Accueil / Produits / Casque VR / Casque autonome / Surchauffe : l’Oculus Quest sera équipé d’un ventilateur interne

Surchauffe : l’Oculus Quest sera équipé d’un ventilateur interne

Ventilateur interne Oculus Quest système de refroidissement

Du fait de la puissance de son processeur embarqué, l’Oculus Quest sera équipé d’un ventilateur interne. Un dispositif de refroidissement qui pourrait gêner l’immersion…

Le futur casque autonome Santa Cruz est devenu l’Oculus Quest et a été LA grande annonce de la conférence Connect 5 il y a quelques jours. Peu à peu, de nouvelles informations sur le casque autonome haut de gamme nous parviennent. Certaines sont particulièrement intéressantes d’autres nettement moins. C’est le cas du système de refroidissement embarqué sur le futur casque d’Oculus. Celui-ci embarquera effectivement un ventilateur intégré qui pourrait être une gêne lors de l’utilisation.

Ventilateur interne Oculus Quest

Un ventilateur sur l’Oculus Quest qui vient gâcher l’immersion ?

L’Oculus Go utilise un radiateur métallique pour dissiper l’excès de chaleur généré par le processeur embarqué. Une solution idéale pour un tel casque mais qui n’est pas adaptable à l’Oculus Quest. En effet, le futur casque autonome haut de gamme utilise un processeur Snapdragon 831 plus puissant que le Snapdragon 821 de l’Oculus Go et qui génère donc davantage de chaleur. Un excès de chaleur qu’il faut donc dissiper. L’utilisation d’un radiateur métallique pour cette disposition n’est guère possible car nécessiterait un matériel plus volumineux et ajoutant un poids non négligeable au casque autonome.

Aussi, les ingénieurs d’Oculus se sont orientés vers la solution d’un ventilateur interne pour dissiper l’excès de chaleur généré par le processeur. Une solution active qui risque de présenter toutefois des inconvénients sur lesquels les ingénieurs devront plancher. Un tel ventilateur est effectivement bruyant du fait de la proximité immédiate avec les oreilles. C’est aussi un facteur de vibrations qui pourrait gêner l’immersion. Le moteur d’un tel ventilateur augmentera aussi la consommation électrique en réduisant de fait l’autonomie de la batterie.