup plus loin. Donc, en termes de positionnement de l’œil vis à vis de la lentille, vous devez concentrez votre regard beaucoup plus loin avec un casque de réalité virtuelle.

enfants vr

En somme il devient impossible de comparer l’utilisation d’un écran d’ordinateur, d’un smartphone ou d’un livre à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle, ce n’est pas pour autant une raison suffisante pour annoncer que les casques ne sont pas dangereux pour les yeux des enfants. “Les casques de réalité virtuelle, ça veut dire qu’on va placer devant les yeux des enfants un écran OLED ou AMOLED. Cet écran va fabriquer une image se trouvant à une distance de quelques centimètres de l’œil. Premier inconvénient: l’écran oblige à la mise au point permanente de l’œil, sinon il voit flou, ce qui représente un effort d’accommodation extrêmement fort. Les enfants en sont capables, mais cela va générer une fatigue et éventuellement, à long terme, l’apparition d’une myopie.” explique Gilles Renard, directeur scientifique de la Société française d’ophtalmologie.

Dernier point à noter et qui viendrait contredire les propos de Renard, il serait possible que les casques de réalité virtuelle puissent davantage servir à repérer des troubles de la vision que les causer. Le dispositif utilisé par les casques reproduit le système actuel de fonctionnement de l’œil en affichant un image de chaque coté afin de gérer la profondeur.  Ainsi il serait possible de repérer un dysfonctionnement chez un enfant plus tôt grâce aux casques.

Des soucis communs entre enfants et adultes

Des possibilités d’instructions plus importantes

Parlons maintenant des possibilités d’instructions offertes par la réalité virtuelle. Il devient possible de faire découvrir d’autres lieux, d’autres époques, sans bouger de chez soi. Une méthode attractive pour convaincre les enfants de l’intérêt de certaines matières scolaires comme l’Histoire-Géographie, comme Edo VR qui proposent de redécouvrir Tokyo à l’époque féodale. Mais cela ne s’arrête pas qu’à ces matières, la physique-chime, les sciences et les mathématiques pourraient en tirer également un intérêt. En affichant certaines informations en 3D elles peuvent devenir plus lisibles et compréhensibles pour l’utilisateur. A l’instar du Big Data qui se voit refaire une jeunesse grâce à la réalité virtuelle et à l’affichage de données graphiques dans un espace 3D.

On peut également évoquer les cours à distance que certains enfants prennent. Grâce à la réalité virtuelle il sera possible de leurs faire prendre ce type de cours mais avec davantage d’immersion qui pourront aider à la concentration et à l’échange.

enfants vr

Pour conclure

Les risques que représente la réalité virtuelle pour les enfants ne sont pas encore pleinement déterminés. Le risque de myopie existe possiblement  mais seul le temps sera capable de répondre à cette question. Espérons que les constructeurs mettront au point des casques adaptés aux enfants dans un avenir proche. Terminons par une citation du professeur Banks : “Mon opinion est qu’il y a davantage d’avocats qui parlent que de scientifiques dans cette affaire […] mais il ne faut jamais dire jamais. Je ne vais pas vous dire qu’il n’y a définitivement aucun risque, parce que nous ne pouvons pas savoir ça.”