Accueil / Ecosystème / Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies

Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies

google daydream play movies

Google vient de supprimer son application Play Movies & TV de sa plateforme de réalité virtuelle Daydream. Faut-il en déduire que le géant de Mountain View croit de moins en moins à la VR ?

Avec le lancement de sa plateforme Daydream et de son casque Daydream View en 2016, Google semblait déterminé à devenir un acteur majeur de la réalité virtuelle. Malheureusement, le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous et le géant de Mountain View a peu à peu pris ses distances avec la VR…

En mars 2019, Google a fermé son studio de création de contenu VR, Spotlight Stories. En mai, c’est la caméra Jump VR et son programme d’assemblage Cloud qui ont été abandonnés. De même, le nouveau smartphone Pixel 3a n’est pas compatible avec la plateforme Daydream.

Sans crier gare, Google vient à présent de supprimer l’application Google Play Movies & TV de la plateforme Daydream. Cette application permettait de louer, d’acheter et de visionner des films et des séries du Play Store au sein d’un salon virtuel.

Google nie se désintéresser de la réalité virtuelle

Contacté par le site web Variety, Google a confirmé la suppression de cette application. Toutefois, d’après la firme, il ne s’agirait pas d’un signe qu’elle ne croit plus en la VR. Selon le porte-parole, les utilisateurs peuvent déjà accéder aux films et aux séries qu’ils ont loués ou achetés sur le Play Store via l’application YouTube VR pour Daydream.

De fait, l’application Play Movies & TV n’avait pas vraiment d’intérêt et risquait de cannibaliser YouTube VR. Ce n’est d’ailleurs pas la première entreprise à renoncer à la location de films en VR. Facebook a supprimé la boutique VOD du Rift fin 2018, et ne compte pas proposer de tel service sur l’Oculus Quest.

La suppression de cette application serait donc liée au manque de succès de la VOD en VR qu’à un problème plus général de la réalité virtuelle. Google précise d’ailleurs qu’elle n’a pas l’intention de supprimer d’autre application de sa plateforme Daydream

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *