Accueil / Produits / Casque VR / Greenlight VR – Opinion publique et réalité virtuelle

Greenlight VR – Opinion publique et réalité virtuelle

conference realite virtuelle Greenlight VR

Un sondage a été mené par Greenlight VR portant sur différentes questions concernant la réalité virtuelle. Les résultats montrent les opinions du grand public sur les différents HMD du marché, mais aussi ce qu’il attendent des casques et les sommes qu’ils sont prêts à investir dans cette technologie.

Le cabinet d’analyse Greenlight VR a récemment publié une étude faite en juin portant sur la réalité virtuelle appelée 2016 Virtual Reality Consumer Report, rapporte le site VentureBeat. Plusieurs axes ont été analysés. Une des questions portait sur le budget que les consommateurs voudraient allouer à un casque VR. Deux informations principales sont ressorties de cette première interrogation. En premier lieu, les acheteurs potentiels ont changé d’avis en ce qui concerne les sommes qu’ils désirent investirent dans la VR.

Greenlight VR

En octobre, la majorité des consommateurs étaient prêts à investir de 200 à 1000 dollars. En juin, après la sortie des casques Rift et Vive, ils sont seulement prêts à investir entre 1 et 399 dollars. Ce changement d’avis en seulement quelques mois peut montrer plusieurs choses. En premier lieu, la majorité a les idées plus claires quant à la valeur des expériences de réalité virtuelle. Ils peuvent donc mettre un prix plus juste sur ce qu’ils veulent tirer de la VR.

Un budget moyen de 100 dollars pour la majorité

La seconde observation que l’on peut faire sur les réponses à cette question est la stabilisation du budget que les consommateurs feraient à 100 dollars. 44,7 % des personnes questionnées ont répondu entre 1 et 199 dollars en juin. En octobre, ils n’étaient que 23 %. La valeur moyenne que le public place dans la réalité virtuelle est donc pour la majorité de 100 dollars. C’est environ le prix d’un Samsung Gear VR.

 Greenlight VR question budget réalité virtuelle
Crédit : Greenlight VR

Cela n’est pas anodin, car la marque c’est imposée sur le marché de la réalité virtuelle très en amont. Lorsque l’on compare l’expérience du Gear VR avec celle des Cardboard, le rapport qualité-prix tourne rapidement en faveur de la firme coréenne. Cette question montre donc bien que le marché s’est éduqué en seulement quelques mois. Ces tendances montrent aussi que les acheteurs se tournent naturellement vers des produits moins chers sans aller vers le low-cost.

Le Samsung Gear VR est le casque le plus populaire

Une autre question très intéressante a été posée au panel de Greenlight VR : « Quelle marque de casque VR seriez vous intéressé d’acheter ? » Les résultats montrent que la première place est réservée au Samsung Gear VR. La seconde au Playstation VR, et la troisième à l’Oculus Rift. Ce podium met en valeur les entreprises ayant le plus investi dans le budget marketing. Ce qui est parfaitement logique si on analyse un extrait représentatif de la population.

Samsung améliore son casque pour Galaxy Greenlight VR

Samsung (38,7 %) a fait en sorte que son casque soit disponible dès 2015. La firme a donc été la première a proposé des expériences en réalité virtuelle qualitatives. Et cela n’est pas passé inaperçu, car l’entreprise a financé une large campagne publicitaire au niveau mondial pour promouvoir son appareil. Le résultat est donc normal. Il est aussi, il faut le rappeler, la meilleure expérience niveau qualité/prix disponible sur le marché.

Le HMD de Sony est attendu par une grande partie du public

La seconde place du Playstation VR (30,5 %) s’explique aussi par une campagne de communication réussie. Mais également par un autre atout. Pour fonctionner, le casque n’aura pas besoin d’un PC puissant, mais d’une PlayStation 4. Une grande partie du public en est déjà équipé, le casque est donc financièrement abordable pour de nombreux joueurs. Il faut aussi prendre en compte la présence de licences de jeux vidéos populaires sur le PSVR.

Question choix de casque de Greenlight VR
Crédit : Greenlight VR

En troisième position, l’Oculus Rift (24,9 %) a conquis une bonne position dans l’esprit du grand public. L’annonce de son développement a été un des grands éléments déclencheurs du renouveau de la réalité virtuelle. Pour beaucoup de personnes, Oculus Rift est synonyme de réalité virtuelle, cela explique donc sa popularité. Ensuite, son apparence élégante et le soutien du propriétaire de Facebook ont également joué en la faveur du Rift.

Le HTC Vive est absent du podium de Greenlight VR

Les autres casques sont en queue de liste. Étrangement, le HTC Vive a seulement fait (11,5 %) malgré sa supériorité technique. Le temps remédiera probablement à cet état de fait. Mais une autre raison explique la défaveur du casque de Valve. Ce dernier fonctionne avec Steam qui est une plate-forme destinée aux gamers. Et une autre partie du sondage montre clairement que la majorité des utilisateurs sont moins intéressés par les jeux que par d’autres expériences.

Greenlight VR

Parmi les 1 200 personnes interrogées, 61 % ont déclaré qu’ils étaient intéressés ou très intéressés par la réalité virtuelle. Cela montre un engouement de la majorité de la population pour la technologique. L’intérêt de ce public n’est cependant pas centré sur les jeux vidéos. La VR a souvent la réputation de gadget geek, le gaming y est donc souvent rattaché. Mais la majorité de la population ne s’intéresse pas au jeu vidéo.

Les personnes interrogées s’intéressent plus aux aventures qu’au gaming

Parmi les expériences les plus désirées par le grand public, les applications de voyage, tourisme et d’aventure sont en première place (73,5 %). Pour les films et les vidéos (67,3 %). Pour les évènements live (67 %). Pour le design d’intérieur (65,9 %) et pour l’éducation (63,9 %). Ces intérêts aussi divers que variés reflètent beaucoup mieux les intérêts de la majorité de la population.

Greenlight VR

C’est d’ailleurs dans ce sens que l’écosystème évolue. Si le gaming a toujours une place d’honneur, les expériences autres gagnent en popularité. Le Samsung Gear VR ne facilite pour l’instant pas le jeu vidéo, mais plutôt les expériences passives. La réalité virtuelle est donc aujourd’hui en phase de se démocratiser auprès d’un public de plus en plus friand pour de nouvelles expériences VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *