Honor Everywhere vr
in ,

Honor Everywhere : Les vétérans de guerre visitent leur mémorial en VR

Les différentes guerres dans lesquelles les Etats-Unis se sont impliqués possèdent des mémoriaux en l’honneur des combattants. Pour les vétérans de guerre, il peut être compliqué de se rendre sur les lieux de commémoration à cause de difficultés motrices les empêchant de se déplacer, la plupart des vétérans n’étant plus tous jeunes bien évidemment, avec une moyenne d’âge de 85 ans pour les vétérans de la seconde guerre mondiale. C’est là qu’intervient Honor Everywhere. 

Pour Sarah Hill, fondatrice de l’association Honor Everywhere, une association à but non-lucratif, la réalité virtuelle peut être une solution pour ces vétérans incapable de se déplacer, mais qui voudraient rendre honneur aux combattants. Elle a donc avec cette association fournie aux vétérans des casques de réalité virtuelle pour qu’ils puissent se transposer au mémorial qui les intéressent.

Ernest Reitzel, vétéran de la seconde guerre mondiale à aujourd’hui 90 ans et est incapable de se déplacer loin de chez lui à Buffalo, dans l’état de New York, il ne peut donc pas se rendre à Washington D.C pour rendre hommage aux combattants de la seconde guerre mondiale dont il faisait partie.

Honor Everywhere vr

Fondé dans le Missouri, Honor Everywhere est un service lié à Honor Flight, qui permet aux vétérans de se rendre en avion à Washington D.C pour visiter leur mémorial. Mais étant donné qu’une bonne partie des vétérans  ne sont plus en condition de voyager, Honor Everywhere a de ce fait été mis en place grâce aux nouvelles possibilités offertes par la réalité virtuelle, afin que tous, y compris ceux ne pouvant faire le déplacement, puissent honorer les combattants.

500 vétérans pour Honor Everywhere

500, c’est le nombre de vétérans qui décèdent par jour actuellement, affiché en grand sur le site internet de l’association, ce chiffre est mis en avant par Sarah Hill pour expliquer qu’un grand nombre de vétérans ne voient pas leur mémorial avant de mourir bien qu’ils le voudraient.

“Malheureusement, beaucoup de ces hommes et femmes ne sont pas capables de se déplacer physiquement maintenant. Nous les perdons au rythme de 500 par jour et ils sont trop faibles pour voyager”, explique Sarah Hill. “C’est pourquoi Honor Everywhere existe, nous leur permettons de faire un tour virtuel de leur monument et ils peuvent se sentir comme s’ils avaient fait le voyage alors qu’ils ne sont pourtant pas capables de quitter leur chambre d’hôpital ou leur résidence privée.”

Grâce à l’association, de nombreux vétérans peuvent aujourd’hui se rendre sur leur mémorial grâce à Honor Everywhere et Google qui se charge de fournir les Google Cardboard (et qui semble diversifier ses activités ses derniers temps).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Dexmo

Dexmo – Les gants pour ressentir la réalité virtuelle

critiques

Top 3 des critiques contre la réalité virtuelle et la réalité augmentée