Accueil / Produits / Casque VR / Pimax 8K – Prix, date de sortie et caractéristiques du 1er casque VR 8K

Pimax 8K – Prix, date de sortie et caractéristiques du 1er casque VR 8K

pimax 8K prix date caractéristiques techniques

Le Pimax 8K compte parmi les casques de réalité virtuelle les plus attendus de 2018. Avec son écran de définition 8K offrant un champ de vision record de 200 degrés, cet appareil venu de Chine pourrait potentiellement s’imposer comme la nouvelle référence du marché. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le Pimax 8K : caractéristiques techniques, prix, date de sortie, jeux et accessoires compatibles…

Tout commence au CES 2017 de Las Vegas. C’est lors de cet événement que l’entreprise chinoise Pimax dévoile pour la première fois le Pimax 8K, un casque de réalité virtuelle offrant une définition avoisinant les 8K. Alors que le HTC Vive et l’Oculus Rift se contentent d’une définition de 2160×1200, l’annonce fait l’effet d’une secousse sismique et les fans de VR sont en ébullition.

Ce n’est que neuf mois plus tard, en septembre 2017, que le Pimax refait parler de lui avec le lancement d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Là encore, l’engouement est immédiat. Alors que l’objectif initial était fixé à 200 000 dollars, Pimax parvient à lever 4,2 millions de dollars en à peine deux mois, soit 21 fois plus que son objectif. C’est presque deux fois plus que l’Oculus Rift, qui avait levé 2,437 millions de dollars en 2012 sur la même plateforme.

Autant dire que le Pimax 8K semble promis au succès. Bien entendu, la clameur des foules ne passe pas inaperçue aux yeux des investisseurs. En décembre 2017, Pimax lève 15 millions de dollars dans le cadre d’une levée de fonds de série A menée par les investisseurs chinois O-Film et Tianma Bearing Group Co (TMB). Voici tout ce que vous devez savoir sur le Pimax 8K.

Pimax : l’histoire de l’entreprise chinoise qui veut révolutionner la VR

Pimax a été fondée en 2014 par des experts disposant de plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des écrans, et notamment des écrans de réalité virtuelle. Sachant que la plupart des fabricants d’écrans sont basés en Asie, il n’est pas étonnant que cette startup chinoise jouisse d’un avantage dans le domaine des écrans par rapport à une entreprise américaine comme Oculus.

La firme a déjà produit le Pimax 4K commercialisé en avril 2016, éliminant totalement l’effet « screen door » que l’on reproche souvent au HTC Vive ou à l’Oculus Rift. Le Pimax 8K est basé sur la technologie de ce premier casque.

Pimax 8K : un design futuriste et imposant

pimax 8K design

En termes de design, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Pimax 8K ne passe pas inaperçu. Contrairement à l’Oculus Rift ou au HTC Vive dont la visière se contente de recouvrir le visage de l’utilisateur, celle du Pimax dépasse des deux côtés de la tête du porteur. Une fois cet appareil équipé, l’utilisateur écope inexorablement d’un look de super-héros en costume. La ligne turquoise qui traverse la visière ne fait clairement pas dans la sobriété non plus. En bref, ce design extravagant et angulaire ravira sans doute les fans de science-fiction, mais ne plaira certainement pas à tout le monde.

Selon les premiers retours des personnes ayant eu l’occasion de tester l’engin, le confort n’est pas vraiment au rendez-vous non plus. Pour l’heure le poids exact du casque n’a pas été spécifié, mais les testeurs évoquent un appareil beaucoup plus lourd que l’Oculus Rift ou le HTC Vive. De fait le casque risque d’être difficile à porter pendant plusieurs heures consécutives.

Notons tout de même que l’ergonomie a été améliorée par rapport au Pimax 4K pour une expérience plus confortable. L’espace laissé pour le nez de l’utilisateur est comparable à celui de l’Oculus Rift. Il est également possible d’utiliser ce casque en portant des lunettes.

Pimax 8K : l’écran le plus impressionnant du marché des casques VR

pimax 8K écran

Le Pimax 8K est équipé de deux écrans, offrant chacun une définition de 3840×2160 pixels par oeil. La définition totale pour les deux écrans avoisine donc les 8K. Il s’agit d’un écran 16:9. Cet écran affiche plus de 16,6 millions de pixels. En comparaison, l’Oculus Rift et le HTC Vive offrent une définition de 1080×1200 par oeil, et affichent 2,6 millions de pixels.

Outre cette définition impressionnante, le point fort du Pimax 8K est son champ de vision de 200 degrés horizontalement, et 120 degrés verticalement. C’est la raison pour laquelle l’écran s’étend sur les côtés du visage de l’utilisateur, afin de couvrir la vision périphérique. En comparaison, l’Oculus Rift et le HTC Vive offrent un champ de vision de 110 degrés. Le Pimax 8K se rapproche donc du champ de vision humain.

Cet écran offre un taux de rafraîchissement de 90Hz, mais peut atteindre 180Hz avec la technologie Brainwarp. Brainwarp est un ensemble de technologies logicielles utilisées par Pimax pour réduire les caractéristiques techniques requises pour faire fonctionner le casque, réduire la latence, et augmenter le taux de rafraîchissement. Le casque est équipé de lentilles Fresnel, comme la plupart des casques VR. Un système d’ajustement mécanique permet de configurer l’écart interpupillaire.

Le Pimax 8K est équipé d’un écran CLPL (customized low persistence liquid). Il s’agit d’une nouvelle technologie d’écran brevetée développée spécialement pour la réalité virtuelle. Grâce à cette technologie, l’écran présente un taux de rafraîchissement amélioré, un meilleur temps de réponse, élimine l’effet de ghosting et propose une luminosité supérieure. Selon Pimax, cette technologie est comparable à l’OLED. Les différences avec l’OLED en termes de contraste et de température sont minimes, mais le CLPL peut atteindre une densité de pixels plus élevée pour le même coût. La densité de pixels du Pimax 8K n’a pas encore été dévoilée.

Quels sont les contrôleurs et accessoires compatibles avec le Pimax 8K ?

pimax 8K controleurs

Le Pimax 8K est livré avec ses propres contrôleurs à détection de mouvement, proposant un fonctionnement similaire aux Oculus Touch de l’Oculus Rift. L’utilisateur sera donc en mesure d’utiliser ses mains et ses doigts dans la réalité virtuelle. Par ailleurs, il sera possible d’utiliser les contrôleurs Knuckles de Valve, initialement destinés au HTC Vive, lorsqu’ils seront disponibles. D’ailleurs, le Pimax 8K est compatible avec tous les accessoires de Valve.

Le Pimax 8K est pensé comme un appareil modulaire et évolutif. Ainsi, il est possible de l’utiliser avec tous les accessoires VR disponibles à l’heure actuelle, et l’appareil est conçu pour s’adapter aux futures technologies. La startup envisage déjà de proposer des modules pour la réalité augmentée, le tracking inside-out, le tracking oculaire, un adaptateur sans fil, un simulateur d’odeurs et bien plus encore. Ces modules seront proposés sur Amazon. Les utilisateurs peuvent aussi créer leurs propres modules avec un SDK fourni par Pimax.

Dans un souci d’hygiène, le Pimax 8K est fourni avec des coussins de protection. Un microphone est intégré, et deux prises Jack 3.5 mm permettent de brancher un casque audio ou des écouteurs. On retrouve également un port DP1.4 et un port USB 3.0.

En avril 2018, suite aux retours des contributeurs Kickstarter, Pimax a décidé de proposer à la fois des contrôleurs avec pavé tactile et des contrôleurs avec joystick. Les utilisateurs pourront donc choisir entre les deux accessoires selon leurs préférences.

Quel est le système de tracking du Pimax 8K ?

pimax 8K tracking

Le Pimax 8K repose sur un système de tracking de position à 360 degrés baptisé PiTracking, reposant sur un seul capteur laser. Le casque est également compatible avec les stations de tracking Lighthouse du HTC Vive (SteamVR tracking V1 et V2).

Deux stations de tracking Lighthouse sont fournies avec le casque. Un module de tracking inside-out reposant sur des caméras intégrées au casque sera commercialisé par la suite.

Quels sont les jeux et expériences compatibles avec le Pimax 8K ?

Le Pimax 8K est compatible avec la plupart des jeux et expériences VR disponibles sur le marché. Il est possible de télécharger les jeux disponibles sur la boutique PiHome de Pimax, mais aussi sur Steam VR, et même sur l’Oculus Store en utilisant Revive.

Ainsi, ce casque permet de profiter du meilleur contenu en réalité virtuelle, dans des conditions optimisées par l’écran 8K. Des expériences optimisées pour cette définition seront sans doute lancées par la suite.

Quelles sont les caractéristiques requises pour faire tourner le Pimax 8K sur un PC ?

pimax 8K design

Pour faire fonctionner le Pimax 8K, vous aurez besoin au minimum d’un processeur Intel Core i5, d’une carte graphique GTX980 ou 1070, et de 8Go de mémoire vive. Il est toutefois recommandé de se munir d’une carte graphique GTX 1080ti, d’un processeur Intel Core i7 et de disposer de 16Go de RAM pour libérer tout le potentiel du casque et profiter de la 8K native.

Selon le fondateur de l’entreprise, Robin Weng, les personnes qui utiliseront le Pimax 8K avec une GTX 1070 ou 1080 devront se contenter de graphismes 4K upscalés en 8K de façon logicielle. De manière générale, plus votre carte graphique sera puissante, plus vous pourrez exploiter les capacités du Pimax 8K.

Pimax 8K : prix date de sortie

À l’origine, le Pimax 8K devait être commercialisé en janvier 2018. Cependant, l’appareil n’était pas encore prêt et sa sortie a été repoussée au second trimestre 2018. On peut s’attendre à ce que le Pimax 8K soit livré entre avril et juin 2018. La firme tient en effet à peaufiner son casque VR pour qu’il soit à la hauteur des attentes.

En mars 2018, Pimax a confirmé que les unités de pré-production M1 seraient complétées en avril 2018. Malheureusement, suite à un nouveu problème lié à la production des lentilles, le M1 vient à nouveau d’être repoussé au mois de mai 2018.

En ce qui concerne le prix, le Pimax 8K est proposé à partir de 799 dollars, avec ses deux contrôleurs et ses stations de tracking. Pour l’heure, le casque est malheureusement en rupture de stock sur Kickstarter.

7 Commentaires

  1. J’aime ce que je lis, je l’avoue (de base je ne suis pas fan du Pimax).
    Par contre je doute que tout ceci soit vrai :

    – Les retours des testeurs s’accordent sur le fait que ce casque ne peut pas atteindre les 90 Hz, même sur des machines qui font tourner le Rift et le Vive parfaitement.
    Donc déjà on oublie les GTX 980 à 1060.

    – Ensuite, le screendoor effect serait encore présent sur ces casques (toujours d’après les testeurs).

    – Quant à la résolution, celle du Pimax peut être atteinte avec les casques actuels avec un brin de Super Sampling. Certes ça ne fait certainement pas disparaitre le screendoor effect, par contre ça améliore très clairement l’image.
    Soit dit en passant :

    “graphismes 4K upscalés en 8K de façon logicielle”

    En gros, au lieu d’avoir deux écrans 4K, la plupart des gens vont se retrouver avec deux écrans “2K”. Résolution qui peut être facilement dépassée avec le Super Sampling.

    Après, le fait qu’il soit modulable et compatible avec les autres accessoires, c’est vraiment cool.

    Au final ce ne sera certainement pas un mauvais casque. Par contre, honnêtement je n’y voir rien de révolutionnaire. Le plus grand FOV est un très bon point, oui. Mais pour la résolution, il faut surtout parler du rapport résolution/puissance. Car intégrer des écrans à très haute définition, ce n’est pas compliqué. Les utiliser de manière fluide, c’est ça l’important. Et pour l’instant, les retours ne sont pas très convaincants…

    Enfin bon, à voir. Le véritable frein pour ce casque, c’est la configuration nécessaire pour le faire tourner. S’il s’avère qu’il n’est effectivement pas utilisable avec beaucoup de PCs, face à la concurrence autonome qui arrive bientôt, le Pimax va vite se retrouver dépassé…

    • Je pense que vous surestimez l’efficacité du supersampling. J’ai le Lenovo explorer (1400×1400 par oeil). Le supersampling apporte un gain avec des facteurs entre 1.1 et 1.4. Au delà on ne voit pas la différence. Et d’ailleurs l’anticrénelage mmsa fait un meilleur travail (tests effectués sur project cars 2). Donc de mon point de vu, le supersampling ne remplace pas une résolution native supérieure. Avec le pimax (or version x) on est à une résolution de 2560 pixel de large par oeil, ensuite upscalé par le casque (donc sans sur coût côté pc…), à mon avis ça va être très intéressant. Cependant il ne faut pas perdre de vu que comme le fov est beaucoup plus large que les casques habituels, il faut beaucoup plus de pixels pour atteindre une densité équivalente.

      • J’ai refait les calculs, et effectivement, il semble que j’ai surestimé le SS ^^.
        Par contre je ne suis vraiment pas convaincu par cette histoire d’upscale.
        Reste aussi le problème de la puissance nécessaire pour faire tourner le tout…
        Mais bon, on verra bien quand il sortira!

        • A priori c’est pas si démentiel. Il faut calculer du 2560×1440 pixel par oeil. C’est comme si on utiliser un lenovo explorer avec supersampling x1.8 (plus sûr du nombre), ce qui sur pcars avec une 1080 ti ne pose pas trop de soucis… Après il est clair qu’il faudra attendre de voir sortir de nouvelles générations de cartes graphiques pour pouvoir remettre les graphismes au maximum. Mais ça fait de ce casque un investissement sur le long terme intéressant 🙂

  2. Bonjour, Les Vive VR Tracker du HTC seront compatible avec la solution de tracking du Pimax ?

  3. Je suis particulièrement sceptique sur la forme des lentillles. La jonction entre celle pour regarder devant soit et celle pour les cotés va surement provoquer une coupure dans l’image ou une déformation.
    J’attends de voir des retour pour me prononcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *