Accueil / Produits / Casque VR / Casque autonome / L’Oculus Quest va concurrencer la Nintendo Switch selon John Carmack

L’Oculus Quest va concurrencer la Nintendo Switch selon John Carmack

oculus quest vs nintendo switch

L’Oculus Quest sera un concurrent direct de la Nintendo Switch sur le marché des consoles de jeu. C’est ce qu’affirme John Carmack, CTO d’Oculus, au sujet du nouveau casque VR autonome haut de gamme.

Dans le cadre de la conférence Oculus Connect 5, le CTO d’Oculus, John Carmack, a pris la parole durant environ 1h30. Co-fondateur du studio de légende ID Software, l’homme est également connu pour son travail de lead designer sur des franchises emblématiques comme Doom, Rage, Quake et Wolfenstein. Son intervention était donc très attendue.

Parmi les points les plus marquants du discours de Carmack, on retiendra notamment sa déclaration au sujet du nouveau casque VR sans fil Oculus Quest. Selon lui, le principal concurrent du Quest n’est ni le Go, ni le Rift, ni un autre casque VR, mais la console portable Nintendo Switch.

En effet, le CTO d’Oculus estime que le Quest ne se présente pas comme une alternative à une console de salon comme la PS4 ou la Xbox One. En revanche, ce casque VR autonome peut être considéré comme un appareil mobile au même titre que la Switch.

L’Oculus Quest est une console portable, tout comme la Nintendo Switch

oculus quest mobile

Pour rappel, la Nintendo Switch est la première console de salon hybride. Son unité principale peut être déconnectée du dock pour servir de tablette portable. Or, le Quest peut lui aussi être transporté partout et utilisé en extérieur.

De fait, ces deux appareils peuvent effectivement être considérés comme des concurrents sur le marché du jeu vidéo. Toutefois, il est peu probable que des utilisateurs aient l’idée d’utiliser leur casque VR dans les transports en commun ou les lieux publics comme ils le font avec la Switch…

L’Oculus Go 2 proposera une autonomie nettement supérieure

En parallèle, John Carmack s’est aussi exprimé au sujet de l’Oculus Go. Selon lui ce casque autonome dépasse toutes les attentes. Tout comme l’Oculus Rift, et contrairement au Samsung Gear VR, le Go parvient à convaincre les utilisateurs de continuer à l’utiliser au fil du temps.

Pour l’heure, le principal point faible du casque VR tout-en-un est sa faible autonomie. Toutefois, Carmack annonce qu’une nouvelle version est en cours de développement et que l’autonomie sera la priorité. C’est la première fois que la firme évoque l’Oculus Go 2.