Accueil / Produits / Casque RA / Microsoft Hololens / Actualités / HoloLens : une opération chirurgicale unique au monde en réalité augmentée à Paris

HoloLens : une opération chirurgicale unique au monde en réalité augmentée à Paris

operation chirurgicale hololens, santé realité augmentée, santé connecté

C’est une première mondiale, ce mardi 5 décembre l’hôpital Avicenne à Paris, situé en Seine-Saint-Denis a été le théâtre d’un évènement spectaculaire. Une opération de l’épaule assistée par HoloLens, le casque de réalité augmentée de Microsoft.

C’est la première fois qu’un casque de réalité augmentée est utilisé pour assister un chirurgien dans une opération médicale. Ce mardi 5 décembre, équipé du casque HoloLens de Microsoft, le professeur Thomas Gregory a effectué une pose de prothèse d’épaule sur une patiente octogénaire à l’hôpital Avicenne à Paris, situé en Seine-Saint-Denis. L’événement a été retransmis en direct par de nombreuses chaines de télévision et site d’informations partout dans le monde. Les lunettes AR HoloLens ont permis aux équipes médicales présentes de visualiser en direct et en 3D, la pose de la prothèse. Le casque a permis au chirurgien d’accéder à de nombreuses informations en temps réels pendant l’opération. En plus de la patiente, Thomas Gregory pouvait voir tout autour de lui de nombreuses données qui lui ont permis “d’augmenter ses sens”. Emplacement des organes, épaisseur de la peau, projections virtuelles de l’emplacement de la prothèse, résultats d’IRM et de radiographie, autant d’informations nécessaires au bon déroulement de l’opération, juste sous ses yeux.

Une opération 2.0 plus sûre pour le patient et plus précise pour le chirurgien avec un HoloLens

operation chirurgicale hololens

Selon le Parisien, l’opération n’est pas un “show gadget“. Le chef du service de chirurgie orthopédique a expliqué que le casque de réalité Hololens a permis une “précision d’opération impossible à atteindre sans les lunettes”. Nul doute que le casque de réalité augmentée de Microsoft sera réutilisé dans de prochaines opérations chirurgicales dites “à risques” pour limiter les risques d’infections capables de mettre en danger la vie du patient.

“Des mains de chirurgien et un cerveau augmenté”, c’est ainsi que le docteur Thomas Grégory qualifie son expérience avec le casque AR.  Avant une utilisation à grande échelle de la réalité augmentée assistée pour les médecins, ceux-ci seront obligés de passer par la case “formation”. L’Hololens est facile à utiliser et très intuitif, toutefois, d’après notre expérience, celui-ci nécessite un petit temps d’apprentissage pour comprendre son fonctionnement, son utilité et ses limites. Nul doute que de nombreux praticiens peut familiers avec les nouvelles technologies émettront quelques rétiniennes voir des objections à utiliser ce type d’outil.