Accueil / Secteurs d'applications / Cinéma / Project Empathy – Films sur l’incarcération en réalité virtuelle

Project Empathy – Films sur l’incarcération en réalité virtuelle

Project Empathy

La réalité virtuelle est déjà reconnue pour son immense potentiel immersif, ainsi, en partageant directement le point de vue d’un protagoniste, l’utilisateur voit comme une personne fictionnelle voit, entend comme elle entend, complètement coupé du monde, il peut alors ressentir ce qu’elle ressent. Déjà de nombreux créateurs ont compris et utilisent cette technologie unique pour partager des choses et pas seulement dans le cadre du divertissement, mais aussi dans un but plus humain. Project Empathy cherche a partager cette humanité en réalité virtuelle en proposant de vivre ce que vivent les personnes touchées par le monde carcéral, directement en étant incarcéré ou indirectement en ayant un proche en prison. 

On sait qu’il y a de plus en plus de personnes incarcérées dans le monde, à tel point que de nombreux pays manquent de plus en plus de place dans leur prison, petit fait intéressant, aux Etats-Unis, la plupart des adolescents en prison ont aussi l’un de leur parent incarcéré. De plus, il est très difficile pour un ancien taulard de trouver un travail stable après sa peine, voir même un logement ou autre.

Project Empathy

Ces nombreuses difficultés sont issues premièrement d’une grande incompréhension de la par du grand public sur le monde carcéral, bien sûr, le grand public à de nombreuses façons de comprendre un peu mieux ce monde, comme à travers la littérature, les films ou séries ou encore les documentaires. Mais il est vrai qu’une expérience en réalité virtuelle peut vraiment offrir une compréhension et une immersion bien plus forte que le reste des médias.

Ainsi, c’est ce que pense Van Jones et le réalisateur Jamie Wong, qui ont lancé une série de films en réalité virtuelle et à 360°, ces films sont donc centrés sur le monde carcéral et proposent de découvrir ce dernier à travers des petites histoires et différents personnages.

“Les possibilités techniques de la VR couplées avec notre appétit croissant pour les formats courts et des contenus de qualité supérieures de qualité supérieure ouvrent de nouvelles opportunités : il est plus facile en passant par ce support de transmettre rapidement et honnêtement de véritables émotions, qui mènent à l’empathie. La VR permet d’accéder directement au cœur”, affirme Wandy Calhoun qui est co-executive producer d’Empire et qui a aussi participé au projet Project Empathy.

Project Empathy

Le tout premier film de cette série du Project Empathy vient de sortir et se nomme Left Behind. Dans Left Behind, vous pouvez suivre l’histoire d’une jeune fille de 8 ans qui vie la dure réalité du monde carcérale. En effet elle découvre ce monde, avec nous, en voyant sa mère être incarcérée, alors qu’elle même est placée en famille d’accueil. Sachez que vous pourrez voir le film avec ou sans casque, en 360° et que vous pouvez switcher entre les deux modes d’un simple clic.

Ces petits morceaux de vie sont bien écrits et particulièrement informatifs sur ce monde dur à vivre et à voir. Nous sommes pressés de voir le reste de la série de film de Project Empathy. Vous pouvez retrouver la vidéo ici.