Effets secondaires VR : risques et dangers d’un abus de réalité virtuelle

effets secondaires vr dangers risques

Les effets secondaires de la VR sur votre corps peuvent être très désagréables. Nausée, vertige, troubles de la vision, épilepsie… découvrez quels sont les risques et dangers d’un usage prolongé abusif de la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle est une technologie formidable, permettant de s’évader du monde réel et de ses travers pour explorer l’infini des possibles de l’imaginaire. Il peut être tentant de prolonger le plaisir en restant immergé dans la VR, et parfois plus que de raison. Pour rappel, les constructeurs comme Oculus et HTC recommandent de prendre au moins une pause de 10 à 15 minutes toutes les 30 minutes. Cependant, un usage abusif des casques de réalité virtuelle peut provoquer des effets secondaires sur votre corps. Voici lesquels.

Effets secondaires VR : nausée

nausée vr

De nombreuses personnes sont incapables d’essayer un casque de réalité virtuelle sans être rapidement prises d’une sensation de nausée. Les progrès technologiques réalisés au fil des dernières années ont permis d’atténuer ce phénomène, mais beaucoup de personnes sensibles en subissent encore les conséquences.

La nausée est principalement provoquée par le motion sickness (mal des transports) dans les expériences les plus turbulentes. Elle peut aussi être provoquée par le sim sickness (mal du simulateur) qui survient lorsque la vision et l’ouïe perçoivent des éléments que les autres sens ne peuvent déceler. Après quelque temps, cette désynchronisation sensorielle peut provoquer la nausée.

Le risque augmente avec le temps passé dans la VR. De fait, si vous commencez à ressentir la nausée, la meilleure solution est de prendre une bonne pause.

Effets secondaires VR : crise d’épilepsie

Environ 1 personne sur 4000 peut être victime d’une crise d’épilepsie lorsqu’elles sont confrontées à des flashs lumineux. Ces crises peuvent notamment être provoquées par la télévision ou les jeux vidéo. Bien entendu, la réalité virtuelle peut aussi être un déclencheur.

Les constructeurs de casques VR recommandent donc aux personnes sujettes à l’épilepsie d’éviter d’utiliser leurs équipements. Cependant, il est impossible de savoir si l’on est épileptique avant de faire une première crise.

La probabilité de faire une crise d’épilepsie augmente toutefois en fonction du temps passé dans la VR sans faire de pause. Il est donc une nouvelle fois recommandé de faire des pauses régulières. Dans le cas contraire, vous risquez de subir le même sort que cet utilisateur de VRChat pris d’une crise d’épilepsie pendant qu’il portait une combinaison de tracking de mouvements.

Effets secondaires VR : perte de l’orientation dans l’espace

Lors de l’installation des différents casques VR, les utilisateurs sont systématiquement invités à définir un espace de jeu totalement dégagé. Pour cause, une fois dans la réalité virtuelle, vous risquez de trébucher ou de vous cogner et les conséquences peuvent être graves, voire même tragiques.

Les plus impétueux d’entre vous auront tendance à ignorer ces recommandations, persuadés de pouvoir mémoriser l’emplacement des obstacles potentiels disséminés dans la pièce. En réalité, après trente minutes, un utilisateur de casque VR perd son sens de l’orientation dans l’espace physique qui l’entoure. Vous ne saurez plus à quel endroit de votre chambre vous vous trouvez, et risquez de vous blesser.

Effets secondaires VR : vertige

Si vous avez le vertige dans le monde réel, vous risquez fort de subir le même désagrément dans la réalité virtuelle. Les expériences proposant de voler, de grimper des sommets ou de chuter à haute vitesse seront un vrai cauchemar pour les personnes sujettes au vertige.

Même si vous n’êtes pas concerné par ce trouble d’ordinaire, un excès de réalité virtuelle peut provoquer le vertige. Les différents constructeurs de casques VR recommandent de retirer immédiatement votre casque et de faire une pause si vous ressentez cette sensation.

Effets secondaires VR : sécheresse oculaire et troubles de la vision

vr sécheresse oculaire troubles vision

Un usage prolongé de la réalité virtuelle peut provoquer une sécheresse des yeux, et d’autres troubles de la vision. Par exemple, en retirant un casque VR après une longue période dans la réalité virtuelle, il est possible de voir flou pendant quelques instants. Cette sensation est similaire à l’effet ressenti en essayant les lunettes d’une personne myope, par exemple. Elle peut ainsi aller jusqu’à provoquer une migraine.

La solution pour éviter ce désagrément est de prendre des pauses de façon régulière. Il est également important de bien régler le focus du casque de réalité virtuelle, lorsque c’est possible. Pour éviter le problème de sécheresse oculaire, pensez également à bien vous hydrater.

Bien entendu, ces effets secondaires dépendent du modèle de casque utilisé. Un casque VR doté d’un écran de mauvaise qualité, avec une définition faible, a plus de chances de provoquer une fatigue des yeux voire une migraine.

Certains experts estiment que la réalité virtuelle pourrait avoir des effets sur le long terme et impacter la capacité des yeux à changer leur focus entre les objets proches ou éloignés. Toutefois, la VR est une technologie trop récente pour pouvoir tirer de telles conclusions.

Effets secondaires VR : combien de temps peut-on passer dans la réalité virtuelle ?

Après avoir lu cette liste des effets secondaires et conséquences néfastes de la VR, vous vous demandez sans doute combien de temps on peut passer au maximum dans la réalité virtuelle. Voilà une question à laquelle il est très difficile de répondre de façon objective.

La durée maximale que l’on peut passer dans la VR dépend entre autres de chaque individu, du casque utilisé, de l’ordinateur qui le fait tourner, et de l’application lancée. Les facteurs sont donc trop nombreux pour pouvoir définir une durée maximale précise et universelle.

Pour information, le record de temps passé dans la réalité virtuelle est détenu par Jack McNee qui a passé 36 heures dans une application de dessin en VR. Contre toute attente, la personne n’a ressenti aucun des effets secondaires habituels. En revanche, à la fin de son expérience, il affirme qu’il ne sentait plus son corps.

Quoi qu’il en soit, nous vous déconseillons fortement de passer autant de temps dans la réalité virtuelle sans faire de pause. Même si vous n’avez pas l’impression de subir les conséquences néfastes sur le moment, des effets secondaires bien plus graves peuvent se manifester sur le long terme.

  • LANGRAY Management Câble VR, 6 Packs Système de Gestion de Câble VR pour HTC Vive/HTC
    Outillage ... Divers LANGRAY, Expérience de réalité virtuelle plus silencieuse - L'ensemble du système de gestion des câbles VR adopte des matériaux en silicone, ABS et caoutchouc ainsi que la technologie d'atténuation du bruit pour maximiser le silence et minimiser les tiraillements du câble
  • Klarfit Relax Zone Comfort Table d' inversion pour exercices dorsaux
    Mobilier d'intérieur Meuble de salon Tabouret, pouf et repose-pieds Matériel de sport KLARFIT, Table d'inversion pour soulager les douleurs des muscles et des tendons dorsaux ainsi que les crampes musculaires. Convient à tous les âges - aucun risque d'effets secondaires indésirables. Charge max. de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *