Accueil / Gaming / Facebook fait son mea culpa après avoir présenté Bullet Train VR à une conférence des conservateurs

Facebook fait son mea culpa après avoir présenté Bullet Train VR à une conférence des conservateurs

Bullet Train VR Facebook conférence conservateurs excuses

En plein débat politique sur les armes à feu après la fusillade dans une école de Floride, Facebook a présenté son jeu de tir à la première personne Bullet Train VR à la conférence des conservateurs américains. Une présentation qui lui a attirés les foudres de nombreux politiques et a valu à Facebook de présenter de plates excuses.

C’est une présentation du potentiel ludique de l’Oculus Rift qui a particulièrement attiré l’attention lors de la conférence des conservateurs américains la semaine dernière mais pour de mauvaises raisons. Une mauvaise publicité qui a attiré les foudres sur la filiale de Facebook qui s’est empressée de faire son mea culpa. Un timing très mal choisi alors que le débat sur le durcissement des dispositions pour acquérir une arme fait débat au sein de la communauté politique aux Etats-Unis.

Bullet Train VR

Facebook présente ses excuses après la démonstration de Bullet Train VR

Lors de la conférence politique des conservateurs américains la semaine dernière, Facebook disposait d’un stand pour présenter ses produits en réalité virtuelle et permettant aux politiciens conservateurs présents lors de la conférence de s’essayer à la VR avec différentes expériences disponibles. Bien que très courant dans ce genre de réunion, le stand Oculus n’est, cette fois, pas passé inaperçu. Le jeu Bullet Train VR a en effet provoqué la colère de nombreux élus. Ce jeu de tir à la première personne simule une fusillade dans une gare de trains. Quelques jours après la tuerie dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland en Floride, le jeu n’a vraiment pas été du goût de certains, surtout qu’un débat sur les armes à feu enflammait alors l’Amérique.

Différents politiques ont ainsi fustigé la présentation du jeu totalement inappropriée n’hésitant pas à faire part de leur colère sur les réseaux sociaux. Des messages rapidement relayés qui ont enflammé le débat. Facebook de son côté a fait profil bas et rapidement retiré le jeu polémique de son stand.

Bullet Train VR : une incitation à réaliser une fusillade ?

Comme souvent après un tel drame, les jeux-vidéos sont souvent pointés du doigt ainsi que certains films ou musique comme étant une incitation à réaliser une tuerie dans l’esprit de certains adolescents. Créé par Epic Games, le jeu en réalité virtuelle simule une attaque terroriste dans une gare de trains. Le réalisme est impressionnant et la simulation d’une fusillade particulièrement réaliste.

Un jeu qui pourrait donner des idées à d’éventuels tueurs potentiels ? Difficile de juger. De nombreux spécialistes pensent qu’il pourrait aider comme déclencheur pour certaines personnes déséquilibrées ou particulièrement fragiles psychologiquement. Il est cependant évident qu’une telle simulation pourrait représenter une forme d’entraînement immersif pour de potentiels tueurs qui envisagent de mener une fusillade. Il est cependant bon de rappeler que, dans bien de cas, les fusillades ne sont pas préparées mais réalisées sous le coup d’une intense colère ou d’une profonde frustration.

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit : https://www.theverge.com/2018/2/26/17054392/facebook-cpac-oculus-bullet-train-vr-shooter-florida-apology

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *