Accueil / Gaming / Pokémon Go : Niantic porte plainte contre un groupe de tricheurs

Pokémon Go : Niantic porte plainte contre un groupe de tricheurs

pokemon go niantic team rocket

Le développeur de Pokémon Go, Niantic, vient de porter plainte contre le groupe Global++. Ce dernier est accusé de distribuer une version modifiée de l’application permettant aux joueurs de tricher…

Lorsqu’on possède une véritable mine d’or comme Pokémon Go, il est logique de la protéger contre toutes formes de menaces. Aujourd’hui, Niantic le confirme en portant plainte contre le groupe ” Global++ “.

Ce dernier propose des versions ” hackées ” de Pokémon Go, mais aussi les autres jeux du développeur tels que Ingress Prime ou Harry Potter Wizards Unite qui n’est pourtant disponible qu’en version Beta.

Pokémon Go : Niantic ne veut plus de versions modifiées de son jeu

Ces versions modifiées de Pokémon Go permettent aux joueurs de tricher facilement. Il leur sera par exemple possible d’attraper des Pokémon plus facilement sans forcément avoir besoin de sortir de chez eux…

Or, selon Niantic, ceci risque de ” nuire à l’intégrité de l’expérience des joueurs “, en décourageant les joueurs qui ne trichent pas.

De fait, la firme considère que le groupe risque d’interférer avec son business (en plus de violer sa propriété intellectuelle). Bien évidemment, cette plainte vise aussi à dissuader d’autres utilisateurs de proposer de tels outils…

Parmi les membres du groupe Global++, certains sont nommés. C’est le cas du meneur, Ryan Hunt, ou encore du YouTuber Alen Hundur, qui en fait la promotion sur sa chaîne. Une vingtaine de membres anonymes supplémentaires n’ont pas encore été identifiés.

Pour l’heure, Global++ ne s’est pas encore exprimé suite à ces accusations. Cependant, le groupe a réagi en fermant son site web et ses serveurs Discord afin ” d’honorer ses obligations légales “…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *