Accueil / Secteurs d'applications / Commerce / Réalité augmentée : Dans l’ombre de la réalité virtuelle

Réalité augmentée : Dans l’ombre de la réalité virtuelle

réalité augmentée, réalité virtuelle, développement

En 2017, quatre casques de la réalité virtuelle majeurs seront sur le marché : l’Oculus Rift de Facebook, l’HTC Vive de HTC et Valve, le Playstation VR de Sony, et le Gear VR de Samsung avec Oculus. La réalité virtuelle se développe bien, mais on oublie trop souvent que dans l’ombre de la réalité virtuelle se trouve la réalité augmentée, qui elle aussi est promise à un bel avenir.

La réalité virtuelle : un potentiel bien connu des spécialistes

Aux États-Unis, de nombreux investisseurs et chefs d’entreprises pensent que la réalité augmentée possède un potentiel plus grand que celui de la réalité virtuelle. Parmi ces chefs d’entreprises, Tim Cook (PDG d’Apple) a expliqué lors d’une interview avec ABC News que « le marché de la réalité augmentée deviendra plus grand que celui de la réalité virtuelle ». Une enquête réalisée auprès de 650 startups, chefs d’entreprises et investisseurs, a montré que 2/3 des sondés pensent que le marché de la réalité augmentée finira par surpasser celui de la réalité virtuelle.

Le fait que la réalité virtuelle ait pris les devants se situe peut-être dans le fait que celle-ci est beaucoup plus présente dans les séries et les films à succès (Matrix, Sword Art Online et bien d’autres), permettant à la réalité virtuelle de devenir pour beaucoup un fantasme technologique.

sword-art-online-réalité-virtuelle
Image tirée de l’animé : Sword Art Online

Actuellement, le marché de la réalité virtuelle est plus grand que celui de son concurrent (si on peut parler de concurrence), néanmoins une étude de Digi-Capital (une agence de consultation), prédit que le marché de la réalité augmentée sera en 2020 plus grand que celui de la réalité virtuelle, et que son marché pèsera 90 milliards de dollars.

Nintendo et Pokémon à la rescousse de la réalité augmentée

Alors pourquoi un tel écart entre les attentes porté sur la réalité augmentée et son état actuel. Pour cela, il faut revenir un peu en arrière. Il faut savoir que la réalité virtuelle n’a pas toujours dominé la réalité augmentée en terme d’attention du public. En 2009, l’intérêt pour la réalité augmentée était supérieur notamment avec l’expérience des Google Glass.

Cependant, son temps de développement et son échec relatif sur le long terme n’ont pas permis à la population de s’enthousiasmer sur la technologie. C’est d’ailleurs Google, lui-même qui va populariser ensuite la réalité virtuelle, avec une autre réalisation qui a bien mieux fonctionné : le Google Cardboard.

google-glass-réalité augmentée-echec

Mais une entreprise va réussi à relancer la réalité augmentée sur le devant de la scène et cette entreprise, c’est Nintendo. Le géant japonais a réussi avec Pokémon GO, là où avait échoué Google avec ses lunettes connectées. Cependant l’arrivée de Pokémon GO bien que formidable pour la réalité augmentée, ne permet pas à lui seul de populariser cette technologie.

En effet, selon un sondage réalisé aux États-Unis, plus de la moitié de la population ne connait pas suffisamment la réalité augmentée. Il faut donc faire un réel travail d’information pour pouvoir faire comprendre les enjeux d’une telle technologie, et surtout son apport dans notre quotidien.

HoloLens : L’avenir de la réalité augmentée ?

Un des avantages de la réalité augmentée est son prix, en effet, la mise en place d’une application de haut niveau en réalité augmentée, coutera moins cher que la même en réalité virtuelle, car il faut prendre en compte le casque de réalité virtuelle qui coute encore très cher (comptez par exemple plus de 800 euros pour un Oculus Rift ou un HTC Vive).

microsoft-hololens-réalité augmentée

Un des espoirs de cette technologie est l’arrivée prochaine du Microsoft HoloLens, qui se voit comme un outil permettant de mixer le réel et le virtuel. Cependant, cet outil ne sortira qu’en 2017, et il est fort probable que le prix du HoloLens soit assez cher, empêchant ainsi une large commercialisation et surtout un bon succès.

Mais au-delà du marché de consommateurs, la réalité augmentée trouvera certainement des clients dans l’industrie, le milieu universitaire et militaire. En fin de compte, est-ce que la réalité augmentée rencontrera un succès franc et durable, seul le temps nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *