Accueil / Ecosystème / Facebook crée des avatars effrayants de réalisme pour la réalité virtuelle

Facebook crée des avatars effrayants de réalisme pour la réalité virtuelle

facebook codec avatars

Facebook dévoile aujourd’hui sa technologie de création d’avatars en réalité virtuelle ” Codec Avatars “. Cette technologie permet de créer des avatars dont l’apparence et les mouvements sont bluffants de réalisme. Actuellement, le dispositif nécessaire est trop encombrant pour envisager une démocratisation, mais l’IA pourrait permettre de rendre le processus beaucoup plus simple et rapide…

Selon le scientifique en chef du Facebook Reality Labs, Michael Abrash, la réalité virtuelle sera dans un futur proche la principale façon dont les humains se connectent, collaborent et jouent ensemble. Cependant, à l’heure actuelle, cette prédiction peut laisser sceptique.

L’un des principaux points faibles de la communication en réalité virtuelle concerne les avatars. Pour le moment, les avatars VR manquent cruellement de réalisme. La ressemblance avec l’utilisateur est très vague, et les mouvements ainsi que les expressions faciales ne sont pas retranscrits dans le monde virtuel.

Toutefois, les choses pourraient bien évoluer très rapidement. Dans un billet de blog, Abrash dévoile aujourd’hui une technologie en cours de développement dans le Facebook Reality Labs. Intitulée ” Codec Avatars “, cette technologie permet de créer des avatars ultra-réalistes pour la VR grâce à la capture 3D et à l’intelligence artificielle.

Le dispositif repose sur deux studios de capture : l’un pour le visage, le second pour le corps. Pour cause, le profil de l’utilisateur doit être capturé en trois dimensions avec toutes les subtilités et les particularités qui le rendent immédiatement reconnaissable par ses amis et sa famille.

En effet, pour qu’un avatar soit véritablement réaliste, Facebook estime qu’il doit ” passer le test de l’égo et le test de la mère “. Cela signifie que l’avatar doit être aimé par l’utilisateur, mais aussi par sa mère. Ce sont les deux conditions à respecter pour qu’il soit possible pour l’utilisateur et sa mère de communiquer dans la VR avec autant d’aisance que dans le monde réel.

Facebook veut que les interactions dans la VR deviennent naturelles

via GIPHY

Actuellement, la capture volumétrique prend environ 15 minutes et requiert une grande quantité de caméras pour créer des avatars photoréalistes. Il n’est donc pas envisageable pour l’instant de proposer cette technologie au grand public.

Cependant, le laboratoire travaille d’arrache-pied pour permettre à tout un chacun d’utiliser cette technologie pour créer des avatars facilement et rapidement. Dans l’idéal, Facebook souhaite qu’il soit possible d’utiliser Codec Avatars avec un simple casque VR équipé de caméras, d’accéléromètres, de gyroscopes, de magnétomètres, de lumière infrarouge et de microphone pour capturer toutes les expressions humaines.

En outre, afin de créer une base de données de traits physiques, le laboratoire capture 1Go de données par seconde sur un petit groupe de participants. Ces données vont servir à entraîner des systèmes d’intelligence artificielle afin que les consommateurs puissent créer un avatar automatiquement à partir de quelques photos et vidéos seulement.

Selon le directeur de recherche du Facebook Reality Lab de Pittsburgh, Yaser Sheikh, les avatars photo-réalistes vont permettre de rendre les connexions dans la réalité virtuelle ” aussi naturelles et communes que dans le monde réel “ afin d’effacer la notion de distance entre les utilisateurs…