Accueil / Gaming / Population : One – Test du Fortnite en réalité virtuelle au CES 2019

Population : One – Test du Fortnite en réalité virtuelle au CES 2019

population one vr test

En marge de la conférence HTC Vive au CES 2019, nous avons eu l’occasion de tester Population : One, le nouveau jeu de BigBox VR. Directement inspiré par le succès des jeux de Battle Royale pour PC comme Fortnite et PUBG, le titre propose une expérience similaire adaptée à la réalité virtuelle. Découvrez nos impressions sur ce jeu qui s’annonce comme l’un des hits de 2019 pour le marché du VR gaming.

A peine la présentation des nouveaux casques VR HTC Vive Cosmos et HTC Vive Pro Eye, un membre de l’équipe BigBox VR vient à ma rencontre. Il recherche des joueurs pour une partie de Population : One, le nouveau jeu du studio qui compte parmi les expériences en démonstration dans la salle de bal du Wynn Hotel de Las Vegas.

Le titre compte parmi notre sélection des jeux VR les plus attendus de 2019, et c’est donc avec grand plaisir que j’accepte de participer. On me conduit jusqu’au stand pour revêtir un casque HTC Vive Pro et m’immerger dans l’expérience.

Comme Fortnite ou PUBG, Population : One est un jeu de Battle Royale. Les joueurs s’affrontent sur une carte à l’aide d’armes ramassées dans les différents bâtiments, et le dernier en vie remporte la partie. Le titre propose à un maximum de 24 joueurs de s’entretuer, mais pour cette démonstration, j’affronte deux autres journalistes avec l’aide d’un coéquipier.

La partie commence. Comme dans la plupart des jeux de Battle Royale, les joueurs sont parachutés sur la carte. Toutefois, en réalité virtuelle, cette séquence est nettement plus immersive. Pas le temps de rêvasser cependant.

Je m’empresse de ramasser toutes les armes et armures autour de l’endroit où j’ai atterri. Ici, pas question de charger son arme en appuyant sur un bouton. Le chargement s’effectue de façon réaliste en manipulant le chargeur. Les gestes à effectuer varient évidemment pour chaque arme. Pour éviter de servir de cible pendant que je tente de recharger mon fusil d’assaut, je me cache derrière un arbre.

Je localise ensuite mon coéquipier sur la carte, et me hâte de le rejoindre. Afin de gagner du temps, je décide de passer par les airs. Pour prendre de la hauteur, j’escalade un bâtiment à vive allure. En effet, il est possible d’escalader n’importe quelle surface en se hissant à l’aide de ses bras.

Une fois arrivé au sommet, je saute et j’écarte les bras derrière moi. Ce geste permet de planer dans les airs comme si je portais une wingsuit. Ce sont principalement ces systèmes de déplacements originaux et pensés pour la VR qui permettent à Population : One de se distinguer de Battle Royale classiques comme Fortnite.

Population : One, le meilleur jeu VR de 2019 ?

Survoler la carte est plaisant, mais la peur omniprésente de se faire abattre comme un oiseau en plein vol par un joueur adverse rend ces phases de jeu particulièrement angoissantes. J’atterris rapidement au pied d’un immeuble. Mon coéquipier est situé à quelques mètres. Malheureusement, un joueur adverse est embusqué dans le bâtiment et me tire dessus par la fenêtre.

Par chance, le casque que j’ai ramassé en début de partie me sauve la mise. Je m’accroupis derrière une voiture pour me mettre à couvert et tente d’éliminer l’ennemi. Le couard se réfugie derrière les murs de l’immeuble. Je décide d’aller le traquer dans son abri et me précipite vers les marches.

Arrivé au dernier étage, je m’aperçois qu’il s’est enfui. Je vais donc pouvoir à mon tour profiter d’un angle de tir optimal depuis la fenêtre. Au pied de l’immeuble, mon coéquipier se débat contre nos deux adversaires. Il parvient à en tuer un avant de périr à son tour. Poussé par la soif de vengeance, je saute par la fenêtre pour atterrir face à l’ennemi. Avant même qu’il ne puisse réagir, je vide le chargeur de mon fusil à bout portant contre sa tête. La victoire est à nous.

Parmi les nombreux jeux VR auxquels j’ai eu l’occasion de jouer, Population : One est une expérience que j’ai particulièrement appréciée. Le jeu est à la fois très immersif et amusant. On se sent réellement pris dans cette ” bataille royale “, et je ne vous cache pas que l’adrénaline m’a fait trembler lorsque l’action était à son paroxysme.

Ce titre a tout pour s’imposer comme une référence sur le marché du VR gaming et de l’eSport en réalité virtuelle. Population : One sera disponible dans le courant de l’année 2019 pour Oculus Rift, HTC Vive, Windows VR et les différents casques VR compatibles Steam.

population one vr ces