Accueil / Secteurs d'applications / Santé / KineQuantum VR : la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie

KineQuantum VR : la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie

kinequantum vr ces 2019

KineQuantum est une startup qui met la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie. Grâce à de petits jeux vidéo développés par ses soins, l’entreprise permet aux patients d’effectuer leurs exercices de rééducation sans prêter attention à la douleur.

Plusieurs études tendent à le démontrer : la réalité virtuelle permet de divertir les patients médicaux de la douleur. Ainsi, cette technologie est déjà utilisée dans certains hôpitaux par exemple lors de la prise en charge de grands brûlés ou pour permettre aux enfants de ne pas sentir les piqûres. Les patients se voient remettre un casque VR, et s’évadent mentalement en s’immergeant dans un jeu tandis que les médecins font leur travail.

De son côté, la startup KineQuantum que nous avons rencontrée lors du CES 2019 au Village by CA utilise la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie. En effet, lors de séances de rééducation, un grand nombre de personnes ont tendance à ne pas effectuer les exercices dans leur intégralité parce que la douleur les freine. Par exemple, si un exercice de rééducation de l’épaule consiste à lever le bras à 90°, il est fréquent que la personne s’arrête à 60 degrés parce qu’elle a mal et qu’elle a peur de souffrir encore plus.

Or, en ” ludifiant ” les exercices de rééducation au travers de la VR, KineQuantum s’est aperçue que ce frein psychologique peut être facilement contourné. Là encore, le principe est le même : lorsqu’il est absorbé dans le jeu vidéo, le patient ne pense plus à la douleur. De fait, il la ressent beaucoup moins. Par ailleurs, la volonté de gagner dans le jeu vidéo, de remporter la partie, incite d’autant plus le patient à se surpasser pour faire ses exercices correctement.

KineQuantum facilite les exercices de rééducation grâce à la VR

Pour exploiter pleinement les possibilités offertes par la réalité virtuelle, KineQuantum a donc développé plusieurs petits jeux vidéo en VR dont le gameplay correspond à des exercices de rééducation traditionnels. Par exemple, pour la rééducation de l’épaule, il s’agira de tirer à l’arc pour toucher une cible. Le patient se concentre donc sur son objectif, et son attention est distraite de la douleur qu’il ressent à l’épaule.

Un autre jeu qui nous a été présenté sur le CES consiste à trancher des fruits à l’aide de sabres. Il est intéressant de souligner que ces mécaniques de jeu sont directement reprises sur certains des meilleurs jeux VR comme Fruit Ninja ou QuiVR.

L’autre avantage de la VR est qu’elle permet aux thérapeutes un meilleur suivi des progrès réalisés par le patient. A mesure que ce dernier progresse dans le jeu, l’évolution de son score permet de le motiver et aussi de quantifier les progrès réalisés dans le cadre de sa rééducation.

Pour l’heure, KineQuantum est déjà en partenariat avec plusieurs kinésithérapeutes sur l’ensemble de la France. Elle compte continuer à déployer sa solution dans un grand nombre d’établissements au cours de l’année 2019.