Accueil / Applications et logiciels / Interview de Martin Sauer pour l’application en AR de chez Manutan

Interview de Martin Sauer pour l’application en AR de chez Manutan

Martin Sauer Manutan

Dans l’univers des nouvelles technologies, la réalité augmentée est souvent celle qui reste en retrait. Bien moins attractive que la VR elle reste marginale malgré un porte-étendard tel que Pokemon Go. Pourtant de grandes entreprises cherchent à exploiter ce versant des nouvelles technologies. C’est le cas de la société Manutan fournisseur de matériel pour les professionnels.

Nous retrouvons Martin Sauer, directeur digital chez Manutan dans les locaux de l’entreprise à Gonesse. Celle-ci située à proximité de l’aéroport du Bourget, nous voyons des avions passer de temps à autre. Monsieur Sauer nous reçoit au deuxième étage de l’immeuble alors qu’un hackaton se déroule au même moment un peu partout à cet étage. Pour rappel, la société Manutan est à la fourniture de bureau ce que Metro est pour les restaurateurs. A savoir le leader en la matière damant encore le pion à des entreprises de grandes distributions comme une certaine marque suédoise. Si celle-ci était principalement connue pour son bottin elle développe à l’heure actuelle une application en réalité augmentée.

Manutan facilite l’achat de ses clients via l’AR

Manutan Application réalité Augmentée

Réalité-Virtuelle.com : Pourquoi avoir décidé de développer une application en réalité augmentée ?

Martin Sauer : Tout est parti il y a deux ans. Nous avons décidé d’aller plus loin dans l’expérience client. Lorsque Google est arrivé en 2001, cela à tout bouleversé. Il a donc fallu créer une démarche d’ensemble. Nous avons donc monté une équipe de services digitaux et avons créé en 5 jours le prototype d’un service. Puis, afin d’améliorer les services que nous testions nous avons consulté et validé des éléments auprès de nos clients. Dans un deuxième temps, le laboratoire d’innovation digitale vise les problèmes rencontrés par les clients pour voir comment y répondre. Ici nous avons décidé de faire appel à une start-up, Augment que nous avons rencontrés au salon Viva Tech 2016. Il a fallu ensuite mobiliser des compétences pour recentrer l’application et la finaliser.

R-V.com : Quelle est votre ambition vis-à-vis de cette application ?

M.S : On a remarqué que les achats B to B ont une dimension très émotionnelle les gens montrent leurs goûts au grand public. L’essentiel a tout d’abord été de faciliter la vie des clients tout en étant utile. La personne qui achète un meuble chez nous n’est pas forcément celle qui en a besoin. Pour cela le nécessaire a été fait pour que tous aient une idée précise de leur achat. Ainsi tous les produits sont passés dans un studio photo à 360° afin que tous soient à échelle réelle. Pour le moment, seulement 200 produits dont 70 000 références ont étés répertoriées, mais l’ambition principale est d’en référencer des milliers.

Manutan cherche à “évangéliser les nouvelles technologies de l’e commerce.”

Manutan digital application AR

R-V.com : Expliquez-nous le fonctionnement de l’application Manutan.

M.S : Tout d’abord, il faut savoir que l’application est disponible sur les services iOS et Android. Celle-ci utilise la caméra de votre téléphone afin de visualiser votre pièce lorsque vous sélectionnez un objet. Celui-ci apparaît en taille réelle à travers l’application et vous pouvez l’observer sous toutes ses coutures ou même l’éloigner pour la situer plus loin. Pour le moment, elle ne gère pas encore les collisions avec les objets réels mis elle le fera probablement.  La chose importante c’est également qu’il faut se tenir debout lorsque l’on utilise l’application afin qu’elle donne un rendu plus précis des mobiliers.

R-V.com : Avez-vous d’autres projets impliquant la VR ou bien la RA ?

M.S : Nous avons beaucoup d’idées, qui fleurissent dans le laboratoire d’idées. L’Hololens pourrait être une solution tout comme la réalité virtuelle. Cependant, pour cette dernière cette opportunité s’offrira lorsque toutes les entreprises seront équipées en casques. L’idée principale est surtout d’évangéliser toutes ces technologies afin de pouvoir créer plus aisément par la suite.