Accueil / Casque / Nintendo Labo VR Kit : Test complet du casque VR de la Switch

Nintendo Labo VR Kit : Test complet du casque VR de la Switch

test nintendo labo vr kit

Sommaire

Nintendo avait surpris tout le monde l’année dernière avec ses Toy Con. Ces jouets en carton associés à la Switch, sa console phare, permettait de découvrir la réalité augmentée. Cela amenait surtout une nouvelle manière de jouer. Après trois modèles autour de ce principe, la firme nipponne s’attaque à la réalité virtuelle avec le Nintendo Labo VR Kit.

En effet, le Toy Con 04 rassemble six accessoires composés de cartons et de plastiques pour s’essayer à la VR. C’est à vous de les monter. Les réfractaires se diront en premier lieu que l’écran de la Switch d’une résolution de 720P rend la chose impossible. Pourtant, les développeurs de Nintendo tentent l’aventure sans démériter. Si la technique ne suit pas vraiment, nous verrons lors de ce test qu’ils débordent d’idée pour rendre la VR ludique et fun.

  • Console compatible : Nintendo Switch
  • Poids : 400 grammes avec la console
  • Prix : 29,99 à 69,99 euros

Le pack Toy Con 04 contient :

  • 32 planches de carton
  • 1 Paire de lentille VR
  • 1 Feuille d’autocollants réfléchissants
  • 2 Feuilles de coussinets adhésifs
  • 1 Feuille d’autocollants lisses
  • 6 Oeillets gris
  • 2 Parties femelles d’oeillets gris
  • 11 Oeillets jaunes
  • 2 Grands élastiques
  • 16 Petits élastiques
  • 1 cartouche Nintendo Switch avec 64 mini jeux

Unboxing du Nintendo Labo VR Kit 

La boîte aux couleurs de la Switch contient tout le nécessaire pour construire les différents modèles sur la boîte. L’image principale annonce directement la couleur : ce produit s’adresse avant tout aux enfants. Sur un côté, nous avons les durées de montage des différents jouets. De l’autre, les modèles sont mis en condition d’utilisation.

nintendo labo vr kit boite face

Une fois ouverte, la boîte contient le nécessaire pour se fabriquer les six accessoires. Tout est bien rangé. On dirait presque que Marie Kondo a participé au placement des éléments. Non vraiment. À titre de comparaison, les agencements de pack de console ne sont pas parfaits. Là, rien ne dépasse.

nintendo labo vr kit boite interieur

Cela a son importance. En effet, les planches sont classées dans un certain ordre. On trouve d’abord de quoi construire ce que Nintendo nomme les lunettes VR. Puis le moulin, un complément du casque en carton. Ensuite, l’on peut fabriquer l’appareil photo et son masque de plongée, l’éléphant, l’oiseau, la pédale à vent et enfin le canon. Évidemment, il s’avère plus facile de suivre cet ordre. Mais le fait que chacune des plaques soit numérotée aide à s’y retrouver.

Mais avant de retirer une à une les éléments nécessaires au montage, il faut d’abord enlever la cartouche. En effet, toutes les instructions passent par la Switch. Cela permet de gagner une place précieuse et ainsi ne pas faire grossir cette boîte déjà volumineuse.

Le montage du Nintendo Labo VR Kit : un plaisir pour un fan de Lego

Avant de plonger dans la VR façon Nintendo, vous allez passer de longues heures à monter les différents accessoires. Pour un amateur de Lego, c’est une aubaine. Heureusement, la firme nipponne a conçu un manuel de fabrication facile à suivre. Chacune des étapes est détaillée avec minutie. Un enfant de moins de 10 ans peut très bien suivre les instructions et réussir les constructions sans rien abimer. Il aura cependant besoin d’un adulte ou d’un adolescent à certains moments. En effet, l’enfoncement des œillets demande un peu de force et doigté. Tout le reste se joue dans l’habileté à réussir des pliages, à emboîter des languettes ou encore à fixer des élastiques.

Note : les temps indiqués prennent en compte le découpage du carton, l’assemblage, les prises de capture d’écran et des photos. N’oublions pas les interventions intempestives d’Apollon, notre chat. Lui aussi aurait bien aimé jouer avec les œillets et les planches de carton.

nintendo labo vr kit chat

Les lunettes VR – 30 à 60 minutes de montage annoncées – 1h30 réel

nintendo labo vr kit lunettes

C’est LA pièce maîtresse de ce Nintendo Labo VR Kit. Nous vous conseillons de bien faire attention afin de ne pas louper le montage. En effet, celle-ci accueille les autres accessoires sur sa façade. Les maîtres mots : patience et délicatesse. Heureusement, les pièces se détachent sans effort et chaque pli est marqué pour ne pas réaliser une horreur en carton. Même quand vous doutez de votre qualité à suivre les instructions, le mode d’emploi anticipe vos réactions. Un pliage pas droit ? Pas grave, la chose sera réajustée par la suite. La zone de difficulté à anticiper ? La cage qui accueille la Nintendo Switch.

Elle doit être la plus droite possible. En effet, le poids de la console joue sur cette partie qui plie petit à petit. Vous pouvez tout de même la redresser. De plus, la pièce de sécurité vient maintenir le tout. Nous avons pris notre temps pour le fabriquer. Selon les métadonnées de notre appareil photo, il nous a fallu 1h30 pour assembler les lunettes VR.

Le moulin à vent – 1h réel

nintendo labo vr kit moulin

Un petit montage pendant lequel il faudra faire attention à bien réaliser les pliages. En effet, la roue du moulin se monte facilement malgré l’oeillet à installer, mais le corps de l’appareil demande de la rigueur. Allez, un peu de patience et vous y arriverez en moins d’une heure.

L’appareil photo et son masque de plongée – 30 à 60 minutes annoncées – 1h10 réel

nintendo labo vr kit appareil photo

Voilà donc un nouvel accessoire indispensable pour profiter de deux mini-jeux. Les pièces de l’appareil photo s’avèrent simples à plier. Le montage s’est déroulé sans accroc, il faut tout de même faire attention au sens du placement des éléments. Non, nous avons perdu du temps ailleurs : au moment de détacher les pièces. De nombreux petits bouts de cartons servent de jonctions, mais se transforment en déchet. Toutefois, le résultat final au vaut la chandelle. Cet appareil possède un zoom qui émet des cliquetis. Malheureusement, le masque de plongée n’ajoute rien à cet accessoire. Il s’avère aussi utile qu’une paire de lunettes moustache et gros nez. Enfin, vous avez l’air moins idiot quand vous le portez.

L’éléphant- 60 à 120 minutes annoncées – 2h réel

nintendo labo vr kit elephant

Ce montage n’est pas non plus très difficile. L’assemblage en lui-même se fait en à un peu plus d’ 1h45. Le nouvel élément perturbateur ? La présence d’élastiques à fixer correctement. Attention, la trompe dispose d’une zone articulée, où l’on glisse les joy-cons. C’est la partie la plus compliquée à monter. Il faut surtout bien faire attention à la jonction des plis avec les tendeurs. Le fait de pouvoir bouger la trompe vous offre de nouvelles opportunités de gameplay intéressantes.

L’oiseau – 90 à 150 minutes annoncées – 2h40 réel

La base de cet accessoire ressemble beaucoup à celui de l’appareil photo. Il faut donc monter trois pièces principales pour en venir à bout : la base, le corps et la tête de l’oiseau. L’un des joy-cons fait office de bec. Il faut une nouvelle fois sortir les élastiques et retourner le corps pour accéder à la jonction des ailes. La zone centrale regorge de pliage, ce qui demande de la concentration pour ne pas se tromper. Placer les ailes est un jeu d’enfant, une fois que l’on a tout vérifié. Il suffit ensuite de raccorder le montage aux lunettes VR.

La pédale à vent – 90 à 150 minutes annoncées – 2h réel

Voici le seul accessoire à ne pas enfiler sur le casque. La grosse difficulté consiste à réaliser des plis rectilignes pour que la structure qui sera écrasée par le pied soit solide. Il convient de placer correctement les autocollants. Heureusement, les consignes sont simples à suivre. Il suffit bien d’enfoncer les oeillets pour s’assurer de sa robustesse. Il n’y a plus qu’à actionner la pédale.

Le Blaster – 120 à 180 minutes annoncées 2h45 réel

C’est le GROS montage du Toy-Con 04 et forcément le plus attirant. Cette espèce de bazooka composé de plusieurs éléments reprend l’architecture de l’objectif de l’appareil photo, mais en plus long. La partie qui se fixe aux lunettes ressemble à celle de l’éléphant. Finalement, c’est la pompe du canon qui demande du doigté. En effet, il faut installer méticuleusement les élastiques. Surtout que cette partie accueille le joy-con qui enclenche les tirs. Heureusement, le résultat et les expériences compatibles valent clairement le coup.

Design et ergonomie : Nintendo n’a pas pensé à tout

nintendo labo vr kit lunettes pres

Les matériaux utilisés font évidemment “cheap”. Concrètement ce sont des carboards améliorés. Pour autant, Nintendo a travaillé sur l’aspect fun et coloré des différents accessoires. La culture de l’origami se ressent dans le montage et dans les vidéos disponibles dans l’espace découvrir. On s’amuse à les fabriquer, puis à les personnaliser si on le souhaite. D’ailleurs la fameuse rubrique découvrir permet d’en apprendre davantage sur les moyens de customiser les accessoires.

A porter, les lunettes VR du Nintendo Labo VR Kit pèsent un peu plus de 400 grammes. La console compte pour 339 grammes en intégrant les joy-cons. C’est très proche des caractéristiques d’un Oculus GO. Seulement, la dragonne permet de le porter plus facilement. Suivant les expériences, il faut tenir le casque à une ou deux mains. A une main, la fatigue se fait vraiment ressentir au bout de 30 minutes. Tout comme la fatigue oculaire. Le logiciel rappelle d’effectuer régulièrement des pauses, environ toutes les 10 minutes.

Nintendo Labo VR Kit : des commandes pratiques

En revanche, les commandes sont le plus souvent pratiques. Il suffit de tapoter sur le bouton virtuel en carton pour afficher le menu de sortie des jeux. Le gyroscope de la console fait tout. En ce qui concerne les contrôleurs, vous pouvez compter sur les joy-cons et leurs dragonnes. L’on passe d’une à deux manettes à la volée, voire pas du tout. Il semble que le tout soit principalement pensé pour les droitiers. L’on tient le casque de la main gauche et on manipule la manette de l’autre mimine. Quand on est gaucher, certaines expériences comme le base-ball ou le golf sont moins évidentes. On aimerait bien pouvoir changer le sens. Cela reste un détail, ce n’est pas la première fois que l’on devra s’adapter à ce monde de droitier.

Enfin, l’on peut brancher un casque audio à travers les aérations prévues pour faire respirer la console et donner accès aux connectiques de la console. Ils ne suffisent pourtant pas à empêcher la chauffe. Au bout d’une heure de jeu, le Nintendo Lab VR sentait une odeur particulière : le carton chauffé. Il faut s’y faire. Pour notre part, cela nous rappelle l’arrivée des poussins dans le poulailler à la ferme.

Le Nintendo Labo VR Kit limité par la technique de la Switch

vr kit technique

Il s’agit du plus gros défaut de ce Nintendo Labo VR Kit. L’écran d’une résolution de 1280 x 720 pixels de la Switch et son taux de rafraîchissement de 60Hz couplés aux loupes du cardboard renforce l’impression de voir de grosses lignes de pixels. Il faut un petit moment pour s’y faire. Autre condition sine qua non pour profiter au mieux de ce produit : la propreté de l’écran. Le moindre grain de poussière se retrouve grossi. Il faut donc passer un bon coup de chiffon avant de se plonger dans l’aventure.

De même, la plupart des jeux ne tiennent pas les 60 FPS parfaits. Il arrive parfois que la technique tressaille quand le nombre d’animations sature la mémoire de la petite bête. Pourtant, les graphismes en peu deçà des standards de la Switch. Les textures ne sont pas superbement détaillées, tandis que les modèles 3D ne brillent pas par leur finesse. Par ailleurs, les vidéos disponibles dans le mode “découvrir” sont seulement à 180 degrés dans une qualité moyenne.

Les inquisiteurs de la VR pourraient crier à l’infamie. Ne le faites pas. Ce qui compte avec le pack Toy Con 04, c’est le plaisir d’explorer, d’essayer des technologies innovantes mis au service de l’idiotie naïve et de l’inventivité.

Fonctionnalités du Nintendo Labo VR Kit : un gros effort sur l’aspect ludique

nintendo labor vr kit jeu

Ah ! Voilà où Nintendo a concentré son effort. Si l’on ne peut pas se déplacer dans un espace comme avec le HTC Vive, si la prise en main ressemble parfois à celle de l’Oculus GO, encore une fois la firme nipponne mise sur le divertissement et la pratique du jeu vidéo. Dans les menus de la cartouche on retrouve 64 mini jeux dont certains se débloquent après le montage des accessoires. Rien qu’avec les lunettes VR vous avez accès à 16 petits niveaux expérimentaux. Vous pouvez également visionner 33 vidéos dans le mode découverte. Celui-ci sert de didacticiel géant pour personnaliser les accessoires.

Le premier permet simplement de découvrir le placement de la caméra. Vous contrôlez un robot qui, quand il saute, créer des plates-formes sous ses pieds. Notons que la plupart des expériences ne sont pas vu à la première personne. Celle-ci est souvent fixe. Une pression sur une touche permet de changer d’angle. Les suivants mettent en scène ce petit robot, puis une voiture, un vaisseau spatial, un danseur fou, et enfin la caméra passe à la première personne pour la pratique du golf, du basket et du base-ball. Ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous faire une liste exhaustive de chacun d’entre eux.

Chacun des accessoires vous donne accès à son lot de mini-jeux et à de nouveaux éléments de gameplay. Avec le moulin à vent, vous devez souffler, avec l’appareil photo, le zoom et la notion de 360 degrés sont véritablement pris en compte. L’éléphant vous offre des mouvements supplémentaires et la possibilité de dessiner en VR. L’oiseau vous permet de voler et de ramasser des objets comme dans un jeu d’arcade.

Les 10 meilleurs jeux du Nintendo Labo VR Kit

Voici une sélection des 10 meilleures expériences contenues dans la VR plaza du Nintendo Labo VR Kit.

Football Explosif

Dans ce mini-jeu, vous incarnez un petit robot bleu qui affronte son homologue rouge. Ce dernier tente d’atteindre le mur derrière vous pour marquer un but. S’il réussit, la balle explose. A vous de réagir au bon moment pour marquer 10 points avant lui.

Ovni de transport

nintendo labo pomme

Cette fois-ci, un mignon petit vaisseau doit attraper trois pommes pour les mettre sur une table. Ce gachapon virtuel demande du doigté. De plus, la physique étrange des fruits vous demande une attention particulière.

Simulateur de gravité

gravite nintendo labo vr kit

Vous nous direz qu’il n’y a rien à faire dans ce niveau. SI. Les objets qui valdinguent dans tous les sens, à 7 ans ou à 28 ans, ça reste toujours rigolo. Surtout que les modèles 3D sont sûrement les plus détaillés du pack. En plus, vous pouvez ralentir le temps à la volée. On l’avoue, on a joué plus que de raison à ce mini-jeu d’apparence inutile. Donc essentiel.

Panier de basket

nintendo labo basket

Le vrai premier jeu à la première personne. Comme son nom l’indique, vous devez lancer une balle dans un panier de basket et marquer 10 points. Attention si la balle sort de la raquette vous devrez recommencer. Un défi intéressant. Il n’est pas forcément évident de replacer le ballon au même endroit.

Chamboule-tout

chamboule tout jeu video

Le moulin à vent offre une nouvelle forme de gameplay. En soufflant, vous envoyez des billes qui cassent des objets. Dans le chamboule-tout, une étagère remplie de bric-à-brac vous fait face. Vous devez en un seul souffle faire tomber tous les items. A la fin, votre score apparaît. Un mini jeu amusant et addictif.

Photos sous-marines

Au lieu d’un mini-jeu de quelques minutes, Nintendo a donné une grande place à son appareil photo dans le Nintendo Labo VR Kit. Dans la première expérience, vous incarnez donc un plongeur qui, à l’instar d’un jeu d’objets cachés, doit capturer en image les poissons et les secrets de cet environnement sous-marin. Vous bougez sur deux axes : le haut et le bas. Ainsi, vous accédez à trois environnements distincts : la surface, les fonds et les profondeurs. A vous les joies de la recherche d’une dorade, d’un thon du pacifique, d’un requin, mais aussi d’une sirène, d’un robot géant ou bien encore d’un trésor. Vous avez une trentaine d’éléments à débusquer.

Dessiner avec l’éléphant du Nintendo Labo VR Kit

Clairement, l’accessoire fournit deux superbes mini jeux. L’un permet de dessiner en trois dimensions comme dans Tilt Brush. Si cet outil est moins complet que la référence du genre, les nombreuses possibilités viennent répondre à la créativité des enfants.

Circuit de billes

Le second mini-jeu consiste à la conception de circuits pour des billes. Il faut trouver les bons éléments pour amener ces boules au bon endroit. Ce jeu de réflexion nous a particulièrement séduits.

Le Rail Shooter du Blaster

Le canon donne des expériences très proches de ce que pouvait offrir une salle d’arcade ou Time Crisis sur PlayStation. Cela rappelle évidemment le passé de Nintendo et son fameux Duck Hunt. Ici, vous êtes placé sur un rail et vous devez tirer sur les ennemis et les obstacles présents sur votre chemin.

Les 33 vidéos du mode découverte

mario nintendo labo

D’accord ce sont des vidéos à 180 degrés, mais chacune d’entre elles pourrait générer plusieurs dizaines de memes. Les employés de Nintendo se mettent en scène et offrent des moments particulièrement loufoques. Rendez-vous compte, la première présente un homme déguisé en Mario qui tire des foulards d’un endroit placé au niveau de votre bouche.

Bonus : Votre jeu ?! Les folles expériences du Toy-Con Garage

Avec le Toy-Con Garage VR, vous pouvez créer vos propres jeux en VR. Oui, vous avez bien lu, Nintendo fournit une interface de développement visuel pour réaliser ses propres créations, puis les tester. Grâce à une bibliothèque d’objets 3D, vous pouvez créer des décors et installer des mécanismes. Vous pouvez déterminer des actions suivant les actions du joueur. Vous testez directement votre jeu en appuyant sur l’icône play. Cela demande un petit temps de prise en main pour bien comprendre les manipulations. Heureusement le mode découverte vous initie à cet outil puissant qui décuple la durée de vie du pack.

Pourquoi Zelda Breath of The Wild ne fait pas partie de cette sélection

zelda vr nintendo labo

Nous attendions avec impatience la mise à jour gratuite de Zelda sur Switch. Nintendo annonçait la possibilité de jouer l’intégralité du titre avec le Nintendo Labo VR Kit. Nous avons pu essayer la fonctionnalité. Autant vous le dire immédiatement, nous sommes déçus. Les développeurs n’ont pas adapté la caméra. Celle-ci reste derrière le personnage. Surtout, vous vous fatiguez les yeux avant les poignets. En effet, l’écran de 720p n’est clairement pas adapté pour l’expérience. D’autant plus que Zelda ne jouit pas d’une technique parfaite. Certaines zones en mode non VR provoque de sérieux ralentissements, comme la forêt Korogu. En VR, la visite de ce lieu enchanteur agresse les sens. La taille des cristaux de l’écran, l’aliasing prononcé, les FPS en berne ne rendent pas hommage à ce jeu exceptionnel.

Nintendo ne conseille pas de jouer l’intégralité de l’aventure en VR. Le casque semblait adapter à la vision d’un panorama, une sorte de récompense après avoir grimpé en haut d’une tour. Or, la distance d’affichage et les problèmes techniques évoqués gâchent cette découverte. Clairement, nous préférons que Nintendo annonce une nouvelle compilation de mini-jeux VR plutôt qu’une nouvelle tentative d’adaptation d’un jeu existant. Concernant Mario, vous rencontrez les mêmes problèmes. L’expérience plus courte limite davantage les dégâts, mais nous vous déconseillons d’acheter ce titre pour son argument VR. Il possède bien d’autres qualités.

Rapport qualité/prix : un bon investissement pour un possesseur de Switch

Si l’on additionne le temps de montage, le divertissement procuré par cette étape et les possibilités offertes par le Nintendo Labo VR Kit, le pack Toy Con 04 vaut largement la chandelle. Il faut cependant bien avoir conscience qu’il vaut mieux respecter les consignes d’âge. En effet, les effets de nausées et les grosses lignes de pixels fatiguent les yeux à la longue. Le poids de la console presse légèrement sur le poignet et la main qui porte les lunettes VR. Même en étant au courant de ces points négatifs, l’expérience est à faire pour tout joueurs de Switch. La découverte de cet univers fait de bric et de broc amuse. L’on retombe facilement en enfance.

Pour le peu que l’on possède la console, l’investissement de 30 ou de 69,99 euros n’est vraiment pas rédhibitoire. Mieux, c’est une porte d’entrée toute trouvée à la VR. En effet, les parents eux-mêmes n’ont pas tous découvert cette technologie. Malheureusement, les mises gratuites de Super Mario Odyssey et de Zelda : Breath of The Wild ne sont pas satisfaisantes. On espère que Nintendo ouvrira l’accès à son dev kit aux éditeurs tiers. Certains développeurs se sont dits enclins à adapter leurs jeux à l’appareil.

Nintendo Labo VR Kit face à la concurrence

Difficile de comparer ce produit à des concurrents. En soi, l’approche de Nintendo perturbe les habitudes du marché. Les plus sceptiques compareront ce produit à un simple Cardboard.

Nintendo Labo VR Kit VS Google Cardboard

Application Star Wars pour Cardboard

Clairement, le Google Cardboard sert à visionner des vidéos depuis son téléphone. Ce n’est pas l’usage principal de ce produit. Nintendo propose un produit orienté vers les enfants. Après avoir assemblé les différents modèles, les utilisateurs essayent une multitude de mini-jeux. Les deux objets ont donc peu de choses à voir à part les matériaux utilisés et la prise en main de base. De plus, les Joy-cons offrent un plus grand contrôle sur ce qui se déroule à l’écran. En ce qui concerne la qualité d’image, tout dépend du smartphone et de sa dalle. Difficile de donner un avis tranché sur ce point.

Nintendo Labo VR Kit VS Oculus Go

oculus go top meilleurs jeux vidéo 2018

Voilà une comparaison plus logique. En effet, les deux casques permettent de jouer en VR. En termes d’ergonomie, l’Oculus Go l’emporte avec son bandeau à placer sur la tête. Pour ce qui est des contrôles, le Nintendo Labo VR Kit offre davantage de liberté. L’Oculus Go donne l’impression d’avoir un bras de Playmobil. Évidemment, la Switch ne peut rivaliser avec la qualité visuelle du Go. La plupart des jeux sont plus beaux sur le produit proposé par Facebook. Côté autonomie, le VR Kit l’emporte grâce à la console et ses trois heures d’autonomie, contre deux heures pour le Go.

Acheter le Nintendo Labo VR Kit au meilleur prix

Verdict

Non, les aficionados de la VR ne changeront pas d’avis sur ces “machins choses” en carton. Les performances proposées par Nintendo ne séduisent pas. Si l’on ne ressort pas forcément de là avec un mal de tête, remarquons que le confort proposé reste sommaire. La question de l’épreuve du temps se pose immédiatement. Nintendo y répond en partie dans le mode découverte.

En revanche, le Nintendo Labo VR Kit offre une superbe porte d’entrée aux nouveaux venus. Certains passeront sans doute plus de temps, et peut être plus de plaisir, à monter les différents accessoires. Or, les récompenses au bout du chemin sont particulièrement satisfaisantes. S’il ne peut pas rivaliser avec le PS VR, l’offre ludique du VR Kit ramène directement en enfance. Pour l’avoir observer, les enfants de 6 ans ne veulent plus le lâcher. Les adultes de 66 ans qui n’ont jamais touché à un jeu vidéo de leur vie s’y plongent avec délice.

Points Positifs

  • Une approche très ludique de la vr
  • Profusion de jeux pour s’amuser
  • Des expériences parfois idiotes qui ramènent en enfance
  • Des schémas de montage particulièrement bien pensés

Points Négatifs

  • Odeur de carton chauffé
  • Mini jeux très courts
  • Durabilité de l’objet
  • Limitations techniques difficiles à oublier
  • Sensation de nausées sur certaines expériences
  • Trop de petits bouts de cartons inutilisés

Notation

Design - 7
Montage - 9.5
Graphisme et performances - 4
Jouabilité et utilisation - 7
Rapport qualité prix - 8

7.1

Design : Nintendo mise moins sur un design épuré et un côté enfantin pour palier le fait que les accessoires soient construits en carton.


Montage : Clairement, tout a été pensé pour ravir les enfants bâtisseurs. Les instructions sont plus clairs que celles d'un légo. C'est dire. Il faut simplement faire attention aux passages avec des élastiques et les oeillets.


Graphismes : Le gros défaut de ce Nintendo Labo VR Kit. La qualité d'écran de la Switch ne permet pas de bénéficier de la meilleure qualité disponible sur le marché.


Jouabilité : Les différents accessoires associés aux joy-cons offrent de multiples possibilités pour les joueurs. On regrettera le fait de devoir tenir le casque pour en profiter.


Rapport qualité/prix : Pour les possesseurs de Switch, c'est un moyen de découvrir la VR à tout petit prix. Les autres préféreront attendre l'Oculus Quest.

User Rating: 2.14 ( 7 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *