Accueil / Produits / Casque VR / Playstation VR / Accessoires playstation VR / Playstation VR – Les détracteurs contre-attaquent

Playstation VR – Les détracteurs contre-attaquent

Playstation VR

Alors que la date de sortie et le prix officiel du Playstation VR ont été dévoilés très récemment, un nombre important de sceptiques, voir même de détracteurs, ont relancé leurs attaques contre la casque de Sony en soulevant certains points qui ont le mérite de faire réfléchir.

Playstation VR casque

Les accessoires du Playstation VR dissimulés

Si beaucoup mettent en avant le prix du Playstation VR, bien moindre que la concurrence, de 399 €, d’autres ont pointé du doigt le fait que le Playstation VR est un casque de réalité virtuelle en kit. Premièrement, il faut forcément posséder une PS4 pour profiter du casque, mais cet argument a peu de valeur car il faut aussi forcément un PC pour faire tourner l’Oculus et l’HTC Vive. Dans ce cas là, le coût d’un PS VR reste largement en dessous des autres.

Playstation VR PS4

Mais il y a aussi la petite ligne en bas du contrat, l’affaire du PS Eye. En effet, pour utiliser le Playsation VR il faut forcément cet accessoire, le PS Eye, la caméra numérique de Sony. Malheureusement, cet accessoire n’est pas fourni dans l’achat du Playstation VR alors qu’il s’avère indispensable à l’utilisation du casque. Il faut souligner que ce PS Eye coûte 60 €, ce qui passe le prix annoncé de 399 € à 460 €, ajoutez à cela l’achat d’une PS4 tournant autours de 350 – 400 € et vous montez en moyenne à 800 €.

PS Eye

On peut aussi ajouter encore le PS Move qui permet tout de même d’augmenter sensiblement l’immersion de l’expérience en réalité virtuelle fournie par le Playstation VR, en simulant virtuellement les gestes des bras de l’utilisateur. Alors que Vive vend ses contrôleurs avec son casque ou que l’OSVR intègre la technologie du Leap Motion, Sony préfère vendre cet accessoire en option. Ajoutons encore entre 40 € de frais par contrôleur montant la note à 880 €.

PS move

Si au final le prix reste similaire aux autres casques de réalité virtuelle, il n’est jamais plaisant de devoir acheter plusieurs dispositifs sans que cela ne soit vraiment annoncé pour profiter pleinement d’une expérience et il est plus que douteux qu’une entreprise aussi importante que Sony utilise ce genre de technique de vente. Certains diront bien sûr que ces deux accessoires ne sont pas indispensables, mais beaucoup de jeux vont s’appuyer sur eux, pas tous certes, mais une bonne partie, rendant forcément ces deux accessoires insidieusement indispensables pour profiter pleinement de l’expérience PS VR.

Une puissance contestée

Mais malgré le prix similaire aux autres casques de réalité virtuelle du Playstation VR,avec tous les accessoires, une dernière donnée dérange particulièrement les détracteurs : la puissance du Playstation VR par rapport à sa concurrence. Premièrement, il suffit de faire preuve d’une simple logique pour savoir que ce casque ne sera pas au niveau du Rift ou du Vive. La Playstation 4 ne possède pas et ne peut pas avoir une puissance de calcul comparable à un bon PC. Cet argument, qui remonte à la vielle guerre immature entre les PCiste et les consoleux, est uniquement établi sur un manque d’informations de la part de ceux qui l’utilisent. En effet, si le point soulevé est vrai, il ne faut pas oublier que le Playsation VR sera vendu avec un boîtier externe permettant de combler le fossé technique entre la PS4 et les PC.

Playstation VR boitier externe

Mais Sony, sûrement par honte d’avouer publiquement la faiblesse technique de sa console, ne s’attarde que très peu sur ce boîtier externe, cette béquille technique, et n’en parle quasiment jamais. Surtout que le boîtier est assez encombrant, d’après les dires de ceux l’ayant aperçu, il mesurerait 25 centimètres sur 15, aussi grand qu’une Wii en somme. Il faudra donc trouver une place à ce dispositif et à tous ses câbles qui en découlent.

D’une certaine façon, la plupart des arguments contre le PS VR tombent à l’eau techniquement parlant, le prix du Playstation VR, avec tout ce qu’il faut avoir pour profiter pleinement de l’expérience, reste au même niveau que les autres casques, ces autres casques qui demanderont tout de même un PC puissant, faisant monter leur prix bien au dessus de celui du Playstation VR. De plus, le manque de puissance du Playstation VR pointé du doigt n’est pas vraiment pertinent, il ne faut pas oublier que la concurrence ne fait ses démos qu’avec de puissants PC, ce que les gens ont testé est parfois loin de ce qu’ils peuvent s’offrir en terme de PC, en parallèle des casques. Au contraire, lors des tests du Playstation VR, qui est soutenu par un boitier externe, ce que l’utilisateur voit est ce qu’il aura.

Marketing douteux de Sony

Mais, s’il y a un point à dénoncer sur le Playstation VR, c’est le manque de transparence et de communication autours des accessoires qu’il faut obtenir pour l’utilisation du casque. Omission d’information qui permet à Sony, de façon assez mesquine, de surfer sur le “Génial, il ne coûte que 400 € !”. Un geste qui manque sérieusement de professionnalisme et de noblesse envers sa clientèle.

Playstation VR Sony

Le Playsation VR reste tout de même assez alléchant, surtout qu’à la différence de ses concurrents, son catalogue de jeux et d’applications est concret, alors que le Rift et le Vive nous ont un peu noyé dans le flou à ce niveau. Sony a annoncé qu’à la sortie du Playstation VR, plus de 50 jeux seront disponibles, en plus du PlayRoom VR offert gratuitement à l’achat du PS VR et contenant 6 mini-jeux. Cela permettra de ne pas répéter l’erreur de la sortie de la PS4 et de son catalogue de jeux très pauvre.

En l’état, le casque de réalité virtuelle de Sony possède de très bons points et les attaquent qu’il subit sont presque caducs, toutes les chances sont de son côté pour séduire le public, malgré des gestes marketing maladroits qu’on peut considérer comme malhonnêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *